Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration

Le gouvernement nie le lien entre immigration et islamisation

Le gouvernement nie le lien entre immigration et islamisation

Le député Emmanuelle Ménard est interrogée dans Valeurs Actuelles sur le projet de loi du gouvernement “confortant le respect des principes de la République”. Extraits :

[…] Quand Emmanuel Macron prononce son discours aux Mureaux, il nomme clairement l’islamisme comme ennemi de la France. Par la suite, on est passé à la lutte contre le séparatisme mais même ça, c’était aller trop loin. Du coup, on en est arrivé au respect des principes de la République. Un intitulé qui concerne tout le monde : aucune raison de viser l’islamisme en particulier avec cette formulation. C’est d’ailleurs le péché originel de ce projet de loi : par peur de pointer du doigt l’ennemi islamiste, on met tout le monde dans le même sac et on en arrive à punir des gens respectueux des lois de la République. Je pense aux cultes. Toutes les religions sont mises sur le même plan et vont devoir se plier aux mêmes obligations, alors que seul l’argent en provenance de l’étranger et à destination des mosquées radicales pose problème. Je pense également aux associations ou aux écoles hors-contrat. Autre exemple, pour mieux lutter contre l’islamisme, ce projet de loi s’attaque à l’instruction en famille, qui concerne 1,6 % des élèves en France. Sur cette petite minorité d’élèves, seuls 2 % d’entre-eux ne répondent pas aux critères requis par l’Éducation nationale. Mais au lieu de s’attaquer à ces 2 %, le gouvernement s’en prend à tout le monde. Il avait d’ailleurs prévu l’interdiction pure et simple de l’enseignement en famille. Face au tollé provoqué par cette mesure, l’exécutif est revenu sur cette interdiction, qui sera remplacée par un régime d’autorisation. Mais vous savez bien qu’une liberté qui nécessite une autorisation n’est plus tout à fait une liberté. […]

Le grand absent, c’est le lien entre islamisme et immigration, qui est pourtant une évidence. Je ne dis pas que c’est la seule source de l’islamisme, mais on ne peut pas nier que l’immigration de masse nourrit aussi l’islamisme en France. C’est une des causes mais le gouvernement nie le lien entre immigration et islam. Quand le ministre de l’Intérieur explique, je le cite, que « les trois quarts des auteurs d’attentat sont français », il oublie de préciser qu’ils sont issus de l’immigration. Beau tour de passe-passe pour ne pas avoir à prendre à bras le corps la question de l’immigration de masse, de l’immigration sans contrôle, de l’immigration qui dévoie le droit d’asile, le beau droit d’asile. Une erreur grave et même, je pèse mes mots, mortelle pour notre pays.  […]

Face à ce projet de loi liberticide, le Rassemblement National a rédigé une proposition de loi visant à combattre les idéologies islamistes : dissolution des organisations islamistes, expulsion des islamistes étrangers, interdiction du port du voile dans l’espace public, renforcement des capacités pour les chefs d’entreprise d’y faire respecter la laïcité, interdiction aux islamistes de se présenter aux élections. Le RN dénonce le projet de loi présenté par le gouvernement, qui touche toutes les religions sans s’attaquer de front au véritable problème : l’islamisme.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Mais il faut s’occuper plus que de l’islamisme, c’est de l’islam qu’il faut aussi s’occuper, de cette secte satanique car elle est le terreau de l’islamisme tant qu’elle continuera à appliquer les précepte du coran. Et il faudra que tous les curés de France et de Navarre finissent par dire une bonne fois pour toute que celui qu’ils appellent Allah n’a rien à voir avec notre Dieu parce trop de pseudo-catholiques sont convaincus que nous avons le même Dieu. Quand est-ce que le pape fera une encyclique pour nous sortir de ce mensonge? Je rêve je pense!!!!

  2. Le RN est complètement à côté de la plaque en visant ” à combattre les idéologies islamistes ” en dehors de toute réalité !
    Si vous partez combattre des moulins c’est que vous êtes Don Quichotte…

    Le problème c’est l’islam et rien d’autre.

    L’islamisme cela n’existe pas ! Il y a des musulmans qui pratiquent et ceux qui pratiquent mal ou presque pas (car en islam le “pas du tout” est punissable de mort).
    La première mesure serait déjà d’appliquer la liberté de culte, ce que l’hypocrite République est totalement incapable de proposer. Il faudrait une politique très ferme et même autoritaire permettant à tous ceux qui ne veulent plus pratiquer de pouvoir le faire et en toute sécurité. Ce qui signifie que pour chaque assassinat d’un “apostat de l’islam” les responsables politiques, administratifs et judiciaires devraient être limogés et faire face à de lourdes condamnations.

    La deuxième mesure est de reconnaitre qu’il n’y a pas de différence entre islam et islamisme et que seule une présence de musulmans en nombre restreint permet d’assurer la paix comme en atteste le coran.
    Plus le nombre augmente et moins ils se tiennent tranquille, il faut donc avoir une politique de quotas ou interdire la pratique de l’islam, il n’y a pas d’autres alternatives.

  3. c’est pourtant simple : la grande majorité des migrants est de religion musulmane et arabo africaine

  4. La seule solution c’est la remigration des personnes originaires des pays musulmans. En effet, vouloir transformer et assimiler les musulmans n’est pas possible. Bien sûr, on le sait, la grande ambition des forces du Progrès, c’est l’arrachement total de l’homme à la loi naturelle, et nos progressistes veulent arracher les musulmans à leurs vieilles croyances. Mais cela ne fonctionne pas, le débat a déjà eu lieu il y a 140 ans, sous la Troisième, lorsque faisait rage le débat sur l’assimilation des indigènes des colonies. Comme le disait à l’époque le grand sociologue Gustave Le Bon, chaque peuple a des structures mentales qui lui sont propres, et ces structures ne peuvent changer que dans le temps long (des dizaines de siècles). Chaque peuple (les Celtes, les Juifs, les Arabes, les Noirs, les Asiatiques) a son propre univers mental (avec des variations locales), qui est reflété par la théologie, la religion. Pour Gustave Le Bon, “il n’a jamais été donné jusqu’ici à un peuple de changer sa constitution mentale, pour adopter celle d’un autre peuple. Il est aussi difficile de changer les qualité ou les défauts d’un peuple que d’obliger un vertébré de se dépouiller de ses vertèbres”. Gustave Le Bon dit tout simplement que l’universalisme n’existe pas. Les progressistes étaient dans l’erreur sous la Troisième, ils récidivent sous la Cinquième. Errare humanum est, perseverare diabolicum.

  5. Le mensonge ne gagnera jamais la bataille. Il ne s’agit qu’un camouflage, un enfumage initiée par la peur. Et les responsables politiques ont peur. Une peur bleue de voir leurs maisons tagués. On ne se pose pas comme chef avec la peur au ventre, en détournant les vérités sous le label de “valeurs”.

  6. quand on veut, on peut mais quand on ne veut rien voir…

  7. la colonisation a été un crime contre l’humanité, disent ils
    mais la colonisation de l’europe aujourd’hui c’est un bien !
    cherchez l’erreur

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services