Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le fantasme d’un retour au service national est toujours présent.

Bonne analyse de Jean-Dominique Merchet :

"Le président de la République s’est prononcé en faveur d’une « généralisation » du service civique, lors de ses vœux aux Français du 31 décembre. Qu’est-ce que cela veut dire ? Personne n’en sait rien. D’autant qu’en mars dernier, le chef de l’Etat promettait déjà de rendre celui-ci « universel », sans qu’on en sache plus.

À chaque crise grave, qu’elle soit provoquée par un attentat (2015) ou des émeutes (2005), le serpent de mer d’un retour au service national refait surface dans le discours politique. Juste un court instant avant de replonger dans les profondeurs du réel, c’est-à-dire de l’impossibilité de le mettre en œuvre.

Car « universel » ou « généralisé », cela ne veut pas dire obligatoire. Il y a vingt ans, lors de la professionnalisation des armées et de la fin de la conscription, l’idée d’un service civil obligatoire avait été étudiée, avant d’être repoussée (…) Aux parlementaires qui souhaitaient maintenir l’obligation d’un service national, fût-il non militaire, les juristes et constitutionnalises avaient alors expliqué que « plus on s’éloigne de la notion de défense, plus on se rapproche de celle de travail contraint », interdit par le droit international. Si les Etats peuvent légitimement obliger un jeune à servir sous les armes, ils ne peuvent le contraindre à s’engager dans une association humanitaire – sauf, par exemple, à la suite d’une condamnation.

L’autre obstacle est celui des postes qui peuvent être offerts aux jeunes. Leur nombre reste limité, bien deçà des besoins d’une généralisation (…) Au vu des difficultés que rencontre déjà l’Agence du service civique pour trouver une place à chaque volontaire, l’idée d’une généralisation à toute une classe d’âge relève, au minimum, du vœu pieux. Quant à revenir à une forme de conscription, le rapporteur Joaquim Puyeo l’exclut. « Il faut se garder de toute tentation de restaurer une sorte de service national, militaire ou civique, obligatoire », prévient-il (…) L’ère de l’appel sous les drapeaux, civils ou militaires, est bel et bien révolue."

Partager cet article

18 commentaires

  1. Impossible à recréer en raison de l’absence des infrastructures indispensables.
    Les reconstruire couterait tellement que c’est inenvisageable.
    Le président chrysanthème n’est capable que d’annoncer des mesures bidons et irréalisables et couper des rubans.
    Jamais dans l’histoire de France, nous n’avons eu un pareil incapable.
    Le monde entier se tient les côtes devant une telle incompétence.

  2. Le « service national » n’a pas été aboli, il a été suspendu ; grande différence par rapport à ce que pense la population.
    En cas de besoin, il peut y avoir appel aux citoyens pour défendre la nation, qui ne serait pas d’accord ? La France n’est-elle pas notre mère en sus de celle qui nous a mis au monde ? (sans oublier la mère de Jésus)

  3. En attendant il y en a qui le font en Syrie leur “service national” et nos zelites ne proposent absolument rien à y opposer; ha si! la dénonciation par les familles et les proches, voilà tout.

  4. Que l’on autorise les Français, comme le font les Suisses,à être armé. Pour avoir fait mon service militaire, cela ne me dérangerait pas. Ce qui refuse cette autorisation, inutile de les nommer, auraient trop peur que les Français se retournent contre eux. Et pourtant, cela ferait peut-être taire les kalachs des djihadistes qui ne reconnaissent que la force !

  5. Si on ne le fait pas de gré, on le fera forcé…..Nous sommes en guerre réveillez -vous ….§

  6. Hollande veut créer un «parcours citoyen» de l’école élémentaire à l’âge adulte
    En présence du premier ministre Manuel Valls et de la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, François Hollande a exhorté la jeunesse de France à s’engager, avant de lister les «leviers» proposés par son gouvernement pour les y aider. En premier lieu, la création d’un «parcours citoyen», composé de 300 heures d’enseignement moral et civique, de l’école élémentaire à la classe de Terminale. Ce parcours devra «transmettre aux élèves les valeurs de la République». Les stages en entreprises qui se font en classe de 3ème, au collège, pourront se faire au sein d’associations.
    Dès la rentrée 2016, les élèves recevront, le jour de leur 16 ans, «un livret citoyen». Ce dernier devra leur permettre de découvrir, au fur et à mesure de leur acquisition, leurs nouveaux droits, mais également leurs nouveaux devoirs
    Pour cela, «la petite équipe, le petit budget, les petits locaux» de l’Agence du service civique vont «changer de dimension». Le budget passera de 300 millions aujourd’hui à plus d’un milliard en 2018. L’agence en elle-même sera transformée en un «Haut-commissariat à l’engagement, placé directement auprès du premier ministre»
    NB : OBJECTIF : BAISSE DES STATISTIQUES DU CHÔMAGE
    Quelle intelligence, on sent qu’il a fait l’ENA
    Il place des demandeurs d’emploi en stage et les jeunes en service civique.
    Les statistiques du chômage baisseront et il pourra se représenter. Ca c’est de la politique avec un grand P.

  7. L’avantage d’une armée de métier c’est qu’on peut choisir le profil des soldats. Une armée de conscrit pourrait parfaitement être infiltrée; et là le remède serait pire que le mal! voir ce qui s’est produit en Afganistan quand les recrues locales ont tiré sur leur collègues d’arme américains.

