Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le général Dary répond au brave héros

Et c'est bien trop d'honneur que de répondre à cet article du Casoar qui a fait éclater de rire tous les lecteurs du Salon Beige :

"Mon capitaine et cher camarade,

En accord avec notre président (celui de la Saint-Cyrienne, bien entendu…) et pour calmer quelque peu le tsunami, provoqué par votre article « une veillée avec les veilleurs », je vous fais part de quelques réflexions, car dès lors que l’on écrit, on soumet ses propos à tous les lecteurs, et ceux du Casoar sont la plupart du temps avertis ! Je le fais bien volontiers pour trois raisons :

– d’abord en qualité de membre du conseil d’administration de la Saint-Cyrienne, dont la revue vous a ouvert ses pages et je reste solidaire de la ligne éditoriale voulue par son président ;
– comme officier, supérieur et général, qui a beaucoup travaillé, réfléchi, écrit et surtout mis en oeuvre sur le sujet de la participation des forces armées dans les opérations de sécurité publique, que ce soit sur le territoire national (Vigipirate) ou en opérations extérieures !
– et enfin, comme mon engagement auprès des organisateurs de « La Manif pour tous » n’est un secret pour personne et que ce mouvement a acquis ses lettres de noblesse, ne serait-ce que par le comportement exemplaire de ses manifestants, j’ai en quelque sorte, « un pied de chaque côté de la barricade» !

Votre introduction est surprenante : appeler d’emblée « adversaires » des Français – et de plus des veilleurs, dont chacun a pu reconnaître et même admirer le calme et l’esprit pacifique – il faut quand même oser ! N’oubliez pas que voici un peu plus de 10 ans, à Saint-Cyr, vous et vos camarades, vous êtes engagés pour défendre, au péril de votre vie, la France et sa population, dont les veilleurs font partie ! Le changement d’uniforme aurait-il changé le regard que vous portez sur vos compatriotes ? Que ce terme puisse être employé en interne au cours de vos exercices d’entraînement pourrait éventuellement se comprendre, mais l’employer impunément à plusieurs reprises fait froid dans le dos de n’importe quel lecteur !

Vous ajoutez ensuite que « les missions de maintien de l’ordre demeurent sensibles tant en termes médiatiques que politiques » : s’il est vrai que cette mission est particulièrement sensible – tout comme Vigipirate, remplie par vos frères d’armes – la raison principale en est justement que vous avez à faire à vos propres compatriotes : j’ose espérer que vous et vos hommes craignez plus la blessure d’un manifestant pacifique que le regard de votre chef ou la caméra d’un journaliste !

Enfin, vous insistez sur le fait que le cadre légal doit être précis et irréprochable : mais le cadre légal, il est immuable, il est celui de la loi française et du règlement du maintien de l’ordre ! La seule chose qui vous est demandé, à vous officier français et commandant un escadron de gendarmes mobiles, c’est d’appliquer ce cadre avec discernement ! Et il est malheureux que pas une seule fois vous n’employez ce terme ! Heureusement, et c’est tout à votre honneur, vous en avez fait preuve dans la conduite de l’action, comme vous l’écrirez dans la suite de l’article.

Enfin, j’espère aussi que vous vous êtes mal exprimé quand vous dîtes que le fait d’agir sous l’oeil des caméras vous oblige, vous et vos gendarmes, à avoir une attitude et une tenue irréprochables ! Je pense bien que c’est aussi le cas, quand vous êtes en mission sans la présence de caméras, et sous le simple regard …. de vos compatriotes !

Au-delà de ces quelques remarques, qui dépassent pourtant la simple sémantique, vous me permettrez de faire trois remarques sur le fond.

