Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Le député Léonetti s’allie aux savants fous

Le député UMP Jean Leonetti ne voit pas le problème dans la transgression opérée par le professeur Frydman :

L C'est une bonne nouvelle! […] La technique utilisée par René Frydman n'est pas illégale mais il a effectivement été obligé de flirter avec l'illégalité [sic]. La loi doit et va changer pour permettre l'introduction de nouvelles techniques d'aide à la procréation sous réserve: d'innocuité (pas dangereux pour l'enfant à naître); de qualité et d'efficacité (100% de fiablilité); et de reproductibilité (applicable à tous). La révision des lois de bioéthique permettra la régularisation de ces méthodes. Il n'est évidemment pas question de faire de l'expérimentation à tout va car il y a un enfant à la clé. [on admire le nombre de contradictions : on ignore tout du danger des techniques FIV pour les enfants (les connaissances sur les conséquences sont découvertes des années plus tard), l'efficacité est médiocre (90% d'échec), c'est de la pure expérimentation de savant fou sans considération sur l'impact familial. NDMJ

La congélation d'ovules ne pose-t-elle pas un problème éthique?

Non, au contraire. Avec la loi actuelle, on fabrique même trop d'embryons. Comme seuls les ovocytes frais, dont la durée de vie est faible, peuvent être utilisés pour l'aide médicale à la procréation, on multiplie les embryons congelés. Grâce à la conservation des ovocytes, les embryons seront créés en fonction du cycle de la femme. On aura donc besoin de moins de femmes pour faire des dons et de moins d'embryons congelés [en fait c'est l'inverse : il y aura une banque d'embryons congelés et une banque d'ovocyte congelés. NDMJ]. 

Cette conservation présente-t-elle des risques?

Près de mille enfants sont nés dans le monde grâce à la congélation d'ovocytes. On a le recul nécessaire pour considérer que cette technique est sûre. Les craintes sur l'altération de l'enfant à naître – qui justifiaient la loi encore en vigueur en France – se sont évanouies. [Jean Leonetti a tout faux : la vitrification nécessite d’augmenter massivement les concentrations chimiques des cryoprotecteurs et de plonger directement les ovocytes dans l’azote liquide sans les protéger dans des paillettes comme c’est le cas avec les spermatozoïdes ou les embryons. Les réserves sont nombreuses. NDMJ]

Partager cet article

6 commentaires

  1. “les embryons seront créés”. Sauf qu’on ne crée rien du tout, et les scientifiques le savent. Ils manipulent mais ne crée rien. Et toujours la vie leur échappe, même s’ils la profane et la triture.

  2. “100% de fiabilité”
    J’espère que les couples en mal d’enfant vont s’adresser à ce génie et lui faire signer une attestation leur garantissant ce 100% de fiabilité, et se retourner contre lui en cas d’échec, avec procès à la clef.
    Mais évidemment, il ne s’engagera pas par une signature (ou alors il est vraiment fou de chez fou). Les candidats en tireront-ils les conclusions qui s’imposent?
    C’est vraiment la Tour de Babel.

  3. Pour le diocése de Valence (Drôme) le temps de prière diocésain pour la Vie se fera à Notre Dame de Fresneau le 27 novembre de 17h à 18h au petit sanctuaire

  4. ” science sans conscience”… Ces déclarations sont effrayanes, et montrent bien l’attitude des scientifiques qui se prennent pour Dieu et se croient tout-puissants.

  5. le cannibal obscure mangeait plutôt chaud , le cannibal “moderne” mange froid : que voilà la belle “évolution” !
    Sachons remercier humblement les doux prohètes de la religion du Progrès: que deviendrait l’humanité sans leur concours si désintéressé.

  6. D’une part on nous dit qu’on ne laissera pas naître les embryons porteurs d’un quelque chose qui pourrait leur donner un cancer à 20, 40 ou 60 ans – ou n’importe quelle autre maladie.
    D’autre part on élèvera des embryons selon la technique expliquée plus haut. Mais si on s’aperçoit que ces embryons finalement sont porteurs de ce quelque chose donnant une maladie au cours de leur future vie terrestre, tout ce bouleau pour rien ? On les détruit et on recommence ? Parce que, qui dit que les vitrifiés ne sont pas porteurs de ces méchants machins ? On n’ose écrire “tare”, ce mot est sûrement fachiste.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services