Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Non classifié(e)

Le général Piquemal écrit au général Lecointre

Le général Piquemal écrit au général Lecointre

Le général Lecointre, avait évoqué dans la presse son intention d’écrire au général Piquemal “pour lui dire qu’il est indigne, salit l’armée, la fragilise en en faisant un objet de polémique“. L’ancien commandant de la Légion étrangère, le général (er) Piquemal, a anticipé et choisit le 30 avril, anniversaire de la bataille de Camerone, pour écrire au chef d’état-major des armées :

Le vendredi 30 avril 2021

Mon général,

Vous êtes le Chef d’Etat Major des Armées et à ce titre votre premier devoir est de défendre et soutenir les militaires d’active ou retraités. Manifestement vous préférez la chasse aux sorcières.

Par votre discipline intellectuelle servile et sans faille, votre carriérisme consternant, votre soumission lamentable au pouvoir politique, vous faites le contraire et êtes prêt par complaisance et bassesse à couper la tête à tous vos pairs et vos Anciens. Lamentable !

Vous le savez, le devoir d’un chef digne de ce nom est de protéger ses subordonnés, ses frères d’armes, ses Anciens au lieu de les livrer en pâture à la vindicte d’un pouvoir politique aux abois.

Sans doute avez-vous peur de déplaire à la ministre des Armées que vous servez avec un zèle sans égal et un comportement de carpette !

Etant au sommet de la hiérarchie militaire qu’attendez vous donc ? Les étoiles de Maréchal de France ?

Il est bien loin le temps des Juin, De Lattre, Leclerc, Bigeard adorés de leurs hommes et parlant d’égal à égal avec le pouvoir politique. Au lieu de cela, votre autorité morale ne sert qu’à mettre le genou en terre et le petit doigt sur la couture du pantalon. Vous reste-t-il donc encore un peu de fierté ?

Comme beaucoup de Français et de militaires, j’ai pour vous un immense dédain.

Oui, j’ai été radié des cadres par décret du Président de la République du 23 aout 2016 suite à l’avis du Conseil Supérieur de l’Armée de Terre (CSAT) réuni disciplinairement (6 officiers généraux d’active ayant, à la majorité des voix, demandé ma radiation des cadres) mais je ne regrette rien. Face au non-respect de l’état de droit à Calais, j’ai été un lanceur d’alerte qui a permis la modification de la situation de la jungle par l’Etat.

Vous avez osé écrire dans le Figaro, me concernant : “Je vais lui envoyer une lettre pour lui dire qu’il est indigne, salit l’armée, la fragilise en en faisant un objet de polémique nationale“.

Mon général ne vous fatiguez pas, ne perdez pas de temps à écrire, je n’ouvrirai même pas votre torchon. Celui qui salit l’armée, c’est vous, uniquement vous, ne vous méprenez pas. Les Français qui le savent ont choisi leur camp et ne s’y trompent pas.

Oui, je préfère être dans ma peau que dans la vôtre. Sachez-le, l’opinion et le jugement de vos pairs et de vos subordonnées ne sont pas flatteurs et c’est un euphémisme ! Je peux me regarder dans une glace, je crains pour vous que ce ne soit pas votre cas.

Vous préférez “couper des têtes”, sanctionner des pairs, courber l’échine et servir avec un zèle sans égal le pouvoir politique. Non, le jour de votre départ sachez que vous ne serez pas regretté.

Pour terminer, je vous rappellerai deux citations qui illustrent parfaitement votre comportement !

“Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part”. Cardinal Mercier

“En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin”. Nicolas de Chamfort

Avec votre soumission et votre assujettissement au pouvoir politique, votre comportement est plus celui d’un technocrate que d’un militaire. Le vrai déshonneur d’un général est bien le vôtre.

Avec mon profond mépris.

Général de corps d’armée (ER) Christian Piquemal

Partager cet article

52 commentaires

  1. CQFD.
    Merci mon général

  2. Cher Philippe Carhon
    Le mot qui manque à la place de (xxx) c’est CARPETTE !
    Cordialement

  3. Que d’ego, que d’ego !
    Que le jeune Lecointre traine dans la boue le vieux Piquemal est une faute.
    Que le vieux Piquemal traine dans la boue le jeune Lecointre est également une faute.

    La vérité est que Mme Parly n’a été mise à la Défense que parce qu’elle n’y connaissait rien et était totalement transparente. Ce pour éviter qu’une personnalité trop forte ne fasse de l’ombre à Peter Pan imperator.

