Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le FN réussit son implantation locale

Le FN a obtenu 62 élus dans 14 conseils départementaux contre 1 seul sortant. Marine Le Pen déclare au Monde :

Unknown-8"En 2007, nous faisions 4,5 % aux législatives. On augmente notre score aux cantonales de 2011 de 10 points… Ce n'est pas rien. Nous sommes au seuil de la bascule. Ce qui se passe est un basculement majeur de la vie politique depuis quarante ans. Toutes les cartes sont rebattues. On va fabriquer des cadres, des militants. On aura des relais dans les cantons qui seront implantés, qui interviendront dans la presse, qui connaitront les dossiers locaux. C'est incontournable et c'est ce qui nous manquait.

Je remplis, en tout cas, mon contrat : implantation locale, professionnalisation, normalisation. C'était le triptyque de mes engagements quand je suis arrivée à la tête du FN…

Le cordon sanitaire autour du FN existe encore…

Oui et non. On arrive à 40 ou 45 % dans certains départements… C'est un cordon sanitaire pas très efficace. C'est le même que celui que l'on a vécu à Hénin-Beaumont et la fois d'après, on a gagné au premier tour.

Certes, mais il y a comme un plafond de verre qui vous empêche de gagner.

Il n'y a aucun plafond de verre ! On évolue d'élection en élection. C'est l'installation d'une force unique – le FN – face à un système – l'UMPS. Mais à un niveau historique au niveau local. La question est de savoir ce qu'il va se passer aux régionales. Soit la fusion au second tour entre UMP et PS et là, et c'est un cataclysme pour les présidentielles. Soit le retrait, et une étiquette disparaît pendant 6 ans dans des régions de plusieurs millions d'habitants. Le piège se refermera sur eux. Et ils le savent. […]

Que vous-a-t-il manqué pour gagner un département ?

L'implantation locale. La notoriété. Dans nos villes, on est à plus de 50 % au second tour. Hénin-Beaumont en est la preuve. Ce qui compte, c'est l'implantation locale. Et tant mieux que nos cadres en prennent conscience car c'est ce qui fera nos victoires de demain."

Nicolas Bay, secrétaire général du FN, avait en effet défini l'objectif à atteindre, dans un communiqué de vendredi, "constituer un maillage territorial complet".

Partager cet article

18 commentaires

  1. Le FN a quand même échoué dans la conquête du Vaucluse et de l’Aisne. Il ne faut pas non plus se voiler la réalité : le FN aura le plus grand mal à conquérir le pouvoir en 2017.

  2. Il ne faut pas se faire trop d’illusion.
    Le FN est dans l’incapacité de nouer des alliances et donc d’obtenir le pouvoir.
    La stratégie du seul contre tous est voué à l’échec. Le FN est même incapable de nouer des partenariats sérieux avec des alliés naturels comme la ligue du Sud ou le SIEL.

  3. le cordon sanitaire est celui que s’impose le FN lui même en ne soutenant pas les esprits libres comme Chauprade
    il y a au FN un déficit de cadres de valeurs il ne pourra pas franhir la barre des 50 %, signant la victoire, tant qu’il ne fera pas confiance aux universitaires et à la jeune génération!

  4. Le FN ne peut que continuer à perdre, tant qu’il n’aura pas changé du tout au tout sa politique économique, tant qu’il n’aura pas fait comprendre que la haine et l’exclusion, dont on le taxe, est du coté du socialisme et des ordres de la gauche et de la franc-maçonnerie.
    Ne pas faire du libéralisme à tout crin est une chose, mais faire du socialisme larvé par les nationalisations, par le maintien des 35 heures, par le maintien de la retraite à 60 ans et autres sottises ne peut qu’être contre productif et surtout ne fera pas repartir la machine économique.
    Il faut bouter dehors les fonctionnaires totalitaires de l’UE, véritable Union Soviétique de l’Europe et redonner une véritable dimension spirituelle à l’Europe et non une Europe purement marchande.
    Mais aussi, il faut une vraie politique familiale, défense de la vie de a conception à la mort, abrogation des lois Taubira.

