Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le fantasme du putsch d’extrêêême-droate

Le fantasme du putsch d’extrêêême-droate

Au milieu des émeutes d’Algériens, du terrorisme islamiste et de l’insécurité galopante, il faut bien que les gauchistes trouvent une bonne raison de se faire peur (sur l’air de “j’entends le bruit des bottes”):

Les militaires, dont les gendarmes, accordent très largement leur suffrage au Rassemblement national (RN). C’est ce que montre une nouvelle étude réalisée par Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l’IFOP, pour la Fondation Jean-Jaurès. « Leur inclination pour le parti de l’extrême droite varie en fonction de l’actualité, mais le plancher reste toujours très élevé », constate l’auteur.

Intitulée « Pour qui votent les casernes ? » et publiée lundi 15 juillet, l’étude s’emploie à analyser les résultats obtenus dans les petites communes abritant des garnisons et dans les bureaux de vote dont dépendent les casernes. Uniquement là où « l’impact statistique de leur vote est indiscutable », souligne M. Fourquet. Dans les villes moyennes et grandes, les effectifs sont trop dilués pour peser significativement. « C’est pourquoi nous n’avons pas pu étudier le vote des marins, qui habitent dans des villes trop grandes, ni celui des policiers, qui ne sont jamais regroupés au même endroit en nombre suffisant pour être déterminants dans le corps électoral local », explique le sondeur.

Prenons l’exemple de Mailly-le-Camp, dans l’Aube, une petite commune de moins de 1 600 habitants (et 852 inscrits) qui abrite le 5e régiment de dragons, composé de six escadrons et de trois compagnies, soit près de 1 000 soldats. Aux élections européennes de mai, le parti de Marine Le Pen a obtenu 50,4 % des suffrages. C’est 17 points de plus que la moyenne du département.

L’élection présidentielle de 2012 et les européennes de 2014 avaient déjà enregistré une première hausse, que M. Fourquet attribue à l’arrivée de la gauche au pouvoir, aux premières années du quinquennat Hollande ainsi qu’aux divisions au sein de la droite. Les scores du Front national (FN) ont ensuite bondi dans ces communes à forte présence militaire lors des élections régionales de 2015, après les attentats du 13 novembre 2015 (53,7 % au premier tour à Mailly-le-Camp). « Les attaques meurtrières (…) ont manifestement eu un effet non négligeable dans cet électorat se retrouvant de facto en première ligne pour lutter contre l’ennemi islamiste », analyse l’auteur.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Le Monde ferait mieux de s’inquiéter de la montée du fascisme au sein du gouvernement…

  2. les fachistes votent extrême gauche dans les quartiers si on en croit le nombre de députés “insoumis”

  3. Par contre, ils ne s’inquiètent pas trop du tropisme gauchiste des journalistes.

  4. Les peurs de l'(Im)Monde sont toujours sélectives : pour lui, rien de plus horrible que le régime des colonels en Grèce, mais
    à la même époque, il n’avait pas assez de mots pour vanter le régime idyllique de Pol Pot au Cambodge et l’accueil, selon lui, triomphal réservé par la population à ses troupes lors de leur entrée dans la capitale…

  5. Si le gouvernement prend peur , à travers ses médiats aux ordres , il peut devenir sanguinaire en laissant agir à leur convenance , ses SA soit l extrême gauche . On va croquer dur mais nous aurons de belles raisons de s opposer à lui . Et l opposition qui ne cessera de grossir sera de son fait , à force d exclure de plus en plus de monde et dans le meilleur des cas de traiter son peuple en esclavage . C est le fait commun de tous les dictateurs .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez-nous à doubler l'audience du Salon beige!

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres et faites-les suivre à vos amis.

Ensemble, nous pouvons doubler notre capacité d'influence et d'action :