Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture

Le guichet du mensonge de Lydie Montié

Le guichet du mensonge de Lydie Montié

Docteur angélique

Ce livre est un passionnant et glaçant témoignage sur l’effondrement de l’État français.

L’auteur, fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, choisit, après sa conversion au christianisme, de travailler dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA).

Là, elle accueille pendant des années des centaines de candidats à l’asile dans notre pays.

Découvrant au passage l’existence de passeurs, les mensonges des candidats pour contourner la loi, les détournements de la Sécurité sociale, etc.

Ce guichet de CADA est devenu pour elle le « guichet du mensonge ».

Un témoignage d’autant plus passionnant qu’il est offert sans préjugé idéologique.

Acheter le livre chez notre partenaire Les 4 Vérités.
Paru dans les 4 Vérités hebdo

Partager cet article

4 commentaires

  1. 15 ans de salaires mensuels pour s’apercevoir que les dés sont pipés ! C’est vraiment un long chemin de conversion vers le non possumus.

  2. aujourd’hui qui encore croit ces fadaises ?
    j’espère que les réfractaires iront voter pour exprimer leur opinion
    abstention piège à con!

    • Merci pour votre conseil; on ne le répétera jamais assez.

      Ceux qui ne votent pas contribuent à maintenir les destructeurs au pouvoir et, de ce fait, trahissent leur pays et les Français.

      Il n’y a que deux façons de faire changer les choses : Voter ou faire la révolution. Pour ce qui est de la révolution, on a déjà donné !

      • Voter ! Cela d’autant plus que lors de cette partie (le jeu démocratique de la votation et les dés pipés) il y a de moins en moins de joueurs (les votants). Ce qui permet à des minorités de loufoques de prendre le pouvoir, il n’y a qu’a regarder les municipalités prises par les écolofascistes. Donc un vote minoritaire prend rapidement de l’ampleur dans les résultats électoraux. Sans oublier le facteur de levier que représente une élection à deux tours. Le participant au deuxième tour doit drainer des voix. Il s’ensuit que le ‘minoritaire’ qui a fait un bon score peut valoriser des demandes précises au candidat arrivé au second tour qui drague son électorat. Je vois très bien Zemmour faire un coup comme cela.

Publier une réponse