Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Pays : Iran / Pays : Liban

Le Liban, de nouveau au centre du conflit entre l’Iran et l’Arabie

Unknown-37La démission surprise du Premier ministre libanais Saad Hariri, proche de l'Arabie saoudite et critique du Hezbollah pro-iranien, fait craindre que le Liban ne plonge dans de nouvelles violences. C'est depuis l'Arabie Saoudite, pays dont il a la nationalité, que l'annonce a été faite. En ligne de mire : l'omnipotence du Hezbollah. En démissionnant, Saad Hariri a dénoncé la "mainmise" et "l'ingérence" de l'Iran dans les affaires libanaises à travers son allié le Hezbollah. Ce parti politique armé est membre du gouvernement de Saad Hariri formé il y a moins d'un an.

Le Liban est depuis plus d'une décennie profondément divisé entre le camp emmené par M. Hariri, un sunnite soutenu par l'Arabie saoudite, et celui dirigée par le Hezbollah chiite, appuyé par le régime syrien et l'Iran. Son départ intervient dans un contexte de fortes tensions sur plusieurs dossiers entre Ryad et Téhéran.

Les analystes n'écartent pas la possibilité d'une offensive contre le Hezbollah, que ce soit de la part de l'Arabie saoudite ou, plus probable, d'Israël.

Le patriarche d’Antioche des maronites, le cardinal Boutros Bechara Raï, va se rendre ces prochains jours en Arabie saoudite et y rencontrer le roi Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane. Sa visite à Riyad suit celles de Samir Geagea (Forces libanaises) et de Sami Gemayel (Kataeb) en septembre, et du Premier ministre Saad Hariri fin octobre. L’Arabie saoudite est en train de s’assurer de ses alliés libanais chrétiens et sunnites contre les chiites du Hezbollah.

D’autre part il y a le contexte interne à l’Arabie saoudite. Le régime wahhabite a annoncé que les femmes pourraient conduire une voiture sous certaines conditions, qu’elles auraient accès aux tribunes de deux stades de foot… Surtout, le roi a annoncé la création d’une Haute Autorité chargée d’élaborer une « référence scientifique solide et indiscutable qui permettra de vérifier l’authenticité des hadiths », afin de supprimer « tous les textes qui contredisent les enseignements de l’islam et justifient que des crimes, des meurtres et des actes terroristes soient commis en son nom ». Cette annonce va de pair avec la destitution, voire l’arrestation, de nombreux prédicateurs « extrémistes », et avec diverses initiatives du prince héritier Mohammed ben Salmane al Saoud (photo), et son discours choc du 24 octobre :

« L’Arabie saoudite n’était pas comme ça avant 1979 […] Nous voulons juste revenir à ce que nous avions, un islam modéré ouvert au monde, ouvert à toutes les religions. 70% de la population en Arabie saoudite a moins de 30 ans. Et franchement, nous n’allons pas perdre les 30 prochaines années à gérer des idées extrémistes. On va les détruire aujourd'hui. On veut vivre une belle vie qui traduise notre religion modérée et nos bonnes manières pour coexister et vivre avec le monde. »

Mohammed ben Salmane al-Saoud, fils de la troisième femme du roi Salmane, a 32 ans. Il a été désigné prince héritier à la surprise générale en juin dernier, et donc vice-Premier ministre. Il est aussi président du Conseil des affaires économiques, et ministre de la Défense depuis 2015. Il a ordonné l'arrestation de 11 princes et de dizaines de ministres actuels ou anciens, ainsi que le limogeage de puissants responsables militaires.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Il semble que vos informations, ne soient pas totales.
    M. Hariri a démissionné et a été arrêté comme pas mal de princes en Arabie Saoudite.
    On ne pouvait arrêté le premier ministre, mais un citoyen oui.
    Il faut dire que depuis l’élection, du général Aoun, Israel et ses alliés sont furieux.
    La défaite de l’état islamique et la dure leçon que lui a donné le Hezbollah, n’est pas fait pour contenter, certains, en particulier Israel et les Etats unis.
    Le Hezbollah n’a aucun intérêt à la disparition de M. Hariri.
    Je ne défends ni les uns ni les autres, mais un peu d’objectivité dans ce monde de mensonge ne fait pas de mal.

  2. Israel n’a pas cessé de menacer et de provoquer le Liban depuis l’Election du général Aoun. Menaçant même de bombarder des intérêts civils.
    Faisant du survol à basse altitude de villes libanaises.
    Mais cela silence.

  3. Encore un secteur trouble où Arabie Saoudite, Israël (et les USA) marchent main dans la main…

  4. C’est un nid de vipères. Que surtout ils continuent à vivre et à s’égorger entre eux !

  5. L’accord du Quincy qui a vu installer le petrodollar comme monnaie obligatoire commence à voler en eclats depuis que le petrole de schiste permet aux USA de mettre fin à leur dependance vis à vis de des Seoud; ce faisant le royaume devient tres vulnerable, ce qui explique les manoeuvres malheureuses concernant le Qatar, le Yemen et les tensions à l’interieur même de la famille royale.

  6. le jour béni arrivera t il ou on cessera de nous bassiner tous les jours avec les arabes ?

  7. Il reste un pays à détruire selon la liste du général Wesley Clark : l’Iran
    http://www.dailymotion.com/video/xlp2d6
    Et Israël n’aura plus de concurrents sérieux autour de lui. Il pourra occuper encore plus de territoires. Les attentats du 11 septembre 2001 furent particulièrement bénéfiques pour Israël. On comprend pourquoi certains membres du Mossad applaudissaient quand le premier avion s’écrasait sur les twin tower.

  8. La responsabilité d’Israël dans les désordres actuels et passés, surtout en Orient est considérable…
    Quel dommage que le seul état moderne et démocratique de tout le Proche et Moyen-orient se comporte si mal ! Et bénéficie d’autant de soutiens puissants… Les Juifs ont donné au monde des scientifiques, des écrivains, des médecins ou des artistes de renom, mais pour la politique (et les bonnes relations avec les autres nations) là, c’est un zéro pointé !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services