    Cette tribune n’est donc qu’une rare occasion pour Mme Parly d’exister politiquement. Tout ce qui est excessif est insignifiant, avec Mme Parly l’insignifiance est à la fois la cause et la conséquence. Le réflexe de l’inversion accusatoire montre qu’elle n’a aucune épaisseur, aucune stature ni aucun sens moral, juste 60kg d’opportunisme et de cynsme.

    On imagine ce qui serait arrivé si Mme Sibeth NDiaye avait été nommée ministre de la Défense. C’eut été la décapitation au cirque Pinder offerte au peuple Islamo-gauchiste.

    Tout cela permet surtout de masquer les vrais sujets : une policière égorgée, un professeur égorgé, un curé égorgé, des fidèles égorgés. En face un , un ministre de l’éducation qui joue à la marelle, un garde des sceaux qui brasse de l’air, un ministre de l’Intérieur qui dissout une association patriote et pour couronner le tout un Chef de l’Etat qui déconstruit sa propre patrie.

    Il serait temps que le CEMA retrouve quelques réflexes militaires et cesse de jouer la surenchère du petit caporal qui s’est pris une avoinée par la sergente de semaine.

    Mon général, si on vous a mis 5 étoiles sur le képi, ce n’est pas pour jouer au caporal à flinguer vos anciens en place publique et ainsi saper votre propre autorité. Vous le savez, la discipline cela se gagne et cela se perd, et vous êtes en train de perdre celle que vous a légué votre prédécesseur.

    Trop tard pour démissionner, il fallait y réfléchir avant, le mal est fait. Il ne vous reste que la matraque pour sauver votre autorité.

    Les militaires, de par leur engagement, ne sont pas du petit personnel de maison juste bon à nettoyer les frasques des petits parvenus qui leurs servent de maîtres. C’était votre rôle de le rappeler et certainement pas de jouer au maître d’hotel de Mme la Marquise de Brienne, née Parly.

    • Effectivement ! Même si Piquemal a raison sur le fond la forme est excessive et sans aucune finesse !

      • La forme n’a rien d’excessive vu la gravité de la situation !
        Le temps n’est plus aux collabos ni aux chiffes molles !

      • La forme est excellente (et va de pair avec le fond) en plus de nous fairz bien rire. C’est donc du tout bon !
        Au bout d’un moment il faut montrer les crocs, la stratégie “polie” n’a jamais fonctionné

    • Bien dit. Un petit régal votre commentaire.

    • @Magistro78
      Si on compare les états de service du “vieux Piqemal” et ceux du “jeune Lecointre”, il n’y a pas photo.
      Les seuls affectations comme officier général ne peuvent pas être comparées. En fait, c’est grâce à sa saga à Sarajevo dans l’affaire du pont de Verbanja. Complétée par d’autres Opex (habituelles pour un officier affecté dans un RIMA), elle a boosté sa carrière en ayant la chance d’être au bon endroit, au bon moment.
      Son avancement éclair (5 ans comme Capitaine, 4 ans comme Chef de Bataillon, 3 ans comme Lieutenant-colonel) le propulse au grade de Général à moins de 50 ans, fait peu fréquent dans l’Armée de terre, fut-ce chez les Marsouins. Puis 37 mois comme Général de brigade, suivis de 26 mois de Général de division, avant de recevoir sa 4ème étoile puis, moins de 5 mois plus tard sa 5ème étoile pour succéder au Général de Villiers.
      Le Général Piquemal, pour sa part, est passé par le 2ème REP, le 9ème RCP, avant de commander le 3ème REI. Après avoir été chef du cabinet militaire de 3 Premiers ministres successifs, il a commandé la Légion étrangère pendant 5 ans. Lui est un homme de convictions qui a mis ses engagements au bout de ses convictions. Sa lettre ouverte au CEMA est une longue liste de faits irréfutables.
      J’ai l’honneur d’avoir rencontré le Général Piquemal : il est d’une autre trempe que le CEMA.

      • Comparer les etats de service de ces 2 généraux me semble absolument hors sujet….
        Meme si cette lettre du général Piquemal peut paraitre “rude” pour certain, elle reste pleine de bon sens pour remettre a sa place un CEMA servile et pathétique dans ses diverses interventions depuis sa promotion comme CEMA.

