Le dialogue entre Rome et la FSSPX va commencer

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Mercredi, pendant leur réunion mensuelle dite de la feria quarta (mercredi, en latin), les quelque 15 cardinaux membres de la Congrégation pour la doctrine de la foi ont particulièrement travaillé sur un texte visant à préciser le cadre du dialogue doctrinal à venir avec […] la Fraternité Saint.jpge X, selon l'agence i.média. Il s'agit, comme l'a souhaité le pape lui-même, de traiter désormais des problèmes doctrinaux et théologiques […]

[L]e supérieur de la Fraternité Saint.jpge X, le Suisse Mgr Bernard Fellay, avait été reçu le 5 juin à la Congrégation pour la doctrine de la foi."

17 réflexions au sujet de « Le dialogue entre Rome et la FSSPX va commencer »

  1. louis

    Que Dieu exauce les prières de tous ceux qui, loin des polémiques et des haines “fraternelles” veulent le bien de la Sainte Eglise catholique de Notre Seigneur.Prières qui vont dans le sens d’une reconnaissance pleine et sincère de l’oeuvre de Mrg Lefebvre pour sauver toute la doctrine prêchée par tous les papes, contre toutes les hérésies et démolitions de notre triste temps.Qu’enfin les calomnies soient réparées, le sacrifice de tant de religieux et de fidèles soit reconnu, que nous retrouvions toute la liturgie afin d’exprimer pleinement la foi pour les combats terribles qui se préparent contre le Mal.
    Merci Saint Père !

  2. Ethos

    Prions de toute notre âme la Très Sainte Vierge Marie pour que la paix s’établisse enfin. Il y tant de travail à accomplir pour rétablir Dieu dans ses droits, les nations et les hommes dans leurs devoirs.

  3. louis

    J’ignore ce qu’il en est,Romain D, de Mrg Williamson qui est en effet “mis de côté” et dont on ne peut oublier la mauvaise publicité ! Mrg Gaillot, lui, n’est pas ostratisé, de son côté, quoique ne cessant de défiler avec des communistes, il est “mis de côté”, pas plus excommunié que l'”autre”.Mais l’important n’est pas, pour nous, pour le pape, pour l’Eglise (pour Dieu) cette “affaire” mais la poursuite d’un processus qui n’est pas politique au sens humain du mot mais (“élevons nos coeurs, tournons les vers le Seigneur !”) de nature surnaturelle.

  4. Soutenons le Pape

    @ Romain Dyli :
    Suite au battage médiatique déclenché par ses déclarations au début de l’année, Mgr Williamson a été prié par Mgr Fellay de ne plus s’exprimer en public. Il a été relevé de ses fonctions en février dernier (avec son accord, semble-t-il).

  5. Soutenons le Pape

    Oui, prions pour l’unité des catholiques et pour le réveil de la Foi en France !
    Un peu “d’oecuménisme” avec nos frères de la FSSPX aussi, peut-être ? Nous pouvons engager le dialogue à notre niveau dès maintenant : je doute que le rapprochement se fasse sans douleur si les fidèles continuent à se regarder en chiens de faïence. Et il y a tellement de préjugés de part et d’autre…
    (expérience MJCF 100% garantie)

  6. Mingdi

    Tout se déroule selon la “feuille de route” établie à la suite de la rencontre de Rome en l’an 2000 réunissant le cardinal Castrillon, les quatre évêques de la FSSPX, et le futur Mgr Rifan. C’est la troisième phase, dite des “discussions doctrinales”, qui commence. Il est prévu qu’elle sera longue. Toute considération sur un statut canonique précipité pour la FSSPX ne saurait être qu’élucubration ou “mise de charrue avant les boeufs” selon le mot de Mgr Fellay. Quant aux amateurs de people, Mgr W est à Wimbledon, sans responsabilités et sans stress, et il vous tient au courant via son blog “Dinoscopus”.

  7. Marie

    @Louis : non, je ne suis pas d’accord avec votre prière : “qui vont dans le sens d’une reconnaissance pleine et sincère de l’oeuvre de Mrg Lefebvre” ; il me semble qu’il s’agit surtout d’un reconnaissance pleine et entière de TOUTE la Tradition de l’Eglise (et non pas celle ante-conciliaire seulement), de l’oeuvre et du fruit de TOUS les conciles, y compris le dernier, chose qu’a refusé Mrg lefebvre. Le Saint-Père a à nouveau dénoncé il y a qqs jours ceux qui tentent de faire croire qu’il y a une discontinuité voire une cassure avant et après le Concile Vatican 2. Mrg Lefebvre était de cela ; donc la reconnaissance de son oeuvre pleine et entière, très peu pour moi.

  8. Ethos

    Monseigneur LEFEBVRE a tout donné, et bien plus encore sans doute, pour que la flamme ne s’éteigne pas.
    Attaquer cet homme de Dieu, sa mémoire du moins, n’est absolument pas dans l’intérêt de l’Eglise ni de celui des catholiques!
    Le scandale ne sera pas dans la “reconnaissance” de son oeuvre, mais que des catholiques, comme ceux d’Amiens et ailleurs, continuent d’être dehors, comme des pestiférés.
    Prions pour l’unité dans la Vérité retrouvée, implorons le Saint Esprit qui doit illuminer ces débats capitaux, prions pour les morts dont feu Monseigneur.
    Ethos

  9. Xtophe

    D’accord avec Marie !
    Vatican II ne représente la rupture qu’aux yeux des modernistes et des intégristes. Benoît XVI n’est ni l’un, ni l’autre.
    Il ne faut surtout pas associer les dérives qui ont découlé de l’interprétation fallacieuse et malhonnête des textes du Concile (le fameux esprit du Concile comme dit le Pape) au Concile lui-même.
    Pour W, moins on en parle, mieux on se porte. Il a suffisamment fait de mal à sa fraternité et au Pape… Une cure de silence prolongée lui fera le plus grand bien.

Laisser un commentaire