Le grand-duc du Luxembourg refuse l’euthanasie

L Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker est furieux du refus du grand-duc Henri de signer la loi légalisant l'euthanasie, nécessaire pour que la loi entre en vigueur :

"Je ne suis pas d'accord que le grand-duc ne veuille pas sanctionner une loi […] Je comprends les problèmes de conscience du grand-duc. Avec des nuances, j'ai les mêmes problèmes. Mais je suis d'avis que si la Chambre des députés vote une loi, elle doit pouvoir entrer en vigueur. Nous devons trouver une solution pour nous en sortir sans déclencher une crise constitutionnelle".

Une solution ? Abandonner cette loi de mort.

Michel Janva

21 réflexions au sujet de « Le grand-duc du Luxembourg refuse l’euthanasie »

  1. AML

    Junker n’est pas d’accord ! Mais pour qui se prend-il ? C’est un vrai dictateur que ce Junker, dont l’Europe ferait bien de se débarrasser au plus vite si elle ne veut pas perdre sa Liberté et son Ame !
    Bravo et Merci au Grand-Duc ! Fasse le Ciel qu’il soit exaucé et que le peuple luxembourgeois comprenne où est le Vrai !

  2. Berg

    Il faut néanmoins se souvenir de deux choses :
    1) l’avortement est légal au Luxembourg … Le grand-duc (père) a bien promulgué la loi !
    2) l’actuel grand-duc a modifié, de son propre chef, la formule du couronnement, en enlevant la mention “par la grâce de Dieu”, en expliquant que cela n’avait plus aucun sens et que le pouvoir venait du peuple. Au nom de quoi peut-il maintenant refuser une loi votée par le parlement ??? Il n’y a que deux camps : ou on est avec Notre Seigneur, ou on est contre !

  3. Sancenay

    Voici le temps de la Parole et de l’Honneur.
    Grâce soit rendue au Grand Duc qui, comme feu le Grand Roi Baudoin le fit au sujet de l’avortement, inscrit son geste dans la Tradition de l’Ordre Naturel voulu par Dieu et qui avait inspiré jusqu’à présent, depuis les Capétiens , tout ordre constitutionnel authentique.
    Que Saint Michel et Saint Georges le protègent, lui et sa descendance contre les méchants et les superbes ainsi démasqués.

  4. TITE

    JUNCKER est habitué des questions financières on comprend donc son désarroi devant les questions morales.Les deux ne font pas bon ménage, il y a donc une certaine logique dans sa réaction.Le problème quand on est incompétent on se tait.

  5. Girgis

    bah voilà la réponse, le Luxembourg va modifier la constitution… Espérons que le Grand Duc aura le courage de tenir.
    AFP
    02/12/2008 | Mise à jour : 19:31 |
    Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a annoncé que le pays allait changer sa constitution et réduire les prérogatives du grand-duc, après le refus de ce dernier d’avaliser une loi légalisant l’euthanasie.

  6. Cicciopizza

    Attention à ne pas confondre les deux problèmes! Un truc est d’etre favorable ou contraire à l’euthanasie, un autre est de discuter des prérogatives du chef de l’etat. Aujourd’hui le grand-du a pris une décision contre l’euthanasie, mais quoi si un jour son héritier faisait le contraire?

  7. Mickaelus

    Félicitations au grand-duc qui remplit là honorablement sa fonction, lui qui descend par les femmes du dernier roi de France, Charles X. Un prince capétien et catholique devrait toujours avoir pour fonction de préserver les valeurs catholiques dans l’État dont il a la charge. Évidemment, les régimes constitutionnels basés sur la souveraineté populaire révolutionnaire et relativiste mettent ce principe à mal.

  8. papino103

    comme son oncle le roi Beaudoin – un saint homme-
    le grand-duc sait prendre ses responsabilités et applique bien la phrase bien connue de JEAN PAUL II
    ” n’ayez pas peur…”
    dans notre europe aux racines chrétiennes, nous ne pouvons que soutenir de tout coeur cette initiative.
    nous, pauvre France descendons de jour en jour dans la déchéance…
    amv

  9. ph

    On n’a même plus le temps de souffler. Désormais, il ne se passe plus une semaine sans qu’on ne voit de nouvelles lois “républicaines” totalitaires pondues “démocratiquement” par des eurocrates habilités à réfléchir (on se sait pas qui sont ces obscurs experts). Et quand j’écoute les grands médias, il ne se passe rien en France. Il n’y a que des faits divers.
    ça commence à ressembler sérieusement au 3ème Reich.

  10. Amédée

    @ Berg,
    On n’est pas responsable de son père.
    Pour le reste je suis d’accord avec vous… d’ailleurs on voit la conséquence d’avoir retiré la mention “par la grâce de Dieu”:
    – un de ses fils a mis enceinte une fille avant de régulariser,
    – et aujourd’hui Juncker fait un putsch et destitue le Duc en changeant la constitution…
    Le duc a abandonné Dieu, aujourd’hui le premier Ministre prive le duc de toute légitimité! 😉 CQFD.

  11. Raphael

    En ce qui concerne l’histoire du fils, les deux familles furent remarquables au sens positif du terme. Dans d’autres familles régnantes, il y aurait eu un chèque…au Luxembourg il y a la joie de deux bébés : Jackpot.
    Il faudrait envisager trois solutions.
    (1) Le putch contre Juncker. Il est devenu insupportable, tout le monde le dit et le pense mais la culture de compromis au Grand-Duché nécessite une action assez chirurgicale.
    (2) Les grands Etats membres de l’Union européenne, comme la France ou l’Allemagne, devraient intervenir. Elles sont les chamiponnes dans la politique des soins palliatifs contre l’euthanasie et peuvent utilement faire entendre leur voix.
    (3) Amenager l’article 34 de la constitution luxembourgeoise en y intruisant la clause de l’objection de conscience.

Laisser un commentaire