Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Le début de la fin pour l’islam

Lu ici :

"Malgré ce que l'on peut en voir superficiellement, l'islam vit ses dernières heures. Il est entré dans sa phase d'apocalypse.

L’actualité met l’islam dans toutes les conversations et toutes les préoccupations. Attentats, djihad, « islamisation », polémiques et coups littéraires masquent cependant une réalité fondamentale de cette religion.

Un cataclysme de proportions bibliques se déroule en effet sous nos yeux sans qu’il n’y soit prêté attention. L’islam est entré dans sa phase d’apocalypse, et qui sait, peut-être d’effondrement, malgré ce que laisse à penser le raidissement des forces islamistes dans le monde entier. L'apocalypse, c'est étymologiquement la « révélation ». L’eschatologie musulmane veut croire qu’il s’agira du « jour du jugement », lorsque Jésus reviendra sur terre aidé du Mahdi pour triompher des infidèles et établir l’islam à tout jamais. Dans le monde réel, le « jour du jugement » est déjà arrivé pour l’islam, en catimini : c'est la mise à jour récente par la recherche historique des origines véritables de cette religion, bien loin des présupposés de la légende islamique. Le visage du monde en sera bientôt transformé.

 

Des publications d’une portée historique quasiment sans précédent ne cessent de se succéder depuis les années 2000, dans l’indifférence du grand public. Des sources nouvelles y sont étudiées, des documents mis à l’écart au cours des siècles y sont redécouverts, des hypothèses nouvelles quant aux origines de l'islam sont avancées. Ces travaux démolissent peu à peu la validité du discours musulman et la cohérence de l’histoire sainte musulmane, (voir par exemple Le Grand Secret de l’Islam, synthèse de quelques unes de ces recherches parue cet automne). Le colosse islam vacille. Il ne le sait pas encore.

Ainsi, le caractère nouveau et inédit de la « révélation coranique » a été balayé (Edouard-Marie Gallez, Mehdi Azaiez, Manfred Kropp, Guillaume Dye) : le consensus des chercheurs établit désormais que le coran s’inscrit dans la continuité du milieu judéochrétien qui l’a accouché. C’est cette « antiquité tardive », travaillée par des courants juifs et chrétiens hétérodoxes – les spécialistes parlent de « judéo-nazaréisme ».

On a établi l’impossibilité physique de l’existence de la ville de La Mecque au temps de Mahomet selon ce que prétend le discours musulman (Patricia Crone). Les « Mecquois » que décrit le Coran, et donc les origines de l'islam, sont à chercher ailleurs, probablement en Syrie (Robert Kerr, Edouard-Marie Gallez).

Le texte coranique lui-même, soumis pour la première fois à une étude informatisée systématique (Jean-Jacques Walter) a révélé de tout autres fondements que ceux que le discours islamique lui attribue : il n’a pas été composé entre 610 et 632, mais par une cinquantaine d’auteurs différents sur une période de plus de deux cent ans ; Mahomet ne s’est jamais prétendu le prophète d’un monothéisme nouveau, mais a prêché l’antichristianisme du milieu nazaréen dont il était issu (Christoph Luxenberg a prouvé par ailleurs que le texte coranique provient pour une part de traductions directes de l’araméen). Il n’a été intronisé fondateur d’une religion nouvelle qu’au moins 60 ans après sa mort.

Les travaux en cours des projets Coranica et Corpus Coranicum laissent supposer d’autres publications tout aussi renversantes. Ils convergent et renforcent la lame de fond qui risque bien d’emporter cette religion.

Et que font les musulmans face à cela ? Ils s’écharpent l’un l’autre au nom du « véritable islam » qui doit selon eux prévaloir sur toute la terre. Ils continuent de le faire aujourd’hui comme ils le font depuis 1400 ans, et ce alors même que le tapis vient d’être tiré sous leurs pieds. Leur écrasante majorité ignore tout de ces découvertes. Elle se braque dans le refus dogmatique de considérer les origines de l’islam dans une perspective historico-critique. Que fera-t-elle lorsque ces travaux atteindront la conscience du grand public ?"

Partager cet article

49 commentaires

  1. On rappelle que Allah akbar ne veut pas dire que « Dieu est grand » mais « Dieu est plus grand que »…
    Que qui ? Jésus-Christ bien entendu…
    Tout est dit dans cette formule lapidaire bien déformée par nos médias aveugles et dogmatiques…

  2. Cette exégèse historico-critique sera sans effet sur les croyants. Nous autres catholiques avons connu la crise moderniste à la fin du XIXème siècle (relecture positiviste des textes, démonstration de l’influence des mythes mésopotamiens sur l’Ancien Testament, problème d’incohérence entre l’évangile de Jean et les synoptiques etc) avec ses répercussions doctrinales et rituelles lors de Vatican II et alors? nous sommes encore là.

