Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le jour d’après la grande attaque

BFM"Ancien colonel des Troupes de Marine, enseignant et écrivain, analyste des conflits actuels, spécialiste du leadership et de l’innovation dans les organisations", Michel Goya s'interroge sur son blog sur ce qu'il appelle "la grande attaque", c'est-à-dire, un 11 septembre à la Française qui ne peut manquer de survenir, et surtout, sur la gestion de cette "grande attaque" et de ses lendemains par ceux qui nous gouvernent.

[…] "Il reste à savoir ce qui se passera le jour d’après. Quelle sera la réponse à ce qui, bien plus qu’en janvier, ressemblera vraiment aux attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis ? La France faisant partie des ennemis privilégiés de plusieurs organisations djihadistes, il est probable que tout cela a déjà été anticipé. Les discours forts sont déjà écrits, les actions diplomatiques, les plans de mobilisation des forces de réserve, ainsi que les plans d’engagement des forces déjà prêts pour vaincre l’ennemi…

C’est de l’ironie. Il est probable qu’il n’en est rien. S’il y a bien un message que la France a envoyé après les attentats de janvier c’est bien qu’elle avait été surprise et qu’elle le serait encore plus en cas événements particulièrement graves. Car il ne faut pas confondre les réactions qui ont suivi, le déploiement précipité des militaires dans les rues de métropole comme on injecte une forte dose d’anti-dépresseur, la légère inflexion dans la réduction des budgets et des effectifs, l’engagement momentanée du groupe aéronaval dans le Golfe, la loi sur la sécurité comme des signes d’une réelle stratégie. Une stratégie suppose en effet la définition d’un chemin vers la victoire et la fin de la guerre, et ce chemin on ne le voit guère. Pourtant, quand on cumule tous les moyens engagés dans la « guerre » annoncée par le Premier ministre en janvier, nous sommes au niveau de l’« engagement majeur » (une expression pour justement éviter le mot « guerre ») prévu par le Livre blanc de 2013 et certainement contre l’ennemi prévu par ce même document, tout simplement parce qu'il n'y en a aucun (juste toujours la même liste de menaces). La confusion n’est d’ailleurs toujours pas dissipée, le même Premier ministre qui déclarait la « guerre » annonce maintenant de fait des actions de « police » en Syrie.
 
L’épée est donc déjà sortie mais pour quel effet ? Nous avons engagé deux brigades dans les rues de métropole afin de rassurer un peu les Français, nous tentons d’endiguer les organisations armées nord-africaines avec 3 000 hommes et quelques aéronefs en limite d’un sous-continent très fragile et de la taille de l’Europe, quant à nos 12 avions de combat au Proche-Orient, ils réalisent 3 % d’une campagne de frappes qui n’obtient que des résultats mitigés contre l’Etat islamique. Le moins que l’on puisse dire est que vu de Raqqa notre contre-djihad manque singulièrement de punch et nous sommes pourtant à notre maximum.
 
Quel sera alors la réponse stratégique si un commando de l’Etat islamique ou d’al-Mourabitoune parvient à tuer d’un seul coup à tuer autant de civils que le Lashkar-e-Toiba à Mumbai en 2008, soit dix fois plus qu’à Paris en janvier dernier ?
 
Il faudra alors d’abord expliquer aux Français, pourquoi dans ce pays qui produit 2 200 milliards d’euros de richesse chaque année, l’Etat a la plus grande difficulté à en dégager 62 pour assurer ses missions régaliennes, celles qui assurent la sécurité des Français avec une armée, une police, une système judiciaire et pénitentiaire, une diplomatie. Pire encore, il faudra expliquer pourquoi on a diminué en permanence ces moyens, pourquoi on a baissé la garde alors qu’on ne cessait de dire, y compris dans les documents officiels, que le monde qui nous entourait était toujours plus dangereux. Il sera alors difficile à la même classe politique qui a initié et organisé cette baisse de la garde depuis plus de vingt ans de persuader qu’elle est capable de porter le fer avec fermeté et efficacité contre l’ennemi. Que ceux qui ont provoqué le phénomène avec légèreté soit en mesure de le traiter avec gravité. Que ceux qui ont invoqué des contraintes extérieures pour ne pas agir, notamment européennes, soit capables d’un seul coup de s’y soustraire. Que ceux qui faisaient des affaires avec les monarchies du Golfe, y compris un ancien Président de la république et un ancien chef d’état-major des armées, n’ont pas fermé les yeux sur leur prosélytisme salafiste dévastateur.
 
