Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Le dernier hôpital catholique d’Érythrée a été fermé de force par les autorités

Le dernier hôpital catholique d’Érythrée a été fermé de force par les autorités

Le père Mussie Zerai explique à l’AED :

« L’opération brutale du gouvernement érythréen a pour objectif de retirer à l’Église le droit de fournir tous les services dans le domaine de l’éducation et de la santé. Il est prévu que notre travail ne se limite plus qu’à nos lieux de culte ».

Mi-juin, les soldats de l’armée érythréenne ont brutalement investi 21 hôpitaux et centres médicaux gérés par l’Église et les ont fermés. Les patients ont littéralement été jetés hors de leurs lits. L’armée a détruit des portes et des fenêtres et fait pression sur les employés. La directrice d’un hôpital du nord de l’Érythrée, une religieuse franciscaine, a même été emprisonnée parce qu’elle résistait.

« Rien ne justifie l’action du régime. Elle sanctionne ceux qui s’occupent des plus pauvres dans la population ».

En effet, plus encore que les collaborateurs de l’Église, ce sont les plus de 200 000 personnes recevant chaque année des soins médicaux dans les institutions de santé de l’Église qui souffrent.

« La plupart des patients n’étaient pas des catholiques, mais des chrétiens orthodoxes, des musulmans et des membres d’autres religions. Souvent, les établissements sont situés dans des régions très isolées ».

Ce mode d’action du gouvernement n’est pas récent. L’année dernière déjà, huit dispensaires avaient été fermés de force. Ce qui est nouveau, par contre, c’est la brutalité mise en œuvre.

« Le gouvernement est obsédé par le contrôle de tout et chacun. Il considère l’Église catholique comme une menace parce que nous disposons d’un réseau international et posons des questions. »

120 000 à 160 000 catholiques vivent en Érythrée. La moitié de la population est chrétienne. En sus de l’Église catholique, seules les Églises orthodoxe et évangélique luthérienne sont tolérées à titre de communautés religieuses – à côté de l’islam sunnite. Contrairement à de nombreux pays d’Afrique du Nord, l’islam n’est pas la religion d’État en Érythrée.

Le pays est « marqué par l’athéisme. Si cela ne dépendait que du gouvernement, il n’y aurait aucune religion. Au final, cela procède du même type de pensée qu’en Chine ».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Lorsque l’on chasse Dieu c’est le démon qui prend la place…

  2. Oui, le vert de l’islam

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services