Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot : c’est un fait objectif.

le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot : c’est un fait objectif.

Géraldine Woessner est une journaliste travaillant sur Europe 1 et le JDD. Elle explique que le grand remplacement existe bien et réclame l’autorisation des statistiques ethniques :

C’est insupportable. Si les mots on un sens, celui de « théorie » du grand remplacement est particulièrement mal choisi. Petit thread à l’attention des apprentis-combattants de la droite-extrême et des populismes.

La « théorie du Grand Remplacement » n’est PAS une « théorie » : c’est une PEUR, qui s’appuie sur des éléments concrets, que nous fournissent les pays qui, contrairement à la France, tiennent des statistiques ethniques.

Le « remplacement » de populations n’a rien de fantasmatique : il est advenu dans maintes villes des USA ou du Canada, où les Latinos sont maintenant majoritaires, et nos grands médias s’en sont fait l’écho (source)

Ce n’est pas un mal : c’est un FAIT. Dicté par la science démographique, avec lequel il faut composer. Il explique en partie l’élection de Donald Trump. Parfois, on sait l’affronter avec sang-froid et pragmatisme. On en débat ouvertement. On discute des politiques à conduire…

Le fait que des extrêmes aient repris ce concept n’y change rien: JE ne crois PAS qu’un pouvoir «remplaciste» œuvre pour m’imposer un ordre «mondialiste». Je ne crois PAS à la supériorité d’une race sur une autre. Ma si la pression démographique m’inquiète

En France, on ne débat PAS. RIEN. On préfère NIER les taux de natalité plus élevés de populations allogènes, au motif que la République, très forte, serait capable d’intégrer chacun dans son grand creuset laïc et républicain…Tant pis si ça ne marche pas. On fera semblant que si. Et ceux qui ont “peur”, parce qu’ils voient les populations changer autour d’eux, qu’ils doutent de la volonté de l’ État d’imposer ses standards, seront vilipendés. Votre peur ? « Un fantasme. Une théorie ».

Cet argumentaire, en plus d’être absurde, est d’une violence inouïe. UN sentiment, par définition, ne peut être une « théorie. » Si autant de gens, en France, en GB, en Allemagne, en Hongrie… Sentent leur « identité culturelle » menacée et le disent, QUI sommes-nous…pour décréter que leur ressenti ne vaut rien? Ne devrions-nous pas, plutôt, entendre leurs craintes et tâcher d’y répondre? Si nous sommes sûrs que ce risque de « grand Remplacement » est un fantasme, ne devons-nous pas apaiser avec des études basées sur des données fiables?

Nous sommes tellement habitués à contempler l’UE marcher sur la tête et s’autodétruire, que nous ne songeons même plus à exiger d’elle qu’elle se dote des instruments de sa survie. Des outils, une recherche, une prospective intelligentes. Des instruments statistiques signifiants.

A défaut, et vu le niveau du débat, marqué de haines, de rancunes, d’amalgames, je redoute que tout cela finisse dans un bain de sang… Je pèse mes mots. Il n’est jamais trop tard pour s’ausculter, pour faire Nation. Je veux savoir QUI sont mes frères…Ce qu’ils pensent, ce qu’ils croient, ce qu’ils espèrent. Des statistiques ethniques me donneraient l’occasion de partager leurs vues. De comprendre. De connaître. Leur absence est un voile, une insulte à l’avenir, terreau de l’outrance. Un blanc-seing pour tous les extrêmes.

Cette journaliste s’est bien sûr immédiatement faite traitée de fasciste :

Je savais le sujet de la démographie sensible…mais à ce point ? – Reconnaître la réalité d’un sentiment. – Demander des bases statistiques (comme il en existe au Canada,, aux USA…) pour tenter d’apaiser le débat et répondre aux fantasmes. Se faire traiter de fasciste.

