Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le député Erwann Binet, rapporteur du projet de loi sur le mariage

Erwann Binet est le député PS de Vienne, qui a battu le député Jacques Remiller en juin dernier. Ce dernier vient de publier ce communiqué :

B"Jacques Remiller, Maire de Vienne, s'étonne de plus en plus de l'absence du député E. Binet de Vienne et de la circonscription. Alors même que de nombreux dossiers viennois, tant économiques
qu'humains ou sociaux, mériteraient le soutien du député force est de
constater qu'il siège bien … mais aux abonnés absents ! Il est vrai
qu'il semble difficile de soutenir le TGI, la Sous-préfecture,
la Banque de France, la police nationale et être nommé en même temps
rapporteur du projet de loi sur le mariage homosexuel
.

S'il
préfère s'occuper des mariages gays au lieu d'être présent avec la
communauté arménienne à Vienne pour le 20ème anniversaire du jumelage
avec Goris c'est son droit mais les familles remarqueront cette absence
(surtout après les promesses qu'il leur avait faites) et apprécieront
avec leur sensibilité cette position.

Le maire de Vienne ne
doute pas un instant qu'elle sauront lui demander des comptes et
rappelle qu'il n'hésitera pas à interpeller le député de manière
systématique sur tous les dossiers sensibles de notre territoire et
surtout sur ses prises de position et absences fréquentes."

Erwann Binet est intervenu dans une émission de KTO, le mariage pour quoi faire, face à Christian Flavigny, Xavier Lacroix et Philippe Arino. Interrogé dans Yagg aujourd'hui, il confirme l'intention du groupe PS d'aller encore plus loin que la loi du gouvernement.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Jacques Remiller battu à 758 voix de différence et 40% d’abstention.

  2. Mauvaise polémique à mon sens. Non pas sur le soutien au mariage gay, mais sur le fait que ce député ne soit pas présent dans sa circonscription. Cette circonscription n’est en rien une entité politique locale. Elle est juste un découpage électoral permettant l’élection au scrutin majoritaire des représentants de la nation que sont les députés (une facilitation de l’organisation de ces élections, en quelque sorte) le représentant des collectivités locales de sa circonscription est le sénateur. Il n’y a donc pas de raison que les députés soient présents dans leur “circonscription”. Encore une mentalité clientéliste à faire tomber. L’élection au scrutin de liste à la proportionnelle de 1986 avait fait entrer à l’assemblée des députés hors “circonscription”. Bref, Jacques Remiller se plante, ce qui est gênant pour un ancien député.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services