        • @HG
          Vous arrivez exactement aux mêmes conclusions que moi. En 25 ans de carrière militaire, il m’est arrivé de rencontrer des officiers carriéristes, obligés de marcher le menton en l’air pour ne pas rayer le plancher et prêts à écraser tous leurs camarades pour “arriver”…

        • Non pas rude ! Elle est de circonstance ! Le bateau coule…

  4. C’est rassurant de voir qu’il existe des généraux courageux et conscients des problèmes que traverse la France. C’est encore plus rassurant de voir que malgré la désinformation répandue depuis des décennies par les médias de masse, les Français résistent bien comme l’indique le sondage publié par Valeurs actuelles.

  5. Waouh… Il reste des gradés avec une paire de…

    Mes respects Général Piquemal.

  6. Même si je suis d’accord sur le fond je trouve que la forme est très discourtoise.
    Je pense que le CEMA agit sous la contrainte du pouvoir

    • ce qui est bien évident : il est à cette place pour cela, la démission de son prédécesseur lui a montré la voie!

    • N’oubliez pas qu’il s’agit de militaires et que même s’ils savent respecter et plutôt bien, ils savent généralement être directs notamment avec leurs hommes. Les bons parmi eux ne font pas de politique dans le sens « relations publiques. » Pour résumer mon propos …
      On se fout totalement que le général Piquemal est discourtois ou pas envers le général Lecointre bien au contraire si la forme est carrée et le fond vrai. On sent ainsi plus encore combien cela vient du cœur ‼

  7. Le général Piquemal a le droit de faire de la politique, mais qu’il cesse de s’adresser aux militaires ou anciens militaires, qu’il s’adresse à tous les français, et qu’il utilise son grade comme son prénom, sobrement. Avec ses remontrances publiques au CEMA, il nous montre la vraie nature de sa personnalité. Oui, il sait très bien qu’il peut fragiliser l’armée en en faisant un objet de polémique. Et cela, il s’en fiche. Le CEMA, lui , le maintien de la cohésion de l’armée, c’est sa responsabilité…et je dénie au général Piquemal le rôle d’Antigone dont il rêve.

    • Ce n’est pas complétement faux ce que vous dites mais je préfère que Piquemal sonne l’alerte même si la forme n’est pas parfaite que de voir le premier de nos soldats, se mettre à 4 pattes devant une personne qui n’a aucune légitimité pour être ministre des armées, de plus, ministre d’un président élu par défaut avec environ 25 % seulement des suffrages qui ne cesse de détruire la France parce qu’il rêve d’être le premier président d’une fédération européenne.

    • Oui continuons comme Lecointre, comme l’archevêque de Paris et tant d’autres à nous soumettre au nain de l’élysée et à ses manoeuvres de destruction de la France, de l’église, et de la société normale.

    • Tout d’abord, si j’ai connaissance de cette lettre, c’est que le général Piquemal ne s’adresse pas qu’aux militaires puisque je suis un civil bien insignifiant. 
      Ensuite, pourquoi ne pourrait-il pas écrire au général Lecointre si celui-ci informe de façon officielle (puisque j’étais également au courant) que le général Piquemal et les autres généraux ayant participé à cette lettre seront sanctionnés ? Y aurait-il quelque-chose dans une loi quelconque qui interdirait au général Piquemal de répondre ou avez-vous un manuel du savoir-vivre que je ne possède pas ?

  8. De la finesse, messieurs, vous en faites aisément devant votre ordinateur ou dans votre fauteuil confortable, un verre d’armagnac à la main. Mais on manque furieusement de gens virils, qui en ont une paire, qui osent ne pas s’aplatir devant des politiques minables (qui en plus se la jouent) et qui osent parler français sans langue de bois ou de buis (version ecclésiastique bergoglienne). Quand le bateau coule on n’a guère le temps de composer des poèmes à la Ronsard! “Mignonne allons voir si la rose…” Dans votre profession si votre nouveau dirigeant, alors que vous êtes à la retraite, vous avait traité comme Lecointre traite ses anciens, je ne préjuge pas de votre tête… Finalement en toute cette affaire Molière aurait de bons jours pour composer une suite au Tartuffe. Mettez peut-être un plus de… “miel de colza” mon général, mais merci d’oser appeler un chat, un chat et un chien, un chien, tout comme un Tartuffe, un Tartuffe! Et vive la Légion! Ventre Saint-Gris!
    Messieurs les moralisateurs allez parler aux familles des victimes avec des phrases fleuries et de l’eau de cologne bon marché!