  8. Servir cette engeance maçonnique ?
    Jamais !!!

  9. En d’autre temps il y a déjà eu ses mouvement militaire encadrant les jeunes pour les occuper ? et s’était ni pour les B.A des scoutes ni pour les cœurs vaillant .

  10. Hollandouille remet en fonction le service national pendant 1 an et fait alors chuter de moitié le chômage des jeunes… mais Il ne le fera pas car les lobbies gauchos résolument anti culture française ne l’accepteront jamais. Surtout les caisses de l’Etat sont vides. Même la variable d’ajustement des budgets, l’armée, est à sec. Les hélicoptères flambants neufs sont distribués au compte goutte, le NH90 (90 pour 1990) conçu pour la guerre froide contre le pacte de Varsovie…Cherchez les erreurs… Vive la France!

  11. Revenons à la Réalité. La grand mère doit payé presque 50% de charges sociales en plus du salaire si elle emploie une aide ménagère 1 h par semaine. Veuve, la réversion est plafonnée. A plus de 80 ans, le travail ne manque pas; autant que dans la famille lorsqu’elle était mère de famille nombreuse. Mais alors, dans les comptes de la Nation, elle était inactive. Elle avait perdu ses garanties de ressources antérieurement acquises par son travail salarié. Elle a perdu le Droit à congé maternité, aux arrêts maladie, au chômage, à la retraite… Il n’y avait dans l’éducation nationale aucun enseignement,y compris dans les matières à option, d’économie domestique, aucune notion d’hygiène, de puériculture, de prévention des soins, etc…La smicarde qui se marie perd depuis 1945 le bénéfice de la décote sur sa part de revenus soumise à l’impôt Irpp. Son foyer payera 900E. de plus par année de fidèlité que ses amis, qui, sur le même palier ont gardés deux déclarations séparées. Habilement, ils ne sont ni mariés, ni pacsés.

  12. Nos jeunes passent déjà entre 10 et 20 ans de leur vie dans le système éducatif. Il est absurde d’imaginer que les faire passer six mois ou un an de plus dans une structure d’état en fera des meilleurs citoyens. S’il y a des moyens à consacrer, autant les mettre dans l’éducation et ses périphéries (soutien scolaire, activités sportives et culturelles dans le cadre scolaire, études encadrées … les besoins ne manquent pas).
    Ensuite rétablir le service militaire pour tous parce que quelques fanatiques se font exploser dans la foule, ça ressemble plus à une punition collective qu’à autre chose.
    Mais c’est sans doute dans l’ADN des sociétés vieillissantes que d’avoir peur des jeunes !
    En tout cas je plein les jeunes d’aujourd’hui qui ont, à n’en pas douter, une jeunesse bien moins agréable que celle que ceux de ma génération (je suis quinquagénaire) a eu.

  13. J’ai vu, en 1984, ce qu’était le service militaire: une perte d’un an pour la plupart.
    Le “melting pot” social est un fantasme.
    Mieux un service volontaire de qualité.

  14. A Maurice qui dit “En cas de besoin, il peut y avoir appel aux citoyens pour défendre la nation, qui ne serait pas d’accord ?”
    Comment être d’accord, quand on sait que 80% des lois viennent de Bruxelles ! François Hollande n’est plus le chef d’état de la France, mais une figurine en cire venant du musée Grévin !
    Il y a eu haute trahison des hommes politiques ! Qu’ils n’aillent pas après çà, demander aux citoyens de donner leur sang pour les multinationales et la haute finance ! Car derrière Bruxelles il n’y a qu’eux !
    On défend sa maison quand elle vous appartient ! Aujourd’hui, la dite maison, comme le disait si bien Attali, est un hôtel !
    https://www.youtube.com/watch?v=ys64OFPB9os
    Pourquoi donc irez-vous sacrifier votre vie pour lui ?

  15. Un service national au coude à coude avec les djihadistes dormants des zones de non-droit, eux aussi mobilisés… quelle utopie!
    La fameuse “cinquième colonne” de traîtres “boches” infiltrés dans nos rangs, évoquée (et très surestimée) en 1940 pour excuser la débâcle ne serait rien à côté de cette utopie à double tranchant!

  16. C’était en 2002 qu’il fallait rétablir le service national armé. Aujourd’hui je suis d’accord avec ceux qui disent que c’est trop tard, dans la forme que beaucoup d’entre nous ont connu.
    Refaire une armée de conscription, avec 6 millions de barbus et de “ouech-ouech” ? Bonjour les dégâts ! Je serais plutôt d’accord avec un système à la Suisse, avec des soldats triés sur le volet ! Mais comme dans ce pays, on veut tout faire sous le signe de l’égalité…
    Résultat : l’égalitarisme nous fait sombrer…

  17. Maurice,
    En 2015, on ne devient pas soldat en 3 jours comme c’était le cas en 1801 ou 1914.
    Aujourd’hui, être soldat est un métier très complexe qui impose connaissance de son environnement, de ses armes toujours plus compliquées, des systèmes d’informations numériques, etc.
    Sauf si on considère un appelé comme de la chair à canon.
    A ce moment là, un balai suffira.
    Ce que savent parfaitement faire les djihadistes.
    C’est pourquoi les déclarations du président hollandouille sont d’une crétinerie sans nom et la renaissance d’un service national une véritable utopie.

  18. Et si nous pensions aux bienfaits possibles d’une formule de service de six mois sous les ordres de l’Armée pour apprendre la discipline et le sens du service de la France…
    Oui, je suis pour si la France redevient indépendante et souveraine.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services