Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Non classifié(e)

Le film pro-vie Unplanned sortira prochainement en France

Le film pro-vie Unplanned sortira prochainement en France

Nous en avons déjà parlé dans ce post et, depuis, le succès continue et étonne les médias français. Parce qu’il s’agit d’un film pro-vie ? La Croix, qui se limite à l’éternel copier-coller des dépêches AFP, devrait au contraire se réjouir du succès des valeurs chrétiennes véhiculées dans ce film qui sortira prochainement en France :

“Sorti le 29 mars sur les écrans américains, le film « Unplanned », qui raconte le revirement d’une ancienne cadre du planning familial devenue militante anti-avortement, arrive à la 4e place des meilleurs ventes aux États-Unis (…) De même, les grands distributeurs américains, Lifetime, Hallmark Channel, HGTV, parmi d’autres, ont boycotté le film en arguant que le message ne pouvait pas être diffusé en raison de son « sujet sensible » (…) La sortie de « Unplanned » en France est prévue prochainement. [La Croix]

“Un film produit par un studio chrétien sur le revirement d’une ancienne cadre du planning familial devenue militante anti-avortement connaît un succès surprise aux Etats-Unis, sur fond d’offensive politique des opposants à l’IVG. Sorti le 29 mars, “Unplanned” a déjà réalisé 8,6 millions de dollars de recettes en Amérique du Nord, selon le site spécialisé Box Office Mojo, et se maintient en quatrième position du box-office.
Rapporté au nombre d’écrans, le long-métrage arrive immédiatement derrière le blockbuster “Us”, devant “Captain Marvel” ou “Dumbo”. Fort de ce succès, le film doit être projeté à partir de la semaine prochaine sur 1.515 écrans, contre seulement 1.059 une semaine plus tôt, a indiqué à l’AFP l’équipe du film.” [Libération]

Quatrième au box-office, Unplanned se place, si l’on rapporte au nombre d’écrans, derrière Us, mais devant Captain Marvel et Dumbo. Pourtant, le film produit par le studio Pure Flix n’a pas bénéficié d’une bonne promotion médiatique, la majorité des chaînes câblées refusant de lui vendre de la publicité. Si l’on ajoute que l’association des studios américains (MPAA) a décidé de classer le court-métrage interdit au moins de 17 ans, les opposants de l’avortement y voient une manœuvre. Un contexte tendu qui sert de base à Marc Thiessen, éditorialiste au Washington Post qui a écrit : “Le film que les partisans de l’avortement ne veulent pas que vous voyiez“.” [Europe 1]

 

Partager cet article

8 commentaires

  1. On espère qu’au moment de la sortie du film, La Croix ne se limitera pas à ce communiqué laconique qui frise la méfiance et la défiance, mais encouragera ses lecteurs à aller le voir, en dénonçant au passage ce crime abominable qu’est l’avortement… Mais peut-on encore espérer que La Croix fasse preuve de courage et défende la morale catholique ?

  2. En un mot, non ! La Croix ne représente plus rien du christianisme, mais alors rien du tout.
    Toute la presse officielle parle pratiquement d’une même voix, Figaro, BFM, Le Parisien, journaux télévisés, etc etc. Ce qui explique le succès des sites comme le Salon Beige !!!

  3. peut-être que simplement le film relate que le fait qu’avorter n’est pas si bénin que certains veulent l’imposer?
    ou que mener une gestation pour soi et son compagnon est somme toute très naturel?
    de même que “jouir sans entrave” a imposer à certaines de faire l’amour(??, se faire sauter, plutot) à tout va, et n’importe comment, être pour l’avortement n’implique pas que ce fait soit nécessaire et obligatoire : le choix existe, n’en déplaise aux “mon corps m’appartient” , et tout avortement laisse des traces psyco (à quand une enquête pour connaitre le pourcentage des couples qui résistent à un avortement?)
    le succès du film peut être prévisible, et c’est bien celà qui gène

  4. Un heureux événement qui peut participer à l’essor d’une prise de conscience.
    S’il sort en France, il va falloir s’attendre aux habituelles manifs devant les salles de cinéma des habituelles femens, LGBTXYZ et autres excitées de l’aiguille à tricoter. On verra si les forces de police font preuve du même zèle que devant les Gilets jaunes ou la Manif pour tous.

Publier une réponse