Le double jeu de Barack Obama

W Barack Obama a choisi de faire prononcer la prière lors de son investiture le 20 janvier par un pasteur connu pour ses positions anti-avortement et anti-mariage gay. Rick Warren est un des pasteurs de la droite chrétienne les plus populaires du pays, qui réunit chaque dimanche plus de 20.000 fidèles dans son église géante Saddleback Church de Lake Forest, en Californie. Il a affirmé que

"le mariage gay était moralement équivalent à un mariage entre frère et soeur"

et condamné l'avortement comme étant un "holocauste". Il a activement soutenu la "Proposition 8" en Californie, adoptée en novembre et stipulant que les mariages hétérosexuels sont les seuls mariages constitutionnels.

Visiblement, le nouveau président américain cherche à se faire pardonner la nomination de "catholiques" favorables à la culture de mort dans son gouvernement : lire ici, ici et ici.

Michel Janva

3 réflexions au sujet de « Le double jeu de Barack Obama »

  1. HB

    C’est curieux de comparer le mariage gay à l’inceste entre frère et sœur!
    DE ces deux tares, il me semble que la sodomie est connue pour être un des quatre péchés qui appelle la vengeance du ciel.
    L’inceste non!
    Ce n’est pas pour autant que je le recommande évidemment!
    De fait Obama est un vrai Sarkozy, à taille humaine!

Laisser un commentaire