Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / L'Eglise : L'Eglise en France

“Le discours militant sur la laïcité du candidat socialiste est particulièrement mal compris par les chrétiens”

Mgr Michel Dubost, évêque d'Evry, s'exprime à propos des élections :

Pourquoi, selon vous, autant de catholiques votent plutôt à droite ?

DubostC'est d'abord pour des raisons qui tiennent à l'histoire. A cela, il faut ajouter un constat : les chrétiens se sentent souvent méprisés par les hommes politiques en général, particulièrement ceux de gauche. A titre d'exemple, le discours militant sur la laïcité du candidat socialiste est particulièrement mal compris par les chrétiens. Ceux-ci se sentent rejetés. Ils n'aiment pas non plus la ringardisation trop souvent faite par les politiques en général à l'égard des thématiques chrétiennes. Les chrétiens peuvent souvent avoir l'impression qu'ils ne sont pas compris en matière de mariage, par exemple. Et c'est surtout la gauche qui donne le sentiment, peut-être à tort, de ce mépris. C'est comme si elle refusait la dimension religieuse de l'homme. Ce mépris ressenti peut expliquer, en partie, des réactions parfois alarmantes."

Mais les chrétiens sont-ils vraiment méprisés dans notre société ?

Souvent, ils ne sont pas compris dans ce qu'ils sont. Je le constate au quotidien. A titre d'exemple, les évènements catholiques sont trop souvent passés sous silence. J'étais à Lourdes il y a deux semaines avec 10 000 lycéens d'Ile-de-France. Les médias nationaux n'en ont pas parlé. Récemment, un documentaire sur France 3, consacré au Concile Vatican II, disait essentiellement des choses négatives sur l'Eglise. Dans mon département, on ne voit jamais les hommes politiques présents aux évènements organisés par l'Eglise catholique. Mais ils se rendent chez les musulmans.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Merci Monseigneur. On peut se poser la question de savoir si la laïcité invoquée à tout bout de champ par les laïcistes n’est pas en réalité la mise en œuvre de cette vieille tactique : retourner les notions enseignées par l’Eglise contre l’Eglise. Si cela est avéré, les notions de “liberté”, de “laÏcité”, d’égalité, de fraternité ne seraient que des prétextes pour persécuter les chrétiens, leur interdire toute prise de parole et toute revendication, leur interdire les postes de responsabilité.
    Nous autres, chrétiens, devons retrouver les vrais sens de ces notions et ne pas laisser nos adversaires les gauchir à l’appui de leurs idéologies et contre la France chrétienne.
    A cette fin, prêtons une oreille très attentive aux enseignements des papes, y compris les plus récents et prenons aussi conscience de notre liberté de laïcs français. L’Eglise nous enseigne que nous autres laïcs avons un espace de liberté, même au regard du clergé, un espace à nous que nous organisons comme nous le voulons.

  2. On dirait que cet évêque découvre la lune: “oh, ben ça alors, la gauche est anti-chrétienne!” On le sait depuis la révolution française, depuis la révolution bolchévique, depuis 1968, mais nos évêques le découvrent maintenant. Il faut dire que l’épiscopat français s’est mis pendant des décennies à la remorque de l’idéologie de gauche. Il faut le répéter: que ce soit sous sa forme marxiste ou sociale-démocrate, la gauche est incompatible avec la vision chrétienne de l’homme, de la société, de la vie. Au pire, elle est athée, au mieux théiste. Dans les deux cas, elle n’est pas chrétienne. On trouve beaucoup d’évêques pour désigner le FN à la vindicte publique, très peu pour critiquer courageusement la “gôche”.
    [Réjouissons nous donc de ces propos…
    PC]

  3. Ah! mais que voilà une bonne information! Il est très bon que les évêques se réveillent: mieux vaut tard que jamais! Surtout Mgr Dubost: il sait lui à quoi s’en tenir dans un diocèse rempli de musulmans honteusement courtisés par les hommes politiques. Bravo, Monseigneur et Merci!

  4. Mieux vaut tard que jamais en effet de la part de l’évêque d’Evry de découvrir ou tout au moins de dire cela. Peut être que d’avoir été présent au grand rassemblement musulman du Bourget lui a un peu permis de se rendre compte de ce que tout le monde sait et voit.

  5. Et aussitôt il tomba de ses yeux comme des écailles…..
    Mais c’est quand même Sarko qui veut nous faire bosser le dimanche ( jour du Seigneur ) pendant qu’il fait son jogging dans le parc de Versailles……

  6. Je ne pense pas que ce discours militant sur la laïcité soit “particulièrement mal compris par les chrétiens”, il est ce qu’il est et me parait assez explicite, de la part du candidat socialiste. Mal accueilli, certainement, et il y a de quoi.

  7. Peut être ais-je mal compris, mais j’ai plutôt l’impression qu’il regrette le rejet de la gauche par les chrétiens.
    Les chrétiens auraient “mal compris”, ils “peuvent souvent avoir l’impression”, c’est “la gauche qui donne le sentiment, peut-être à tort, de ce mépris”. Tout cela n’est pas très clair.
    Et que sont ces “réactions parfois alarmantes” qu’il évoque ? Probablement le vote d’extrême-droite comme “réaction de défense” dont il se réjouit au début de l’entretien qu’il a “moins tenté” les catholiques pratiquants. Cela est clair dans son discours.
    Et puis à la fin, comme message de l’Église il cite une devise républicaine : “la fraternité, voilà ce qui est important”. Ah bon ! L’Église ne dit rien de plus que la République ?

  8. En tant que paroissienne d’Evry, je peux vous dire que Mgr Dubost passe son temps à défendre les Roms, à organiser des cercles de silence pour soutenir les sans-papiers, à multiplier les homélies et les écrits en faveur des étrangers,bref à militer pour l’extrême-gauche, cet évêque n’est pas clair, il faut qu’il choisisse…

  9. Quand on se rappelle toutes les prises de position que ce Monseigneur(avec la grande majorité de ses Collègues) a prises dans le passé et actuellement, il n’est pas étonnant que le poids de l’Eglise de France soit si peu élevé aujourd’hui !

  10. Je lis seulement la déclaration de Mgr Dubost le 5 mai – mais elle ne sonne pas franc du collier si j’ose dire. On dirait qu’il cherche des excuses à la gauche. Quant à nous, nous sommes seulement des “incompris”.
    C’est une bouillie en langue de buis difficile à comprendre. Je suppose que tous les chrétiens persécutés n’ont juste pas été bien compris.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]