Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Vidéos

Le général Pierre de Villiers dans “On n’est pas couché” : la France a un destin singulier

Le général Pierre de Villiers dans “On n’est pas couché” : la France a un destin singulier

Le général Pierre de Villiers était l’invité de l’émission On n’est pas couché du 17 novembre. Les détracteurs polémiques habituellement enragés sont respectueux, intéressés et posent des questions intéressantes. Et les analyses de Pierre de Villiers sont passionnantes.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Très surpris par la folle qui n’a plus l’air folle. On dirait qu’elle s’est pris un deuxième coup de menhir sur la tête, qui l’a guérie du premier… comme Panoramix !

    Villiers est bien, mais on sent cette vieille habitude du militaire d’être toujours très réservé… à force ça doit agir à l’intérieur d’eux-même, on finit pas devenir ce qu’on paraît, on finit par penser ce qu’on répète tout le temps. Ça a un côté triste.

  2. Émouvant ! Le comportement du public, les applaudissements, le profil bas des débatteurs montrent ce qu’est « un chef ».

    Pas besoin de dire « C’est moi le chef » !

    Et en plus, comme le général Pierre de Villiers, j’aime le foot et on le regarde en famille. Vous savez maintenant pourquoi !

  3. On retrouve ce même phénomène de charisme qui laisse les interlocuteurs cois et respectueux avec la petite Marion ou à un moindre niveau Zemmour. Il n’y a pas à dire, la courtoisie, la pondération et la maîtrise de son sujet en imposent aux journaleux et écrivassiers qui, avec leur inculture et leur fatuité, paraissent un peu falots à côté.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services