La première est sur la « tactique » employée, car vous faîtes « la preuve par neuf » que face à une même situation, seul le discernement vous a permis de remplir une mission sensible : dans une première phase, vous encerclez des manifestants inoffensifs et vous en poussez même un à la faute ; puis, dans un second temps, revenant aux termes de votre mission, votre présence se fait bien plus discrète et tout se passe dans la sérénité et le calme « républicain » ! Déployer sa force quand les manifestants sont pacifiques n’est certainement pas le meilleur procédé…. Vous vous interrogez – et c’est bien – sur le fondement légal de vos ordres, mais malheureusement de façon quelque peu binaire. L’expérience nous a appris et vous apprendra que la vie ne se règle pas – simplement entre le bien et le mal, les bons et les méchants, les justes et les injustes, etc. Un ordre peut être tout à fait légal, alors que les procédés de sa mise en oeuvre sont non réglementaires ; et on peut recevoir une mission aux marges de la légalité et la remplir avec discernement et humanité, simplement guidé par sa conscience ! Par ailleurs, affirmer qu’un « ordre juste est juste un ordre » est plus que maladroit : un ordre injuste peut aussi être juste un ordre ; et, en outre, pour qu’un ordre soit juste, il faut d’abord qu’il soit conforme, clair et précis, car chacun sait en effet que le diable se cache dans les détails.

Enfin, vous semblez tirer gloire de votre manoeuvre face à des manifestants pacifiques, dont l’illégalité de la présence reste à prouver…. Sachons en toutes choses rester modestes, et je vous renvoie à vos classiques, car « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! »

Mon capitaine et cher camarade – et je le pense profondément – vous avez fait le choix de la Gendarmerie et votre choix vous honore ! Mais je m’interroge, car j’entends souvent certains de vos camarades ou de vos chefs dire que « l’on entre en Gendarmerie » : s’il s’agit d’une expression pour dire que l’on va servir cette belle arme « corps et bien », alors je vous renouvelle mes félicitations, car notre pays, surtout aujourd’hui, a besoin de cadres disponibles, généreux, compétents et passionnés par leur métier, qui ne ménagent ni leur temps, ni leur force pour servir au mieux ! Mais si cette expression « entrer en Gendarmerie », signifie que l’on va la servir « corps et âme », un peu comme on entre en religion, alors, je vous le dis très simplement, vous me faîtes peur ! Car la Gendarmerie n’est pas un ordre religieux et qu’entre les deux attitudes, il y a une différence, et une différence majeure, c’est votre conscience !"

Partager cet article

31 commentaires

  1. Trop gentil pour un pseudo héros ayant réussi à contenir quelques manifestants pacifique

  2. Respect et chapeau bas pour le général Dary !

  3. je suis pas sûre que l’imbécile ait compris quoique ce soit 😉

  4. Je me demande si c’était vraiment utile d’en rajouter une couche…

  5. Très belle et profonde analyse du général Dary. Cette mise au point avec le Casoar était nécessaire: l’article marque en effet un profond changement dans l’analyse que certains (jeunes?) officiers font de leur devoir, ne considérant que leur fonction dans un environnement ponctuel; leur a-t-on enseigné les Valeurs Intangibles et Devoirs Fondamentaux attachés à leur position d’Officiers? Est-ce une conséquence de la dérive ”dogmatique” que l’on peut observer dans la nomination des officiers supérieurs: c’est de toute façon bien inquiétant!

  6. Fort du zèle appliqué par certaines unités de CRS, policiers et gendarmes contre les manifestants plutôt pacifiques de La Manif pour Tous, des Veilleurs et même du Jour de Colère (avant le piège et les provocations à la fin des forces dites de l’ordre) … on comprend mieux comment ont pu fonctionner ces forces durant l’occupation des années quarante. Elles auront des comptes à rendre comme leurs prédécesseurs.

  7. merci mon general pour votre article.
    j etais a la veillee en question et tous les participants pourront confirmer que le comportement de la gendarmerie n’avait rien d’heroique!

  8. L’appropriation verbeuse de l’honneur par l’armée surtout cyrarde m’a toujours paru douteuse. “Ce qui en parlent le plus sont ceux qui en ont le moins”.

