Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Le Honduras inscrit dans la Constitution l’interdiction totale de l’avortement et de la dénaturation du mariage

Le Honduras inscrit dans la Constitution l’interdiction totale de l’avortement et de la dénaturation du mariage

Jeudi 21 janvier, au Honduras, le Parlement a voté une réforme de la Constitution qui inscrit dans la loi organique l’interdiction totale de l’avortement et clôt toute possibilité de débat et de modification postérieure. Le vote de jeudi grave aussi dans la Constitution l’interdiction de la dénaturation du mariage. L’article 67 indique désormais :

« La pratique de toute forme d’interruption de la vie à naître, dont il faut respecter la vie à tout moment, est considérée interdite et illégale. Les dispositions légales qui seraient créées après l’entrée en vigueur du présent article et qui établiraient le contraire seront nulles et non avenues. »

Il faudra désormais les trois quarts des voix pour revenir sur ce verrou constitutionnel.

Le Honduras fait partie des six pays de la région, avec le Salvador, le Nicaragua, la République dominicaine, Haïti et le Suriname, à interdire totalement l’avortement.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bravo ! Une lueur d’espoir et un pied dans l’entrebaillement de la porte !

  2. Tiens, encore un pays qui ne veut pas mourir !

  3. Merci d’avoir relayé cette excellente nouvelle!

  4. Merci au salonbeige de m’apprendre qu’il reste quelques pays normaux dans le monde (je croyais qu’il n’y avait que des pays islamiques qui étaient à peu près respectueux de la loi naturelle).

Publier une réponse