Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / L'Eglise : Benoît XVI / Religions : Eglise orthodoxe

Le dialogue catholiques-orthodoxes, ferment d’unité pour l’Europe

Benoît XVI a reçu la Conférence épiscopale roumaine en conclusion de la visite Ad Limina. Le Saint-Père a souligné la nécessité de

"s'engager avec décision dans la défense des valeurs chrétiennes au sein de la société, en créant des centres de formation où les jeunes peuvent découvrir les vraies valeurs et la culture nationale, et ensuite témoigner dans les différents milieux de vie. Un témoignage fraternel catholiques orthodoxes est particulièrement important, qui dépasse divisions et désaccords en ouvrant les coeurs à la réconciliation".

Evoquant le dixième anniversaire de la visite de Jean-Paul II en Roumanie, Benoît XVI a dit son espoir de voir

"le désir d'unité suscité par l'évènement alimenté par la prière et le dialogue dans la charité et la vérité, par des initiatives communes".

Un domaine crucial de la collaboration oecuménique est

"la défense des racines chrétiennes de l'Europe, un témoignage commun des valeurs chrétiennes que sont la famille, la bioéthique, les droits humains, l'honnêteté sociale, l'écologie… Un dialogue constructif entre orthodoxes et catholiques sera ferment d'unité et de concorde pour le pays comme pour l'Europe".

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. …dans la parfaite continuité de L’Eglise…

  2. Texte très intéressant qui pose le problème récurrent de ce que les catholiques doivent faire dans le domaine politique. en fait, si des actions ponctuelles peuvent être envisagées avec prudence, je ne crois pas que des valeurs communes suffisent car cela conduit petit à petit par souci du compromis à faire l’impasse sur la pratique religieuse ou l’affirmation de la vérité. Il serait trop long à développer ici mais l’exemple du Sillon est sans doute assez révélateur à cet égard.
    Il y a à mon sens un vrai problème sur ce qu’est l’unité et son rapport à la vérité. Vouloir l’unité autour de valeurs communes, n’est-ce pas admettre d’une certaine manière que ces valeurs sont plus importantes que l’autorité pontificale par exemple? et de fil en aiguille, n’est-ce pas relativiser la catholicité de l’Eglise du Christ c’est à dire son universalité?

  3. Ce qu’il faut ce sont des sortes de centres catholico-orthodoxes pour que le mélange se fasse, car on a besoin mutuellement des uns et des autres.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services