Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le génocide se poursuit : 223 300 avortements en 2021

Le génocide se poursuit : 223 300 avortements en 2021

Selon les statistiques annuelles de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), publiées ce mardi matin, 223 300 avortements ont été enregistrés en France, en 2021. Un chiffre et un taux de recours stables par rapport à 2020.

Le taux de recours à l’avortement se maintient à 14,9 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en 2021 contre 15,6 ‰ en 2019.

C’est parmi les femmes âgées de 20 à 29 ans que les avortements restent les plus fréquentes : le taux de recours s’élève à 24,8 ‰ parmi les jeunes femmes âgées de 20-24 ans et atteint 27,2 ‰ pour celles âgées de 25-29 ans. En 2021, les taux de recours diminuent pour toutes les femmes âgées de moins de 30 ans, tandis qu’ils augmentent légèrement pour celles de 30 ans ou plus.

La baisse du nombre des avortements réalisés dans les établissements de santé s’est poursuivie (146 700 en 2021, contre 154 200 en 2020 et 171 000 en 2019), tandis que les avortements hors établissements continuent leur progression (76 600 en 2021 contre 62 100 en 2019). 76 % du total des suppressions de l’enfant à naître sont médicamenteuses, qu’elles soient réalisées en établissement ou non. Parmi ces avortements, 76 % sont réalisées à moins de huit semaines d’aménorrhée.

Partager cet article

9 commentaires

  1. “Un chiffre et un taux de recours stables par rapport à 2020” – mais un taux croissant sur le long terme. Dans les années 2000 le nombre d’avortements était sensiblement de 200_000/an, il est à présent 10% plus élevé.

  2. vite !
    il faut importer 300 000 islamistes pour compenser les Gaulois assassinés.

    logique républicaine.

    • Comme vous je dis ça depuis le début des avortements autorisés, mais tout le monde s’en fout. C’est pourtant la triste vérité:pour compenser les Gaulois assassinés on fait venir des immigrés!

  3. En Russie, c’est près de 848 000 en 2015. Ce chiffre est en baisse mais est estimé entre 600000 et 700000 par an ces trois dernières années. A cela s’ajoute les avortements clandestins. En 2011, « En réalité, de 5 à 12 millions d’avortements clandestins sont pratiqués tous les ans! C’est un commerce qui rapporte beaucoup d’argent» déclarait Elena Mizoulina, présidente de la commission pour la famille, les femmes et l’enfance à la Douma (chambre basse). Ce à quoi il faut ajouter l’avortement par le port du stérilet. La proportion de femmes le portant serait à peu près le même qu’en France. De plus, le recours à la PMA est extrêmement démocratisé en Russie, inutile d’exposer ici ce qu’il en résulte pour des millions d’embryons. Pour la recherche sur l’embryon, la Russie est avec l’Ukraine l’un des pays les plus permissifs au monde. Le vaccin Spoutnik a utilisé des lignées cellulaires issues de Fœtus avorté volontairement, et ce à toutes les étapes. Et enfin, la GPA y est légalisée, et le recours massif. Voilà pour ce qui est de cette fameuse “Sainte” Russie de monsieur Poutine, qui serait censée représenter le camp du bien et une alternative à Babylone. Quand on ne réfléchi pas, on peut dire beaucoup de conneries.

  4. Utilisons les termes appropriés et ne parlons plus d’avortements au sujet de ce massacre d’enfants à une échelle industrielle et disons la vérité à nos contemporains : il s’agit d’infanticides intra-utérins caractérisés !

  5. Quel beau résultat encourageant ! ! ! Encore un effort , et on pourra en assassiner davantage !…………….

  6. Le nombre d’avortements par année représente 76% des décès dans le monde
    Source :
    https://www.planetoscope.com/natalite/1498-.html
    https://www.planetoscope.com/mortalite/22-.html
    Depuis que j’ai commencé ce message, 402 bébés on été assassinés

Publier une réponse