  9. Je pense simplement que ce capitaine, n’a pas encore viré sa cutie .. il ne s’est pas déconnecté de l’instruction reçue à Coët . De plus il se prend sans aucun doute pour un écrivain qu’il n’est pas.
    Je pense enfin, quil doit se préparer à un “brevet technique” et se faire la main à travers un exercice de style dans les pages du Casoar. C’est bien , mais quand on manque de maturité ou d’expérience, c’est bigrement dangereux.

  10. Avoir “à faire à”, “vous dîtes”, vous “faîtes”… Les fautes sont-elles du général?

  11. Une réponse qui élève le débat et relève le gendarme.
    Trop d’honneur ?
    La noblesse de la réponse honore la communauté saint cyrienne et bien au-delà tous les veilleurs et sentinelles contemplatifs ou actifs.
    La conclusion est très en phase avec ce réveil des consciences auquel nous sommes appelés à contribuer pour nous et pour les autres.

  12. Cet échange , prouve s’il en était besoin l’indignité des politiques au pouvoir qui comptent sur la force de l’inculture des exécutants et la faiblesse de leur conscience pour imposer une idéologie mortifère à notre France.

  13. Que dans cet état laïcard saint Cyr demeure le nom de cette école est toujours une consolation…
    Même si, malheureusement, à perdre ses racines chrétiennes, ou du moins éthiques, certains n’en aient manifestement plus rien à cirer, sauf les pompes de leur hiérarchie.
    “Où sont les hommes?”,les vrais ? Puisqu’il faut désormais préciser!
    Ce capitaine, hélas,ternit par ses propos l’ensemble de sa formation et le Général Dary n’est hélas plus en fonction…

  14. La différence entre ordre religieux et gendarmerie c’est la conscience ?! ben mince alors mon Général, j’ignorais que ceux qui entraient en religion abdiquaient leur conscience ! Voilà les méfaits de l’analogie mal maîtrisée…

  15. Quand on “entre en religion”, la conscience est aussi le seul “étalon”, nonobstant la Règle et le Supérieur qui nous gouvernent…

  16. Ce capitaine n’est pas digne de sa fonction et encore moins en gendarmerie. C’est affligeant et inquiétant qu’il puisse penser ainsi!

  17. Bravo pour la synthèse du général Dary.
    Présent lors de la veillée en question, et issu d’une famille de militaire, je suis profondément dégoûté par le comportement des gendarmes mobiles lors de nos veillées.
    je peux vous assurer que les CRS maîtrisent beaucoup plus sereinement la situation.
    Rappelons les graves débordements des gendarmes à la mairie de Paris, lors d’une veillée qui s’est aussi bien mal terminée. Si je me souviens bien, c’était bien aussi des gendarmes mobiles qui ont embarqué les veilleurs lors de la veillée “république”

  18. Ancien capitaine d’infanterie, je suis dépité par la médiocrité de ce pseudo héro qui ne pense qu’à se mettre en valeur vis à vis de ses maitres. Il a totalement oublié les raisons de son engagement pour devenir un petit fonctionnaire servile et empressé. Fort heureusement, ils ne sont pas encore tous comme lui… Rappelons que la police est là pour protéger l’Etat et que l’Armée est là pour protéger le Peuple contre ses ennemis… Que se passe t’il lorsque l’ennemi du Peuple devient l’Etat? Où est le devoir du Militaire? J’ai ma petite idée.

  19. “Que dans cet état laïcard saint Cyr demeure le nom de cette école est toujours une consolation…”
    le nom n’a rien àvoir avec la religion,c’est juste celui de la ville où fut créée cette école!

