Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le hit parade de boboland à La Bastille

Robert Ménard s'est amusé à compiler les phrases prononcées par les peoples présents à La Bastille dimanche soir :

"Je vous avoue que j’hésite : à qui attribuer la première place de ce hit parade de l’emphase, de la flagornerie et, disons-le, de la bêtise. Mais quand même, Clémentine Célarié est en pole position. Surexcitée, quasiment en transe, à deux doigts d’un orgasme politico- émotionnel, elle a hurlé, virevoltant : « On est enfin libres ! Je me sens libre ! » Et on la comprend, après des années de goulag, retranchée dans son boboland, notre comédienne a enfin pu respirer, revivre quoi !

CJosiane Balasko, plus politique, nous explique que « de nouveau, le drapeau tricolore signifie quelque chose » [sic].

Emboitant le pas d’Harlem Désir – vous vous souvenez, notre pote de SOS Racisme aujourd’hui plus guindé que plus le gris des apparatchiks – qui ose un « avec François Hollande, la République revient ». Vous me direz qu’après Jack Lang qui expliquait que le 10 mai 1981 était un jour historique où « la France est passée de l’ombre à la lumière », on joue forcément petit bras.

Il y a aussi les vrais intellectuels, le lourd si j’ose dire, comme Dan Franck, le confident de la famille DSK, qui évoque le bilan exécrable du président vaincu, soulignant le « désastre culturel » de son quinquennat. Lui dont, à ne pas douter, la production marquera de son empreinte le début de ce siècle. On passera sur le retour des momies, renouant avec leur jeunesse, revivant « un flashback de 1981 » comme l’a dit, l’œil humide, Guy Bedos, ou l’a susurré le très prolétarien Pierre Bergé, affublé d’un feutre mitterrandien.

Vint la faute de goût : le chouchou des Français, l’abonné au top 1 des personnalités, l’un des clients préférés du fisc, Yannick Noah. Enfin, nous a-t-il expliqué, il est « content d’être Français ». Il ne lui reste plus, pour se faire pardonner son exil en Suisse, qu’à nous écrire un hymne à la manière d’Herbert Avraham Haggiag Pagani, dit Herbert Pagani."

Partager cet article

3 commentaires

  1. “Il y a aussi les vrais intellectuels…qui évoque le bilan exécrable du président vaincu, soulignant le « désastre culturel » de son quinquennat.”
    Là il faut bien reconnaître qu’il y a eu quelques “problèmes”…
    – Quand on fait élire une Simone Veil à l’Académie Française,
    – Quand on érige le bothuliste BHL en “penseur” (sanglant, voire l’affaire de Lybie!) du régime,
    – Quand un Finkelkraut est promu censeur obligé du monde littéraire,
    – Quand on pend des homards géants “artistiques” en polyéthylène dans les salons de Versailles,
    – Quand on préfère laisser péricliter des chefs d’oeuvre gothiques (et pas seulement!) – soit disant faute de moyens financiers – mais qu’on consacre des millions d’euro à “restaurer” les colonnes de Buren ou le camp d’Auschwitz…
    Et j’en oublie…
    On peut dire qu’effectivement que le bilan culturel d’un président qui, dès le début de son quinquennat, souhaitait que: “les musées nationaux vendent leurs réserves pour trouver des fiancements!” (sic!) n’est pas, disons très…glorieux!

  2. Mr Menard, je vous aime, vous et votre franc-parler, vous et votre lucidité, vous et votre refus du formatage idéologique!

  3. Mr Menard aurait pu aussi rappeler la phrase de M. Aubry prononcée à la Bastille ce fameux soir : “…ce soir, je pense au Maghreb,… et à l’Afrique !…”
    Là, la bêtise et le racisme anti-français touchent à leur comble !!!!
    J’en suis resté pétrifié !
    J’espère que cette femme n’aura jamais plus de fonction à la tête de l’état, ce serait une HONTE pour la France !!!!!!!!!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services