    • Si vous aimez la Légion, vous devriez lire ce qu’a écrit le général Dary sur le sujet. Tout est dit, et avec intelligence et finesse. Défenseur apparemment de notre civilisation, vous semblez étonnamment opposer finesse et force, confusion qui participe aussi à l’ensauvagement de la société et à l’éloignement des valeurs que nos anciens, depuis les Grecs, ont mis des siècles à inscrire dans notre civilisation.

      • Je crois qu’au contraire, vu les références dans son message à Ronsard, Moliere…. notre ami Ribezahl est bien le défenseur de la Civilisation. Il est très ancienne France. (“Ventre saint Gris !”). Le langage gaulois… rabelaisien, c’est aussi la France je vous signale…

        Donc merci à lui et à Piquemal et sa lettre excellente.

    • Voilà !

  9. Bientôt nombre de militaires seront radiés : est-ce que c’est la racaille qui défendra la France ?

  10. Grandeur et servitude militaire, certes mais servitude à ce point de la part du CEMA, c’est nul. Carriérisme, quand tu nous tiens !
    Bravo à tous ceux qui ont signé la tribune, c’est peut-être le début du printemps, comme ce fut le cas en Pologne quand Walesa s’opposa au général Jaruzelski qui était à la botte des soviétiques, comme Macron est à la botte de la commission européenne et de Mme Merkel

  11. On peut toujours gloser sur ce qui aurait du être écrit pas qui, mais ce n’est pas le fond du problème.

    Le fond du problème, en l’occurrence, est parfaitement décrit par le dessin du chapeau de l’article : tandis que certains polémiquent, les zones de non-droit prolifèrent, et proliféreront toujours tant que le flux migratoire ne sera pas inversé (je ne crois pas au mythe bisounours, et au fond lâche, de l’intégration, au dessus d’un certain seuil aujourd’hui largement dépassé).

  12. J’ai oublié de préciser que j’ai signé cette “tribune” et que mon nom peut être trouvé dans la liste des 1.500 premiers signataires…

  13. je préfère aller au combat avec le Général Piquemal plutôt qu’avec le Gal Lecointre …

