Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le Decodex, symbole de cette oligarchie arrogante

Le Decodex, symbole de cette oligarchie arrogante

De Gabrielle Cluzel, à propos du Decodex, l’outil dit de “fact checking” du “Monde” (c’est-à-dire l’outil visant à mettre à l’index toute pensée s’éloignant si peu que ce soit de l’orthodoxie donnée par la “quotidien de référence”):

Quand l’heure des comptes sera venue, que l’on mettra à plat tous les manquements, les négligences et les impérities, que l’on jugera ceux qui savaient et n’ont pas dit et ceux qui ont dit sans savoir, dans l’effondrement brutal de cet immense château de cartes gonflé d’importance, d’inconséquence, d’idéologie et de mauvaise foi, il y aura sous les décombres « Le Décodex ». […]

C’est ainsi que le Décodex a apposé la mention « partiellement fausse » sur une publication du professeur , comme ce dernier, non sans humour, l’a lui-même raconté, Facebook le gratifiant aussitôt de la sympathique mention « fake news » – relayée par le ministère de la Santé lui-même – et restreignant l’accès à la page.

Parce que la poignée de journalistes qui anime le Décodex est omnisciente. Elle voit tout, elle entend tout, elle sait tout et Facebook est son prophète. Elle peut en remontrer aux spécialistes de tous les domaines. L’épidémiologie, par exemple, lui est familière comme sa petite poche et elle a donc décidé, de son propre chef et sans l’ombre d’une hésitation, de censurer Didier Raoult. […]

Sans la phénoménale force de conviction déployée dans sa vidéo devenue virale en dépit des obstacles – et qui a attiré l’attention des conseillers de Donald Trump -, il serait encore au purgatoire, marqué de la pastille rouge du Monde. On peut légitimement se poser la question : combien d’autres précieuses publications sont-elles ainsi mises à l’index par le grand ordre du Décodex ?

Oui, quand tout cela sera fini, mes amis, la pastille rouge sera pour eux, bien visible sur le nez : celle de Bozo le clown. Et tout leur cirque sera fini.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Puisse-t-elle avoir raison ! Je n’y crois guère….
    Peut-être dans un autre monde ?

  2. Il y aura bien un jour un “Nuremberg” bis pour les traîtres malfaisants qui ont dirigé la France, ainsi que pour les esprits mesquins qui leur ont fait la cour!!!

  3. Rêvons avec ce Coronavirus
    – relocalisation massive des productions
    – redécouverte de la famille comme pilier social
    – arrêt du sabordage des services publics
    – suppression de la majeure partie des institutions européennes, qui montrent leur grave inutilité
    – diminution du tourisme de masse par voie aérienne

    • @Classico
      Permettez-moi de rajouter le repos dominical que certains Intermarché semble venir de redécouvrir, ainsi que l’incitation à la remigration et la réduction considérable des trafics de drogue dans les zones de non-droit (non en raison des contrôles effectués sur place, ceux-ci étant interdits au nom de la paix sociale, mais en raison des contrôles aux frontières et de la circulation dans les zones restées françaises).

  4. Le journal le Monde comme grand maître du discernement sur ce qui serait “fake news” ou pas, cela fait penser au fait que la Commission nationale d’enquête sur les sectes soit confiée à un groupe qui a, à ma connaissance, notamment à sa tête, un franc-maçon, comme si la Franc-maçonnerie et ses déclinaisons en diverses obédiences n’étaient pas autant de sectes.

  5. Laisser à l’ImMonde le soin de discerner les “fake news”, c’est faire attribuer les étoiles du guide Michelin par un gérant de fast-food …

  6. Sur le Pr Raoult, dont la contribution est inestimable, un membre médecin de ma famille a pointé qu’il semble faire fi de ce qui est en cours – sans publicité – en termes de tests étendus au niveau français et international, et dont il semble prudent d’attendre les conclusions.
    L’optique, parfaitement défendable, de M. Raoult est d’utiliser ce traitement – peu cher et sans gros effets secondaires semble-t-il – sans attendre à cause de l’urgence; les protocoles plus traditionnels ne sont pas inactifs mais tendent à contrôler au préalable autant que possible les effets directs et secondaires avant de généraliser le traitement (risques pour la santé). Ce sont deux logiques aussi légitimes l’une que l’autre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services