La grande attaque sera peut-être le coup de grâce, non pas de la France qui a résisté à bien plus, mais d’une certaine France. Le balancier permanent entre l’ouverture et la sécurité, pour l’instant oscillant, basculera largement du côté cette dernière dans un pays à cran. Les conséquences politiques internes en seront sans doute considérables, en particulier en période électorale. Les conséquences sociétales le seraient aussi, ce serait d’ailleurs peut-être un des objectifs de l’attaque. Il faudra gérer la crise autrement que par des slogans, des numéros verts et la désignation de « référents » antiracistes. Il faudra gérer des colères de tous côtés et on ne voit pas très bien comment cela évoluera.
 
Il y aura des conséquences aussi sur la vie internationale. Il sera difficile de ne pas réagir autrement que par des gestes symboliques ou de faible volume.[…]
Au final, nous tenterons bien des choses mais avec des moyens insuffisants en attendant, il faut l'espérer, ceux de la mobilisation mais qui viendront des années plus tard. En attendant, il faudra faire preuve d'intelligence, de ruse, et mener aussi une guerre implacable avec des moyens limités. On ne sent pas cependant l'imagination au pouvoir pour l'instant. 

 
La direction de la France est aujourd’hui dans un entre-deux, en paix mais déjà- à force de petites réactions -dans un « engagement majeur », inhibée devant la qualification de l’ennemi (toujours « terroristes » jamais « djihadistes »), bloquée même devant la notion même d’ennemi préférant parler de criminels, coincée devant le mot « guerre » tel un gouvernement de 1939, soucieuse de ne pas déplaire à ses gros clients, acceptant- malgré les événements- la dégradation de ses instruments de puissance, s’avouant impuissante à trouver des moyens supplémentaires pour protéger les Français (sa mission première). 
 
Ce brouillard ne durera pas. La grande attaque sera une épreuve terrible mais elle soulèvera le couvercle et permettra de constater, si nous sommes encore vivants ou déjà morts."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Il n’est même pas sûr que l’on connaisse ce type d’action… du moins, sous la forme 11 septembre.
    Il va dans l’intérêt de l’islam – pardon de l’islamisme – de ne pas trop nous braquer… Tant que la France baisse son froque un peu partout en métropole, cela permet de former et d’aguérir progressivement les musulmans – pardon les islamistes – en France tandis que les Français – pardon les citoyens – s’habituent progressivement à la dhimmitude…
    Bon, entre nous, quand je vois comment réagissent les gens en privé aujourd’hui – je dis bien des gens du peuple, pas politisés ni formés, pas catho ni rien – je me dis que cela va péter un jour… mais dans l’autre sens…

  2. Il parle du 11 septembre 2001 ! Qui regardait les tours s’effondrer en applaudissant ? Des gens du Mossad ! Comment pouvaient-ils être au courant des attentats ? Autre question, la BBC annonçait 20MN trop tôt, l’effondrement de la troisième tour ! Pourquoi ?
    Sur l’attentat du 7 janvier 2015, comment les officiels pouvaient-ils parler de 3 terroristes tout au début alors qu’il n’y en avait que deux ? On est en droit de penser que Coulibaly a changé son plan au dernier moment et sans que les Renseignements Généraux aient pu le prévoir ! D’autre part, sur plusieurs années, c’était la première fois que l’on fêtait la galette des rois à Charlie hebdo avec tout le monde ! Qui a pu donner cette information capitale ? Quand on voit que les terroristes se sont même trompés d’adresse au début, une chose est sûre, on leur a fourni le moment quand attaquer ! Et pourquoi cette secrétaire d’état tenait-elle tant à se faire prendre en photo avec l’un des dessinateurs pour pouvoir dire ensuite qu’ils étaient amants ? Alors que le matin même du drame, ce dessinateur avait dormi avec une autre fille ? Et pourquoi un policier gradé se serait tout à coup suicidé alors qu’il enquêtait dans la ville où se trouvait les parents de la secrétaire d’état et où les terroristes avaient passé leur jeunesse ?
    Quand des attentats sont mis en scène, il y a fort à parier qu’ils sont des opérations false flag ! Depuis des dizaines d’années, c’est la tactique employée par les anglo-sionistes pour manipuler les foules !
    Tant que cela marchera et les gens ne se retourneront pas contre les manipulateurs, ces opérations false flag continueront ! Les Français n’ont d’ailleurs pas besoin des anglo-sionistes pour en organiser. On l’a vu avec l’attentat de l’Observatoire :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l%27Observatoire
    ou du Rainbow warriors :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Rainbow_Warrior