  5. Quand on voit que le FN a même réussi à perdre dans certains cantons face à des candidats communistes…
    C’est une réalité : ils ont du mal à attirer des voix pour le second tour.

  6. C’est vrai, Gondolphe : il y a même des catholiques pratiquants pour voter communiste, suivant béatement les consignes de vote de l’UMP !!!

  7. Je ne sais pas si l’exemple des implantations locales au niveau des municipalités vaut : les habitants d’une ville gérée par le FN ont largement voté FN parce qu’ils ont vu sa politique, même ceux qui n’avaient pas voté pour lui aux municipales vu la progression ; mais au niveau départemental, le FN n’a pas la majorité, et sa politique n’est donc pas vue. Ses propositions au Conseil départemental seront probablement peu vues par les électeurs(qui se souvient généralement du nom du conseiller pour qui il a voté, même en revoyant son nom dans les médias ?)… L’ancrage local, c’est aussi et avant tout la maîtrise locale. Bien sûr, la progression de la droite nationale va décomplexer davantage les électeurs qui votent pour elle et probablement amener d’autres à la choisir (et l’agacement pourrait jouer), mais l’ancrage sans le pouvoir, c’est une couverture médiatique ridicule. Seuls ceux qui veulent vraiment s’informer sont alors au courant…
    En regardant les résultats, je pensais à “Soumission” de Houellebecq : en 2022, il sera peut-être trop tard ; en attendant, l’UMPS profite de la place, non pas pour sauver le pays, mais pour en profiter… parce qu’elle est bonne.
    Enfin, je soupçonne l’UMP de vouloir changer de nom pas seulement pour se refaire une virginité mais échapper au surnom “UMPS” accordé à la clique. Il sera difficile pour le FN d’insister sur la complicité de ces partis via cet acronyme qui se répandait jusque là…

  8. Les 35 heures comme la retraite à 60 ans ont bien été instaurées par la gauche et jamais remises en causes ni par la droite quand elle était au pouvoir ni par la gauche actuelle.

  9. L’analyse de Marine L.P. me semble assez juste.
    Les dernières élections montre que le vote FN est plus un vote d’adhésion que de contestation, et qu’il est en progression.
    Même s’il se heurte encore à un mode d’élection qui lui est défavorable et au “front ripoublicain”, on sent bien que le faux-plafond de verre est sur le point d’être brisé.

  10. @ nabulione :
    les électeurs de droite s’en moquent des consignes pour le second tour… qui d’ailleurs étaient pour eux de s’abstenir ou voter blanc, le fameux “ni-ni”.
    Si les reports de voix de droite et du centre ont été si mauvais, même face à des candidats FG ou PCF, c’est parceque le FN ne donnait pas envie au gens de droite de voter pour lui. On peut le regretter, mais c’est ainsi…

  11. Le programme économique du FN est excellent. C’est le seul parti qui propose une baisse de l’immigration. Donc économiquement, c’est le SALUT.
    Tous les autres (UMPS…) sont pro-immigration, pro-UE. Donc la faillite économique.

  12. et toujours ce triomphalisme de MLP. Réalité : aucun département FN, même s’il peut y avoir des surprises au 3e tour.

