Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le dialogue entre les religions est impossible

Benoît XVI se montre réticent à engager un dialogue proprement théologique avec les non chrétiens. Le pape s'exprime dans une brève lettre au parlementaire de droite Marcello Pera que ce dernier publie en préface de son livre "Pourquoi nous devons nous dire chrétiens".

"Vous expliquez avec une grande clarté qu'un dialogue interreligieux au sens strict du mot n'est pas possible, alors que le dialogue interculturel, approfondissant les conséquences culturelles de la décision religieuse de fond, s'avère particulièrement urgent".

Un "vrai dialogue" interreligieux impliquerait de "mettre sa propre foi entre parenthèse", ce qui "n'est pas possible".

Rémi Brague pense la même chose à propos du dialogue entre chrétiens et musulmans :

"Sur le plan strictement théologique, c'est bien difficile. Ne serait-ce que parce que l'islam s'est compris et construit lui-même comme un postchristianisme. En revanche, le dialogue peut s'établir entre musulmans et chrétiens sur les vertus que l'humanité a en commun : sens de l'honneur et de la parole donnée, justice, solidarité… A mon sens, il vaut mieux parler avec les musulmans du prix du pétrole ou de l'urbanisme des banlieues que d'Abraham ! Une chose est sûre : dissimuler les différences au profit d'une bouillie consensuelle mettant le christianisme et l'islam dans un même sac, celui des « religions d'Abraham », ne fait qu'envenimer les relations. S'ils veulent instaurer un respect mutuel, les croyants, chrétiens comme musulmans, ne doivent pas mettre leur religion dans leur poche."

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. Est-ce que Benoît XVI modifie l’attitude adoptée aux Bernardins, notamment avec l’Islam, ou après sa rencontre avec les Musulmans à Rome, comme Tarik Ramadan?

  2. Un ami prêtre melchite grec catholique dit toujours à propos du dialoggue interconfessionnel, faisant mine de s’adresser à un croyant d’une autre religion :
    “Si Dieu n’est pas Amour pour vous, alors il n’y a rien à se dire.”

  3. justement le dialogue de rome de debut novembre porte sur des points qui peuvent etre commun, il ne s’agit pas de dialogue proprement theologique. Il s’agit de se rencontrer sur nos valeurs communes, pas de discuter sur l’authenticité de la religion

  4. @Pierre: j’ai rien compris à ce que vous avez dit.

  5. “Ne serait-ce que parce que l’islam s’est compris et construit lui-même comme un postchristianisme.” Il serait préférable d’employer le terme de “post-pseudochristianisme”, le christianisme décrit par l’islam dans le Coran n’a rien à voir avec le christianisme réel.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services