  3. C’est la revanche des sunnites sur les chiites
    Peut-on craindre la chute du régime irakien ?
    Bien sûr. Le rapport des forces entre sunnites et chiites est en train de basculer. Contre les chiites majoritaires, au pouvoir, les sunnites se révoltent au sein d’une alliance entre les djihadistes de l’EIIL, les milices tribales et une partie de la population. On assiste à la revanche des sunnites sur les chiites.
    Y a-t-il un risque que l’Irak se retrouve dans une situation de guerre civile, comme la Syrie ?
    Le risque est fort. Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a décidé d’armer les milices chiites. Exactement comme Bachar al-Assad avait armé ses miliciens shabiha au début de l’insurrection en Syrie.

  4. le 11 septembre est une affaire complètement américaine, pur produit de l’appareil gouvernemental US.
    Imaginer que la France puisse organiser une tromperie de ce calibre est une affabulation grotesque. Il n’y a pas eu d’attaque contre les US le 11 septembre !
    Faire du cinéma à la française avec ce script procède d’un esprit faible ou d’un manipulateur !

  5. Bravo pour cette alerte anticipée. Mais nous avons des institutions qui permettent à n’importe quel imbécile de rester au pouvoir contre la plus grande partie des français. Je pense donc qu’une guerre civile avec les “français” des banlieues est déjà programmée pour décréter l’article 16 et suspendre ainsi les règles démocratiques. Lestraîtres au pouvoir en France auront ainsi la possibilité de se maintenir avec l’argent des corrupteurs riches en pétro-dollards…

  6. Ceux qui depuis 40 ans nous mènent au chaos devront être “limogés “pour reprendre la formule consacrée.
    On ne résout pas un problème – surtout de cette envergure et ampleur – avec ceux-là mêmes qui l’ont “enfanté “en toute connaissance de cause ,serions nous tenté de dire.
    Le moment ne serait-il pas venu -tout bien réfléchi – de penser d’abord à la France et a nos compatriotes , c’est à dire de prendre toutes les dispositions requises pour rapatrier” dare dare ” les effectifs stationnés hors métropole.
    Charité” bien ordonné commence par soi-même.
    Des clandestins ,hommes seuls dans la force de l’âge quittent leur pays en guerre ,tandis que la France envoient “nos p’tits gars ” reconquérir le terrain qui les a vu naître !!!!
    Merci qui ???
    Des réfugiés ,femmes et enfants cela peut être admis ,les hommes au combat.

  7. regardez ce qu on pense de l armée “française” en Algérie
    édifiant !
    https://www.youtube.com/watch?v=vTzJ69eo_1E

  8. Allez, on enfonce le clou ?
    https://www.youtube.com/watch?v=88cZestFj9c
    **********************************************
    Le monde de la realpolitik est délibérément dissimulé au public, parce que les politiques occidentaux craignent que, si leurs véritables paroles et leurs véritables actes étaient dévoilés, « le peuple [les] traînerait dans la rue et [les] lyncherait », comme l’a un jour déclaré _George H W Bush.
    Paragraphe extrait de l’article en lien
    https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/10/20/russie-syrie-et-la-guerre-du-gaz-anglo-americaine-au-moyen-orient/#comments
    L’heure du grand sursaut, viendra-t-elle ?

  9. Nous avons déjà eu notre 11 septembre. Tout le monde a oublié l’attentat de Toulouse quelques jours après ?

  10. Le jour d’après comme des rats quand le navire coule, les politiciens le quitteront…
    La France sera sans gouvernement.

