7 réflexions au sujet de « Le FRS change de nom et fait le ménage »

  1. trahoir

    Pendant ce temps une famille française est expulsée sans relogement…..
    Robert Giardina, président de l’Amicale de Saint-Claude, dénonce les « conditions scandaleuses » dans lesquelles cette expulsion a été réalisée : « Aucune assistante sociale, une petite fille de 2 ans en pleurs… Et une dette augmentée de 2 578 euros, coût de la procédure ! »
    Gérard Piel, conseiller municipal communiste, renchérit : « Où sont les belles promesses de Jean Leonetti ? N’est-ce pas lui qui jurait qu’à Antibes, on n’expulse pas lorsqu’il y a des enfants ? Et Christine BOUTIN (1), la ministre qui affirmait qu’il n’y aurait plus d’expulsion sans relogement ? Cette famille aurait eu besoin d’un vrai suivi social. C’est scandaleux qu’on découvre le problème le jour où ils sont fichus dehors ! »
    http://www.nicematin.com/ra/antibes/195377/antibes-un-papy-de-71-ans-expulse-d-une-hlm-avec-sa-famille?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20090617&xtor=EPR-111&

  2. Jean

    Les remarques de Boutin à propos des autres élus chrétiens, dans le seul but de ne pas être éjectée par Sarkozy, m’agacent. Récemment : “« À droite, beaucoup ont abandonné les valeurs chrétiennes », fait remarquer la ministre. Elle cite quelques exemples décevants comme Philippe de Villiers qui aurait passé « des alliances désastreuses » depuis une quinzaine d’années et qui se retrouverait seul.”
    http://www.journalchretien.net/article17656.html
    Une telle attaque quand dans le même temps on demande aux chrétiens de rejoindre Sarkozy c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Je suis bien déçu… Elle gardera peut-être son maroquin mais au prix d’un fourvoiement des électeurs.

  3. Jean

    Un extrait de l’article d’e-deo montre l’imposture du FRS sur les sujets moraux :
    “Une logique d’influence qui a ses limites ? « Non, à condition de tenir bon sur ses convictions ». Je lui rappelle tout de même qu’en 3ème position sur la liste qu’il soutient en Ile-de-France, figure Jean-Marie Cavada […] favorable au « mariage » homosexuel… « S’il avait pris position pour pendant la campagne des européennes, notre candidat et le FRS seraient publiquement intervenus ».
    Autrement dit, le FRS dissocie la campagne de M. Cavada de la personne de M. Cavada. Qu’il se prononce pour le mariage homosexuel avant, voire après les élections, pas de problème. Mais surtout pas pendant la campagne, en effet ça ruinerait les efforts du FRS pour attirer l’électorat chrétien à l’UMP.

  4. Louis

    Je parie un franc (il m’en reste quelques uns) qu’elle reste au gouvenement.
    Cela confirmera que cette idée de parti attrappe-cathos-naïfs est bien demandé par Sarko.
    Et peut-être que dans 5 ans, un membre de ce parti sera à une place éligible sur une des 6 listes européennes (énorme !!). Ca s’appelle une sucette pour enfant obéissant.

Laisser un commentaire