Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le drame des agriculteurs français

Ils sont de plus en plus nombreux à pointer au Revenu de Solidarité Active (RSA) : depuis juin, plus de 40.200 dossiers ont été acceptés, un rythme d'environ 6.000 par mois, en plus des 19.000 dossiers RMI déjà existants, selon les chiffres nationaux de la Mutuelle Sociale Agricole (MSA).Le sujet reste tabou dans les campagnes, les plus démunis souffrent en silence.

Guillaume Martel a 35 ans. Installé depuis 1997, il fait "du lait et des bovins" en Normandie. Il a déjà perdu entre "12.000 et 15.000 euros", a emprunté 29.000 euros à l'automne :

"La crise est masquée. Les fournisseurs participent au comblement du trou, mais quand ils diront on ne vous livre plus et quand les banques diront on ne prête plus, tout risque de s'effondrer!".

Le Salon de l'agriculture ouvre samedi. Et nos politiques vont aller y fanfaronner.

Partager cet article

10 commentaires

  1. les agriculteurs ne représentent plus une force électorale ,les politiques pensent pouvoir les ignorer à part quelques pitreries au salon de l’agriculture.au sein de la droite nationale , à part les livres toujours réedités de jean claude DAVESNES ,il n’existe plus de représentant du monde agricole crédible et audible.

  2. C’est un vrai scandale, ceci dit pourquoi ont-ils accepté de vivre quasi exclusivement pendant des années des subventions plutôt que du fruit de leur travail, cette dépendance les a petit à petit enfermés dans la situation qu’ils connaissent aujourd’hui, c’est à dire des subventions se tarissant leur laissant que le fruit de leur travail qui a subi une dévaluation tragique.Il y a cependant d’autres causes à leurs difficultés.

  3. Correction il n’y aura que le “ministre” concerné à l’ouverture, le nain préfère aller en vacances et ne venir qu’à la cloture. Tant cela nous fera des vacances de pas le voir pour nous lécher les bottes et continuer à favoriser les céréaliers et laisser pour compte les autres filières, comme les chevaux, les porcs, la volaille, etc…
    [Je ne parle pas uniquement des ministres. MJ]

  4. Et que dire des propriétaires de terres agricoles, qui n’ont qu’à payer les taxes foncières, les assurances…etc,et toucher des fermages en baisse, soit règlementés par les arrétés préfectoraux, soit renégociés avec leurs fermiers; quand ils les perçoivent, et, en temps utile.
    Si seulement la France était auto-suffisante au niveau alimentaire; eh bien non : elle importe 100 000 tonnes de viande par an, par exemple !
    Et pour toute réponse, que prévoit le Gouvernement : taxer sévèrement les ventes de terres agricoles qui deviennent constructibles. Comme si elles n’avaient pas assez payé de taxes foncières depuis des années, et n’allaient pas être utilisées pour le bien commun : logements, zones d’activité …etc.

  5. Et il y a toujours de braves paysans pour aller au salon de l’agriculture.On nous les montrera saucissonnant dans la joie avec des produits régionaux.Ce qui arrive a été préparé de longue date.FNSEA, Pisani, de Batisse,De gaulle = politique des structures = élimination des paysans.Et PAC ETC…Quand les français auront la dalle ,ils commenceront peut être à comprendre pourquoi on veut les mettre en situation de dépendance alimentaire : arme redoutable de soumission au N.O.M. Mr Alexis ARETTE a été prophète prêchant dans le désert.

  6. Un pays sans agriculture meurt. N’est-ce pas le cas ??? Voir les noms de ces ministres qui ont donné des subventions pour que les agriculteurs se “tournent les pouces”. Et l’on comprendra ce qui se passe aujourd’hui.

  7. La PAC est aux agriculteurs ce que le RMI/RSA est aux “zélecteurs” de l’UMPS! Tout le reste n’est que blablabla !

  8. Excellents articles :
    de Petrus Agricola, dans “Rivarol” (26 fev) page 11,
    d’Alexis Arette, dans “Homme Nouveau” 1464, (27 fev) page 15
    sur l’état de l’agriculture en France.

  9. demandez au syndicat bolchevik je veux dire la FNSA comment elle a traité les agriculteurs durant les 40 dernières années. C’est un syndicat pourri qui ne vit que de prébandes que les gouvernement successifs leur ont accordées. qui a demandé des primes :la fnsa, qui n’en veut plus aujourd’hui la fnsa. Depuis les années 70 ces gens-là phagocitent l’agriculture. Qui n’a pas voulu faire la grève du lait: la fnsa!, qui a signé les accords pour que le lait à la production ne soit payé que 0.28 cts le litre encore la fnsa!!!! ce sont des vendus qui ne sont, comme nos politiques, intéressés que par la future place qu’ils auront et les gratifications qu’ils obtiendront. D’ailleurs regardez dès qu’un haut responsable de ce syndicat quitte son siège, il se retrouve ministre ou autre, cela prouve bien qu’ils sont vendus. Un seul a défendu le monde paysan Raymond Lacombe car il était un petit agriculteur. Et que représente politiquement cette catégorie :rien! Alors sarko et ses paillettes avait autre chose à faire qu’à aller gratter le c… des vaches.

  10. Ancienne grande ferme avec grange, étable, dépendances, cuve à vendanges, puits et terres (héritage parental) à vendre en Haute Garonne.Conviendrait à patriotes jeunes, famille nombreuse désireuse de retourner à la terre en prévision immense crise mondiale imminente.Ce n’est pas de la blague et le montant, très raisonnable, permettrait aide familiale vitale.
    Mon adresse mail est authentique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services