  14. Est ce que la situation de la FRANCE laisse le temps de rester courtois et de faire des ronds de jambe ?

  15. La diplomatie n’y est pas, Les convenances n’y sont pas, le ton y est, la formulation est musclée, la formulation est incarnée. Ne serait-ce pas un pamphlet ? L’exercice est respecté. Un ancien de la légion, un chef, un homme prêt au sacrifice ! Pour qui ? Ses Hommes, sa patrie ! Préférons-nous les tontons flingueurs ou les tantines flingueuses en salon qui prétendent éteindre (depuis 30 ans) le feu qu’ils ont allumé depuis plus de 30 ans. Ces tantines connaissent l’arrogance et l’expression punitive, mais uniquement lorsqu’ils ont la fonction qui les protège. Si demain est un demain enflammé, qui suivrons-nous, les tontons ou les tantines (qui fuiront). Attention, je vise des politiques derrière les tantines – des militaires tantines, je ne peux y croire -, oui ils fuiront, la trouille quoi ! Pourquoi la trouille, car le courage – dans le sujet qui nous préoccupe – est concomitant d’une patrie, si un politique ne veut plus de patrie mais un village parmi d’autres villages du monde sans identité, sans culture, sans repère…, qu’aura-t-il à défendre, le néant, le néant ne se défend pas puisqu’il est néant, c’est la fuite ou bien une fin à la Juda ! Je sais que certains les empêcheront de s’enfuir, la trahison – à un tel niveau – d’un pays ça se paie ! Quel programme ! Alors, ils imploreront les chrétiens, pourquoi, parce que les chrétiens savent pardonner, mais les chrétiens savent juger pour éviter que le mal ne se répande, et puis, le peuple de France est le peuple de La Fontaine, il est le peuple de la dissertation, pas de conclusion pas de dissertation, pas de morale pas de La Fontaine. Oui, il y aura un jugement, oui il y aura une conclusion, oui il y aura une morale. Ah quel prix ! Dieu seul le sait, oui Dieu seul le sait ! Quelque peu injuste de tancer le Général Piquemal qui s’exprime sans la protection d’une fonction qui le rendrait intouchable, invulnérable. Du courage ou de l’inconscience ? Les politiquements incorrects sont-ils jugés, sont-ils châtiés jusqu’à l’hallali ? Oui, ils le sont car ils ne peuvent brandir un brassard protecteur. D’un côté le bras sans brassard et de l’autre le bras avec brassard. D’un côté le pamphlétaire et de l’autre une armée de brassards guindée de formulation sans grossièreté – mais leur verbe est plat, leur verbe est lissé, leur verbe est galimatias ampoulé -, assis dans des étoffes poudrées de bien pensance et de respectabilité assise sur une fonction, sur des élections fabriquées par des systèmes qui s’arrangent pour bâillonner des Piquemal. Facile de sermonner, de juger, de condamner un adversaire à genoux sans brassard dans un tel système. Alors, de l’indulgence, de la hauteur, de l’inclinaison lorsque le genoux à terre ose parler, crier la vérité avec virilité. Notre société est très violente : le monde du travail, le monde de la politique, le monde de la culture, le monde des médias… sont d’une grande violence. Ces mondes tuent, oui ces mondes tuent : drogue, burn out, dépressions, cités/villes/quartiers ensauvagés, policiers lynchés, des Zemmour traqués, paupérisation, justice devenue injuste… Le pamphlet du Général Piquemal est-il à la mesure ? Jean-Frédéric Poisson : “attaquons les faits pas ceux qui les désignent”. La France n’est pas dans l’inquiétude de 39 fondée sur une crainte d’une attaque extérieure, crainte réglée par une ligne Maginot dont l’efficacité est bien connue… aujourd’hui, l’attaque de la France viendra-t-elle de l’extérieur ou de l’intérieur ? Plus facile de juguler un ennemi de l’intérieur ou de l’extérieur ? Quelles fortifications ont été construites tant au sens figuré qu’au sens propre ? Qui s’est jeté sur les militaires (qui veulent défendre leur pays), qui s’est attaqué à la chienlit qui a égorgé à Rambouillet ? Qui s’est jeté sur Génération Identitaire, qui s’est attaqué aux black blocs ? Qui s’est jeté sur la manif pour tous, qui a attaqué la famille ? Qui s’est jeté sur la liberté de vivre et de travailler, qui a attaqué ceux qui tentaient de soigner ? Qui s’est jeté sur la pensée Zemmour, qui attaque la pensée Attali/Minc ? Qui s’est jeté sur les classes moyennes, qui attaque le capitalisme ? Qui s’est jeté sur ceux qui ne portent pas le masque, qui a attaqué ceux (les mêmes !) qui ont dit que le masque était inutile. Qui s’est jeté/assis sur le résultat (non à 54,68%) du référendum du traité de la constitution européenne, qui a attaqué un tel acte dictatorial ? “Honneur et Fidélité” (devise de la Légion Étrangère) : qui se jète sur les vertus, qui attaque ceux qui défendent les vertus ? Le tableau est sombre, la lumière est sous le boisseau mais elle n’est pas éteinte, il est vital d’enlever le boisseau !

    • Merci pour ce beau plaidoyer, tout est dit et fort bien dit.
      Ce qui me désole, c’est de constater que les patriotes qui interviennent sur ce forum ne parviennent pas à trouver un consensus bien qu’une majorité se dégage nettement en faveur du général Piquemal.
      Toute la difficulté réside dans l’établissement de priorités dans notre combat d’aujourd’hui. Sont-elles dans le respect d’un CEMA sensé incarner l’armée mais qui, en se soumettant à des politiques traîtres à la Nation, nuit aux qualités fondamentales de sa fonction, ou sont-elles dans l’urgence d’alerter les Français sur le grand péril qui menace notre pays et d’agir ?
      Comme le disent ici Rubezahl et d’autres, il est temps de mettre dans la poche et sous le mouchoir nos bonnes manières d’héritiers d’une civilisation des plus raffinées, il est temps d’affuter nos armes, l’ennemi est à notre porte et la barbarie menace.
      Ce qui me réjouit, c’est cette effervescence des esprits et du débat qui prouve que le message du Gal Piquemal a touché sa cible.