Partager cet article

12 commentaires

  1. “Les fascistes de demain se feront appeler anti-fascistes” …
    Sir Winston Churchill

  2. L exemple type du déni et du mensonge est le démographe Hervé lebras fonctionnaire du politburo qui dira que le taux d étrangers en France est toujours le même qu au 19 ème siècle sans tenir compte des clandestins et des naturalisations, bel exercice d enfumage, une simple facon de le vérifier est de regarder les photos de classe des années 70 80 et celles de vos enfants actuellement en zone urbaine, le changement est édifiant ou de regarder les photos du Paris de Doisneau ou les films des années 60 70 De verneuil ou melville et les reportages à Paris et banlieues actuellement,là aussi la vérité saute aux yeux pour qui accepte les faits

  3. Le mensonge démographique et la dissimulation des statistiques sont la plus grosse tromperie des pouvoirs publics avec la complicité de l’UE mise en place depuis un siècle. Quand les peuples se réveilleront et découvriront la vérité, ce sera trop tard et nous connaitrons alors un scénario à la libanaise avec une guerre civile.
    Cette perspective est très réjouissante.

  4. Il faut arrêter de confondre “grand remplacement” et forte immigration. Le remplacement n’existe pas en effet, la population immigrée s’ajoute à la population préexistente, mais ne la remplace pas pour autant, je constate certes la forte présence d’immigrés, mais pas une émigration de masse des autochtones pour je ne sais quelle destination. Si je remplace ma voiture, ça veut dire que j’en achète une nouvelle, mais aussi que je me débarrasse de l’ancienne, le mot “remplacement” a un sens, ne l’employons pas à tort et à travers, comme le dit cette journaliste “les mots ont un sens”.
    “JE ne crois PAS qu’un pouvoir «remplaciste» œuvre pour m’imposer un ordre «mondialiste». ” Ben justement, l’idée du “grand remplacement” ne désigne pas seulement un phénomène démographique, mais une supposé volonté de je ne sais qui de remplacer la population. Avant d’employer cette expression il faudrait déjà en connaître la signification.

    • Il y a 220 000 avortements par an et un taux de natalité inférieur au renouvellement des générations… C’est pourquoi nous parlons bien de remplacement.

    • Grosso modo, le “flux” annuel d’immigrés est du même ordre que le nombre d’avortements. Or les avortements sont bien moins fréquents parmi les populations immigrées assez récemment (disons depuis le milieu du XXème siècle). Il y a donc bien substitution (si le terme “remplacement” vous déplaît) d’une populations installée de longue date par une population récemment arrivée.

      • L’expression ne s’emploie pas dans un sens statique mais dans un sens dynamique. En effet la démographie et la natalité comparées des Français de souche et des populations allogènes apporteront d’une manière inéluctable et automatique un grand remplacement de population. C’est statistique, mathématique et non dogmatique comme vous le sous-entendez.

    • Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

    • Je vous propose d’aller vous promener dans le 9-3 pour constater les faits. Il y a 50 ans c’était la banlieue rouge. Maintenant elle est plutôt verte de l’islam et pas beaucoup de “souchiens”. Au niveau de l’immobilier, c’est le seul département où vous vendez moins cher un bien maintenant qu’il y a 30 ou 40 ans.

  5. tout à fait d’accord : c’est un fait vérifiable et non une théorie . Ex. : je connais la gare St Lazare depuis plus de 50 ans ; à l’époque les gens de couleur se comptaient sur les doigts d’une main ; aujourd’hui, à la louche, ils représentent au moins le tiers des personnes rencontrées. L’explication est simple : “la nature a horreur du vide” ; faute de naissances autochtones, les migrations viennent boucher les vides et encore parmi les personnes qui naissent en France, quelle est la proportion d’enfants dont les parents sont d’origine étrangère ? La démographie, comme l’économie, a ses lois implacables. Et l’on voudrait nous faire croire que c’est de l’idéologie.

  6. Le meilleur moyen de supprimer la température de bébé est de casser le thermomètre.
    Le meilleur moyen de supprimer le grand remplacement est d’interdire les statistiques ethniques.
    ????

  7. Si certaines personnes prétendent que des citoyens français ne quittent pas notre pays,et ainsi nient le grand remplacement,je leur conseille de se rendre à Montréal par exemple,notre accent supplante celui des québecois,mais il y a également d’autres pays d’accueil pour la jeunesse de France.
    Je suis catholique et français ,ces images me choquent car ces mahométans prie leur dieu sous la protection des forces de l’ordre alors que leurs confrères estropient nos compatriotes à Paris et en d’autres villes de France,bien entendu il y a des casseurs,mais à qui profitent ces débordements si ce n’est au gouvernement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services