  11. Qui se souvient encore vraiment des attentats de janvier? il n’y a plus que des postures et des commentaires sans surprises. Cela fait beaucoup de bruits et de sang sur l’instant mais guère plus qu’un moustique sur un éléphant. la seule action qui pourrait vraiment marquer les esprits et effrayer directement tout le monde serait un soulèvement général des quartiers derrières leurs imams dans toutes les villes de France, là oui bien coordonnée cette action de guerre mettrait le pays à terre, car ce serait ingérable. Mais cela ne se passera pas comme cela, car pourquoi se fatiguer quand c’est l’Europe entière qui s’offre à vous, il suffit d’attendre un peu, vingt ans grand maximum, et le fruit sera mûr pour les barbus, les zélites travaillent pour l’islam. C’est la vieille histoire de la grenouille dans une casserole dont la température s’élève graduellement, elle finie cuite sans réagir, alors que plongée dans l’eau bouillante, elle saute du récipient. C’est pourquoi il n’est pas de l’intérêt des djihadistes d’en faire trop.

  12. Bien sur que ça va arriver, c’est même prévu… vous voulez une période et bien ce sera juste avant les élection présidentielles de 2017 ou mieux entre les deux tours.
    La grande répétition a déjà eu lieu le 11 Janvier (et tout le monde est tombé dans le panneau de JE SUIS), avec mobilisation massive du peuple afin de le rallier à une cause bien entendu démocratique….
    Bien vu Florian et son post.

  13. C’est triste à dire et je ne le souhaite pas, mais un acte terroriste d’une grande violence faisant de très nombreuses victimes mettrait ce gouvernement de Tartuffes et Flamby devant leurs responsabilités.
    Le commencement du renversement du pouvoir m’irait très bien.

  14. C est le problème quand on laisse le rôle de chef des armées à un apatride , à un traitre anti chrétien ! J en veux pour preuve des chefs , même militaires en 14/18 , qui appartenaient à des loges , qui ont provoqué la mort de toute une génération de jeunes chrétiens alors que d autres comme Pétain ont toujours fait en sorte d épargner des vies. Il est temps que ça se sache.
    De plus , qu est ce que l’Armée pour ces apatrides , ces traîtres ? Un des trois pivots de l Ancien Régime qu il faut détruire . Les deux premiers : le catholicisme c est presque fait mais c est sans compter sur la réalité surnaturelle de NSJC et la seconde c est la Monarchie ! ….qui pourrait revenir aux affaires pour sauver la France d’un tel délabrement . Ancien militaire , j’ai honte de ces gvt sont successifs qui ont détruit notre pays , notre souveraineté et notre armée !
    Lors des vœux aux armées par Hollande , les chefs avaient peur d une….action , aussi pour tous les FAMAS , on avait dû enlever les percuteurs ! C est dire si le pouvoir a peur de nous ! N oublions pas non plus que les généraux sont désignés au sein d un conseil des ministres pour éviter qu il y ait une opposition militaire trop importante ! Mais heureusement qu il y a encore de bons chefs ! Et ça , le gvt en a peur !

  15. Je suppose que toute la caste politico-merdiatique attend en bêlant de crainte devant le loup djihadiste (et donc mahométan), que l’oncle Sam (si cher à Sarko) va venir nous délivrer du grand méchant loup !
    Et ensuite nous occuper militairement et administrativement comme il l’a fait en 44-45, en traitant comme une colonie bananière…
    Malgré les erreurs commises, tous nos rois doivent se retourner dans leurs tombes !

  16. Préparez-vous !
    “Il reste à savoir ce qui se passera le jour d’après la grande attaque”…
    Eh bien, le jour d’après, n’allez surtout pas manifester, n’allez pas dans la rue défendre ceux qui seront les responsables et seront une fois de plus en tête du défilé.
    D’ici là, préparez-vous avec vos amis, votre entourage, vos connaissances…
    De petits groupes actifs sont beaucoup plus efficaces qu’une bande de neuneus décervelés qui crient “Je suis bla-bla…”
    En ce moment, en France, la plupart des gens ont compris… Rien à ajouter !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services