  20. Mon cher dubois je pense que tu penses à un certain article 35…

  21. Mes devoirs, mon général.
    Merci pour cet article réconfortant.

  22. Bien dit ! Merci !

  23. Il est vrai que cette histoire nous rappelle la définition de ce qu’est le “militarisme”, c’est à dire l’idolatrie de l’autorité ou en d’autres termes: peu importe le régime et les principes qui nous commandent de tirer pourvu qu’on tire, même sur des compatriotes! C’est le syndrome des “colonnes infernales”, c’est la subversion camouflé sous l’uniforme.

  24. Ancien commandant d’escadron j’ai toujours fait la différence entre ordre reçu et ordre à exécuter surtout en manif. Cet officier manque surtout d’expérience et de jujotte. C’est vrai que la peur (de déplaire à ses chefs) est plus ancrée dans l’esprit d’un jeune qui sort de St Cyr que d’un ancien sous-off comme moi.
    Je lui déconseille toutefois d’encercler les manifestants cela est contraire aux dispositions du maintien l’ordre et peut lui apporter beaucoup de déconvenue…..

  25. @Jean-Claude
    Ah oui ?????
    Et le nom de cette ville n’a rien à voir avec la religion ???
    Ils ont sans doute jeté des lettres en l’air et elles sont retombées dans cet ordre….
    S A I N T – C Y R
    Rien à voir donc avec l’enfant martyr !
    Et comme il y a 42 communes de ce nom, il faut croire que les lettres retombent souvent dans cet ordre…
    Ôtez-moi d’un doute… Vous n’êtes pas dans la gendarmerie tout de même ?

  26. Et bien non je ne félicite pas le général pour cette lettre molle. Ce même général qui s’est permis d’insulter les français qui sont aller crier leur honte de voir Hollande venir sur la tombe du soldat inconnu, mort pour défendre la France. Une France qu’Hollande détruit jour après jour. Alors non monsieur le Général je ne vous félicite pas pour ce texte. Car votre lettre valait bien celle de ce petit capitaine!

  27. DUPORT Ôtez-moi d’un doute… Vous n’êtes pas c.. comme vos pieds tout de même ?
    Si le nom de la VILLE provient bien de ce que vous avancez, ce n’est pas le cas de l’ÉCOLE qui aurait pu s’appeler “Le Poil” et les élèves les “poilus” si elle avait été située dans ce village.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Poil

  28. Merci pour vos dialogues.
    Sur cette question de l’obéissance des forces de l’ordre à un État dont les valeurs sont opposées à sa propre conscience, mon grand-père, le Colonel de gendarmerie Adrien Henry (www.colonel-adrien-henry.fr), n’a pas hésité en 1940 à refuser sa confiance à Vichy et à entrer en Résistance.
    Mais il avait du courage et des convictions droites. Il est devenu en France un des soldats les plus décorés du XX siècle.
    Sur le sujet évoqué, je pense qu’il n’aurait jamais accepté de tracasser un groupe pacifique qui chantait la Marseillaise…

  29. Flic aux ordres de ce pouvoir obscur et destructeur, et qui se vante de ses pauvres ‘exploits’… Face aux manifestants inoffensifs de LMPT!
    Mon General, inutile de s’abaisser a lui repondre, ce capitaine de mes f… est tout simplement un ‘con glorieux’ !

  30. @Jean-Claude
    J’imagine que c’est de l’humour…

  31. J’ai lu avec intérêt la “prose” de ce brillant capitaine et celle du Général Dary.
    Ayant eu l’honneur de servir sous ses ordres avec le béret vert, je me félicite de sa réponse même si la trouve trop légère.
    L’état d’esprit de ce capitaine qui a fait la même école que moi me dégoute, et qu’il se “vante” de sa brillante manoeuvre tactique me fait hurler de rire.
    J’espère qu’il se retrouvera rapidement dans une cité sensible ou face aux casseurs d’extreme gauche qui visiblement ont liberté de manoeuvre dans ce pays, pour être confronté à de vrais “adversaires”.
    Son article est tout simplement ridicule et pitoyable, et il me fait penser à ceux qui ont traqué les résistants durant la 2° guerre mondiale.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services