Le “laïc catholique de l’année 2008” du Salon Beige : Henri de Luxembourg

Duc-luxembourg
Le sondage est clos depuis jeudi 15 janvier minuit. Vous avez été 3886 à voter pour un des cinq finalistes et les résultats définitifs sont les suivants :

1. Henri de Luxembourg 41,4%
2. Ingrid Betancourt 19.3%
3. Philippe Schmitt 17.7%
4. Magdi Allam 16.3%
5. Béatrice Bourges 5.3%

Bravo au Grand-Duc du Luxembourg qui succède ainsi à Anne Coffinier et qui bénéficiera donc des mêmes droits et privilèges afférant à ce titre parmi les titres : "Laïc catholique de l'année 2008" du Salon Beige.

Rappelons les raisons de sa candidature :

"pour son refus de signer la loi légalisant l'euthanasie, le Grand-Duc du Luxembourg prend le risque de perdre le pouvoir de sanctionner les lois. Sa ferme opposition lui attire le soutien de nombreux militants pro-vie en Europe, de Rome (voir aussi ici et ici) à certains eurodéputés. Actuellement, une pétition lancée au Luxembourg par un catholique tente de contrecarrer la réforme constitutionnelle en cours. promouvoir un référendum pour soutenir le Grand-duc."

Le Salon Beige

10 réflexions au sujet de « Le “laïc catholique de l’année 2008” du Salon Beige : Henri de Luxembourg »

  1. Alban

    Le Grand Duc du Luxembourg a-t-il été prévenu de la “distinction” que les lecteurs du SB lui ont attribuée ?
    Par ailleurs, savez-vous si la démarche de Jeannot Pesché (le catholique luxembourgeois demandant le référendum en question) est en bonne voie ?
    Il serait intéressant que vous nous rédigiez un billet sur ces 2 points dans les jours à venir.
    Merci à vous.
    [Pour le 1er point, nous laissons la magie du net agir seule…
    Pour le second, voyez ici :
    https://www.lesalonbeige.fr/save/Images-TYPEPAD/euthanasie-au-luxembourg-suite.html
    LSB]

  2. Yves Daoudal

    Discours de Noël de SAR le Grand-Duc
    Chers concitoyens,
    La révision constitutionnelle que le gouvernement, avec le soutien de l’ensemble des groupes parlementaires présents à la Chambre des députés, vient d’engager en mon nom et qui va dans le sens où je l’entends, ne constitue aucunement un expédient.
    Il s’agit d’une mesure nécessaire permettant d’adapter la Constitution à la pratique. Il ne revient pas à un seul individu de remettre en question les décisions des représentants de notre peuple. Les lois sont votées par la seule Chambre des députés.
    C’est pour cette raison que je considère cette réforme comme un pas vers une monarchie moderne qui, de par son action et les règles qui la gouvernent, est adaptée à notre époque.
    Je serais heureux et soulagé si actuellement, tout comme à l’avenir, on parvenait à éviter des situations où le Grand-Duc serait obligé d’approuver une loi en désaccord avec ses idées fondamentales. C’est pour cette raison que je remercie toutes les forces politiques d’avoir soutenu, et ce, aussi promptement, cette modernisation si importante et nécessaire de notre Constitution.

  3. Carole Dubois

    C’est à l’initiative du grand-duc que va avoir lieu la réforme constitutionnelle, me semble-t-il… Après son refus de la loi autorisant l’euthanasie, il demande lui-même la suppression du garde-fou de son pays, dont il est dépositaire, et ce au nom de la démocratie. Pas très cohérent, le grand-duc ! Il dépose sa tête sur le billot, façon XXIe siècle… On connaît des rois qui, en d’autres temps, l’ont perdue pour moins que ça (Charles Ier en Angleterre et Louis XVI chez nous).

  4. Mathias

    Merci à Yves Daoudal de nous avoir éclairé sur l’état d’esprit du Grand Duc.
    Il est bien triste – pour ne pas dire affligeant – de constater que c’est LUI demande à ce que la constitution ne le mette plus en situation de s’opposer à ce projet mortifère et sans doute aussi à ceux à venir.
    Je le dis sans détour : je regrette qu’il ait été sélectionné et surtout élu par les lecteurs du SB.

  5. François Tievre

    Permettez moi pour ma part de ne pas totalement partager l’enthousiasme autour du grand duc. Il avait la possibilité de sanctionner la loi mais ne l’a pas fait préférant utiliser une autre méthode moins radicale ce qui est dommageable. Je vous invite à lire cette excellente analyse de Michel de Poncins qui sort des sentiers battus et ne manque pas de profondeur.
    http://www.lesmanantsduroi.com/articles2/article71576.php
    Cordialement

Laisser un commentaire