  16. ce que cette lettre ouverte a tapé juste ! suffit de voir les réactions …
    Qui se sent morveux, se mouche, mais c’est surtout la polémique introduite par Mélanchon qui a fait réagir le gouvernement : se faire doubler ? ça, jamais, plutôt employer des arguments faux et exagérés, et tout le monde s’y met. Et pourtant, le côté économique n’est pas invoqué, comme le relèvent des pseudo contre feux, d’officiers de marine et même d’un général

  17. La Tribune de quelques réservistes a fait son effet, il me semble inutile de poursuivre.
    La querelle des égos nous fatigue d’une part et peut s’avérer très dangereuse assez vite.
    Le Général Lecointre n’est pas un politique et n’a pas à répondre.
    Le Général Piquemal est une forte personnalité comme il y en a souvent chez les militaires, il devrait tourner un peu plus sa plume dans l’encrier.
    Il me semble parfaitement contreproductif d’en rajouter.
    La grande muette doit rester muette quelles que soient les attaques.
    Parly, Macron, et nombre d’autres vont méditer la tribune initiale.
    L’opinion publique est très majoritairement d’accord avec les positions prises.
    Il faut laisser le temps faire son travail. Des élections vont avoir lieu prochainement. Evitons de faire peur à ceux qui pensent comme nous mais sont plus modérés( euphémisme).
    Le Salon Beige ne rend pas service au pays en exacerbant le débat.

    • Le SB n’exacerbe pas le débat, il réveille les Français de la léthargie qui pourrait leur être fatale.

    • Donc selon vous le Salon beige ne doit pas diffuser la vérité sous prétexte “d’exacerber le débat” ?

      Bel argument faux, digne de notre temps, relativiste, où tout se vaut, où on est obligé d’adopter un discours lisse, consensuel…. donc finalement faux.

      Et donc on ne parle pas d’avortement, de mariage homo etc etc sous prétexte “d’exacerber le débat”. Finalement le Salon beige est inutile en somme….

      Vous voyez bien que votre argument ne tient pas la route….

    • L’armée n’a pas a rester muette quand la France et les français sont en danger !
      S’ils ne faisaient pas cette tribune plus tard on le leur reprocherait à juste titre

      Vos écrits ” La grande muette doit rester muette quelles que soient les attaques.” (sic) pourraient bien dans un futur proche vous mener devant un tribunal !

    • Ca me fait penser à ces cathos aecuméniques où toutes les religions se valent, il ne faut pas faire de vague surtout pas tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Le Saolon berge exarbe le débat ? non mais je rêve, vous deves préférer sans doute vous faire égorger

  18. Le Salon beige n’exacerbe pas le débat, il en rend compte, et comme, dans des tas d’autres occasions il rend un grand service à la France, je continuerai à le financer (trop modestement je sais Guillaume, mais je ne peux actuellement pas faire plus) et me refuse à être comme les trois petits singes bien connus qui se bouchent les yeux, les oreilles et la bouche !

  19. vivre en travaillant ou
    mourir en combattant.

  20. Bonjour mon général
    Il me semble que vous avez fait une lettre ouverte à monsieur MACRON en le qualifiant de 2e Classe
    C’est lui faire beaucoup d’honneur car il n’a pas fait son service militaire
    C’est certainement pour ça qu’il a voulu défiler le jour de son élection dans un command car de l’armée .
    Problème d’ego peut être
    Cordialement

  21. Tout mon soutien aux Généraux qui ont écrit la lettre à Macron et au Général Piquemal !
    Il est temps de réagir, stop ça suffit. Macron est un président indigne, il ne représente pas la France, il est la honte de la France !
    Je tiens à faire une petite précision en ce qui concerne ce qu’on entend à la télévision. Certains journalistes rappellent que 74% des jeunes de moins de 25 ans placent les valeur de l’islam au dessus des valeurs de la République. Ils essaient sans doute de dire par là que peut-être l’heure est grave, et que ces jeunes, qui sont la génération de demain, n’est pas intégrée. Oui, c’est vrai. Mais parler des valeurs de la République au lieu de parler de la France me semble biaisé. Je ne respecte pas forcément non plus les “valeurs de la République”” si ces valeurs sont celles de la Franc-Maçonnerie.
    Je respecte la France et les valeurs française, celles qui ont fait la France depuis Clovis.

  22. J’approuve, Denise2310

  23. Lors de l’avènement de Louis XVIII, les très nombreux officiers de tout grade, nostalgiques de la Grande Armée et de l’Empereur, furent placés en “demi-solde”. À l’époque, c’était une mesure disciplinaire très dure qui condamnait pratiquement à la mort sociale.
    Venise Vélizy, dans son incommensurable incompétence, osera-t-elle supprimer la retraite de tous ces généraux, “putschistes en charantaises” ?
    Le Conseil d’état sa retrouverait avec une pile de dossiers empoisonnés sur les bras. En effet, nommés par décret du gouvernement, les officiers ne peuvent attaquer l’État que devant le Conseil d’état…

Publier une réponse