  13. Si le FN avai mis autant d’energie et de moyens pour battre L’ump et le ps qu’il en a mis a essayer de eliminer les Bompard il y aurait eu des résultats différents
    Pour le FN celui a abattre est toujours celui qui est le plus proche

  14. Implantation locale : il n’est pas le seul :
    “Départementales: Soumission à la sauce turque?
    Parti égalité et justice : l’islam carrément à l’est… – 27 mars 2015
    Mots-clés : Besançon, Doubs, Houellebecq, Islam, Soumission, Turquie
    Certes, le FN a gagné les départementales. Certes, des listes autonomistes régionales ont réalisé de très beaux scores. Mais, dans le Doubs, j’ai pu observer un phénomène encore marginal, qui commence à faire couler de l’encre chez nos confrères : le succès d’estime de listes islamo-communautaires, à forte dominante turque. Qu’on se le tienne désormais pour dit : la Franche-Comté n’est pas seulement le pays de la cancoillotte et de David Desgouilles…
    « La France plus forte avec sa diversité » annoncent les affiches qui tapissent les murs d’un quartier « chaud » de Besançon. À Planoise, Mehmet Yamakoglu, 26 ans, et Fatma Kahriman, 33, portent haut les couleurs du Parti Egalité et justice (PEJ), un mouvement « laïque qui défend les valeurs familiales et traditionnelles des musulmans et des minorités ». Ce parti ouvertement ethno-confessionnel présente des candidats à 90% franco-turcs dans une dizaine de cantons de l’Est (Strasbourg, Montbéliard, Pontarlier, etc.) qui sont autant de foyers d’implantation de la communauté turque.
    Dans le grand bazar islamo-nationaliste qui tient lieu de programme au PEJ, on trouve pêle-mêle : la légalisation du port du voile à l’école, l’instauration de l’Aïd-el-Kebir comme jour férié national, l’introduction de menus hallal dans les cantines, ou encore l’entrée de la Turquie et de la Bosnie dans l’Union Européenne. De quoi élargir le champ de compétences des conseillers départementaux !
    Somme toute, leur lamento islamo-victimaire n’est jamais que l’écho des sermons d’Edwy Plenel, dont le pamphlet Pour les musulmans fut amplement loué par la presse turque francophone proche de l’AKP. Une sorte de Fraternité musulmane tirée du dernier Houellebecq, la polygamie en moins (désolé, messieurs), avec un dessein néo-ottoman que certains immigrés d’origine maghrébine pourraient voir d’un mauvais oeil. (…)”
    La suite>>>
    http://www.causeur.fr/departementales-parti-egalite-et-justice-islam-turquie-32048.html

  15. et toujours ce triomphalisme de MLP. Réalité : aucun département FN, même s’il peut y avoir des surprises au 3e tour.

  16. @ Paco:
    Ne vous inquiétez pas, MLP et le FN mettent BEAUCOUP plus d’énergie à combattre l’UMPS que la Ligue du Sud qui reste bloqué dans une infime portion du territoire !!! (et qui ne progresse pas). La Ligue du Sud n’est pas une menace pour le FN, tout juste une “épine” dans le Vaucluse comme disait Marion ! Ceci dit, je pense que si le FN a échoué à prendre le Vaucluse c’est aussi parce que les tensions entre frères ennemis se sont un peu trop vues… leur accord n’a pas entrainé de dynamique locale, on remarque par exemple qu’une part importante des voix LdS ne se sont pas reporté sur le FN (voir Valréas qui semblait gagné d’avance)

  17. Je suis d’accord que me triomphalisme de MLP commence un peu à me les briser…. c’est bien commode pour ne pas se remettre en cause !!! Alors qu’hier soir on a vu un gros problème : le mauvais report de voix qui est mauvais, pire qu’aux dernières cantonales ou qu’aux législatives…. souvent même le FN recule en comparant le tour 2 de 2011 et le tour 2 de 2015
    exemple : Carpentras 2011 54,34% … 2015 53,51% (certes, canton redécoupé mais le FN est censé prendre 10 points en moyenne au niveau national)
    Il faudrait faire une étude à ce sujet…

  18. scat Tous les grands partis ont des allies minoritaires mais tres utiles le FN lui veut etre hegemonique c’est une erreur Quant on est meprisant comme Marion traitant les Bompard d’echarde il arrive ce qui est arrivé a Valréas
    et ce n’est pas fini

Publier une réponse