Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme / Médias : Désinformation

Le Huffington Post tente de relancer un débat déjà enterré

Il s'agit de l'affaire du papyrus, de la taille d’une carte de crédit, sur lequel sont écrits en copte les mots suivant: "Jésus leur a dit, ma femme".

Andrew Bernhard, spécialiste des Evangiles anciens formés à Oxford, a déjà expliqué comment ce faux aurait été
fabriqué. Mais cela, le Huffington Post n'en parle pas.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le Huffington post, c’est pas le journal de Anne Sinclair, çà ?
    Il faut dire qu’en matière de couple elle s’y connait, elle…

  2. il faut dire aussi qu’actuellement, le mariage fait couler de l’encre…
    désolé de préciser, mais ce n’est pas il y a 2000ans, puisque les derniers apotres morts (St Jean?) l’ont été vers 90après JC
    mais où est le problème de la Foi?

  3. “Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose” (Voltaire, orfèvre en la matière et prêt à tout pour “écraser l’infâme. Huffington Post, et bien d’autres, poursuivent le même combat).

  4. Et si nous trouvons un morceau de journal portant cette phrase “et François continuait d’éprouver de l’amour pour la mère de ses enfants” nous en concluons quoi?
    Qu’un seul être au monde a porté le nom de François?
    Pourquoi dans un document daté du IVème siècle, la mention du nom “Jésus” permettrait-elle de conclure qu’on y parle de “notre” Jésus? [faut-il que ce personnage les impressionne pour que ce seul nom les conduise immédiatement à ne penser qu’à UN SEUL des porteurs de ce nom!]
    Ce prénom était-il aussi rare que le groupe sanguin très peu fréquent qu’on trouve à la fois dans les traces sur le suaire de Turin, sur le voile d’ Oviedo et sur la Tunique d’Argenteuil?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services