Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Le grand remplacement dans les étalages

Le grand remplacement dans les étalages

Exemple dans le magasin Auchan à Poitiers.

Partager cet article

10 commentaires

  1. autrefois les Gaulois faisaient la croisade;
    c’est bien fini;
    maintenant , au nom des valeurs républicaines et licrasseuses , au nom d’ Assise,
    ils se convertissent à l ‘Islam et importent des islamistes.
    avec la bénédiction de Vatican II.
    quel Progrès !

  2. Bien-sûr que le rayon voisin d’Auchan vend la vie du St Curé d’Ars, le carême comment le vivre, Jeanne d’Arc sainte et martyre de France et les principes théologiques appliqués de St Thomas d’Aquin. Pas de discrimination, allons !

  3. Charles Martel, reviens vite !

  4. On pouvait voir le début de tout cela, insidieusement au Salon du Livre à Paris vers 2013, 2014, quand des stands de cette sorte sont apparus, un d’abord, sans mention particulière, mais montrant les livres pour jeunes. Pour jeunes, à souligner.

  5. À nous de leur proposer un rayon clé en main, un présentoir, pour Noël, Carème , Pâque, etc….
    S’ils le refusent nous aviserons.
    Personellement je n’aurait aucune inhibition à le faire en collaboration avec des églises protestantes “sérieuses”. ils font parfois de bons produits.
    Au passage, montrer que nous savons entre chrétiens agir pour le Christ en ne nos massacrant pas, tels sunites et chiites peut nous donner de la crédibilité.

  6. En même temps ce serait un peu facile de rejeter la faute sur les magasins: ils s’adaptent à leur clientèle.
    Les véritables responsables de ces changements sont sans doute à chercher dans ces “faux” chrétiens, qui veulent bien d’une religion éthico-thérapeutique à condition de choisir leur “menu”, et rester dans la soumission au ‘monde’ qui les applaudit des deux mains.
    Haut les coeurs! Notre responsabilité est réelle et consiste à annoncer à temps et contretemps qu’ils mettent leur salut en danger (voter Macron après les lois “bioéthiques”, c’est se couper de l’Eglise par exemple). On ne nous demande pas de convaincre les faibles mais de le leur dire!

  7. Il faut continuer à utiliser les symboles.
    Je cherche toujours les cartes de Noël montrant une crèche, la Nativité. Il en existe de très jolies aux éditions Elor. ( On peut les acquérir chez certaines librairies, ou directement auprès de ces éditeurs au catalogue intéressant).
    Une libraire dite indépendante m ‘a dit, à Noël dernier, qu’on ne lui avait jamais demandé autant de cartes de la Nativité, au point qu’elle en manquait.
    Les reproductions de tableaux, Fra Angelico, etc, remplacent evidemment les ” Joyeuses fêtes ”.
    A Pâques, privilégier les cloches de toutes tailles, remplies ou non de petits œufs, ou autres !

    • Nous avons du pouvoir d’achat, profitons-en ! Boycott des enseignes qui nous détestent, c’est facile à identifier. Privilégier les nôtres, les commerçants qui fêtent Noel et Pâques et proposent de bons produits. J’ai suggéré pas mal de fois un annuaire des bonnes adresses que nous connaissons mais ça n’existe pas, il faudrait des “bons” en informatiques, c’est juste une liste au fond. Promos abbayes du SB, Éditions de Chiré, champagnes Révolte, il faut faire travailler les nôtres !!!

    • Pensons aussi à enseigner à nos enfants (ou nos petits enfants) des chansons ad hoc, au besoin en les complétant par des couplets qui transmettent les traditions françaises. Par exemple, sur “mon ami le lapin gris” (https://laclassededorothee.blogspot.com/2020/03/mon-ami-le-lapin-gris-chanson.html):
      (entre les couplets 2 et 3)
      Il va s’en aller à Rome /jeudi soir avec les cloches
      Il est revenu de Rome / cheminant avec les cloches
      (entre les couplets 3 et 4)
      Il a mis dans ces cachettes / des poissons, des œufs et des poulettes
      et encourager nos enfants à se préparer à répondre à “bof! c’est des histoires” par un très pertinent et très courtois “tu as parfaitement raison, c’est exactement comme pour le Père Noël!”

Publier une réponse