  3. On lit régulièrement ce genre de discours de la part des ennemis de la foi catholique, cherchant à démontrer combien ces croyants sont au mieux arriérés voire carrément abrutis de croire de telles inepties.
    Ne serait on pas devant le même type de texte ? J’avoue bien humblement ne pas être assez calé sur l’islam pour le dire… Mais, peut être que…

  4. Le problème, c’est qu’avant que le grand public en ait connaissance, les islamistes ont largement le temps de faire pleins d’attentats…

  5. Mais qui lit ces ouvrages ? Une petite minorité d’intellectuels occidentaux. Une bonne partie de ceux qui se disent musulmans, même s’ils n’ont lu aucun verset du coran et des hadiths, disent vouloir imiter Mahomet dans ce que les imams et autres prêcheurs improvisés leur ont expliqué. Allez convaincre les émirs des pétromonarchies que les fondements de leur religion sont falsifiés…
    Ils ne se lancent pas dans des discours à caractère théologique mais à la conquête militaire du monde ce qui est différent.
    Dans ce rapport de force, c’est plutôt le christianisme qui est en mauvaise posture car de nombreux hommes d’Église en Occident, aveuglés par les visions laïcistes et pacifistes, n’ont encore pas appréhendé les enjeux civilisationnels qui sont en question.

  6. Je ne pense pas que le Christianisme gagne sur ce terrain là, les arguments avancés ressemblent à ceux qui sont brandis pour nier leur authenticité aux Évangiles.

  7. Bravo!!!!
    Le “Vatican 2” de l’islam est en route
    Le but recherché est la liberté
    Du croyant
    Refaire la lecture du Coran
    Avant le califat…..
    Est essentiel!!!!
    Le but final est l’unité des monothéistes !!!
    Mais il y a du chemin!!!!
    Un monde sans la foî est un monde
    De bêtes…..

  8. Intéressant article!
    On y voit encore un auteur qui a découvert l’eau tiède…
    Bien sûr qu’il y a légende sur les origines de l’Islam et de La Mecque!…
    Tout comme, malgré l’irresponsable déclaration de l'”inerrance biblique” chacun peut comprendre – il suffit de lire “La bible dévoilée” de l’archéologue juif israélien Israël Finkelstein et de l’historien et archéologue juif Neil Asher Silberman – qu’il y légende patente autour des personnalités d’Abraham et de Moïse…
    (S’ils ont jamais existé”???)
    Et que dire de la suite que ces archéologues consacrent “aux rois sacrés de la bible”…
    http://www.scienceshumaines.com/les-rois-sacres-de-la-bible-a-la-recherche-de-david-et-salomon_fr_14657.html
    On n’a jamais vu une religion s’affaiblir du fait qu’un de ses mythes fondateurs avait du plomb dans l’aile!
    Ce qui est vrai pour le judaïsme et le “judéo-christianisme” est aussi vrai pour l’Islam!
    Pour ne parler que de ceux là…
    Que l’auteur se console: l’apocalypse dogmatique judéo-christo-islamique n’est certainement pas pour demain!

  9. Ne baissons pas la garde. La France a largement le temps de devenir une république islamique avant que les imams aient lu le bouquin de Gallez. Cela dit, j’invite tous les intervenants du Salon Beige à s’en imprégner, ne serait-ce que pour ne pas mourir idiots.

  10. “Que fera-t-elle lorsque ces travaux atteindront la conscience du grand public ?”
    Rien, la majorité niera les études historiques comme artificielles.
    sur ces sujets, voire aussi les travaux du Fr Alferd-louis de Prémare, dans la continuité et l’élargissement de ceux du P. Joseph Bertuel, tous deux passés par l’institut dominicain d’études orientales du Caire.

  11. Je ne sais pas si à Poitiers, en 732, ce genre d’arguties était bien nécessaire …

  12. Merci pour ces références. Il me semble que le problème de fond aujourd’hui, c’est que l’Islam se désacralise, -se dés-idolâtrise, abatte ses propres idoles-, réintègre la pensée historique et critique qui a fait sa grandeur dans les premiers siècles, et accepte un dialogue constructif et en profondeur avec d’autres religions.
    Mais en effet, c’est pour l’Islam une question de … survie. Etre obligé de comprendre que l’on croit est en fait une idole n’est jamais agréable; cela suscite toujours des réactions violentes -en l’occurrence, un peu trop violentes.
    A suivre, donc…

  13. Ce n’est pas ça qui va faire vaciller l’islam ou les musulmans. Dès le début cette religion s’est construite sur la négation de la raison. Un musulman ne raisonne pas sur sa foi, un musulman n’a pas le droit de se poser de questions, un musulman se soumet sans discuter.

  14. L’un des points qui caractérise le Coran par rapport à la Bible, est que le Coran est censé être la transcription directe du message divin, dicté à Mahomet, sans qu’aucune interprétation n’y soit mélé. Cela n’est pas compatible avec le fait que le Coran a été écrit sur deux cent ans et par de nombreux auteurs.
    Ces découvertes remettent donc en cause le statut du Coran, or d’une certaine façon l’Islam tout entier repose sur le Coran lui-même en tant que transcription directe des paroles divines…
    Rien de tel chez les catholiques. Le catholiscisme n’est pas une religion du Livre : la Bible ne peut que s’interpréter, et l’Eglise est garante de sa correcte interprétation (impossible donc d’isoler des passages et de les sortir totalement de leur contexte).
    Et de fait, la Bible a été rédigée sur une période bien plus longue et par un nombre encore plus élevé d’auteurs. Mais selon la Foi catholique, elle n’est pas la transcription directe de paroles divines, elle est un corpus de textes (très variés) écrits par des hommes inspirés par le saint Esprit.
    Jusqu’à présent je ne connais aucune découverte à ce sujet (la rédaction des textes bibliques) qui remette en cause les affirmations du dogme catholique. Tout au plus peut-on considérer qu’il y a eu approfondissement, éclaircissement etc. grâce à ce genre de découvertes.
    Le modernisme n’a en réalité pas grand chose à voir avec cela. D’ailleurs, sans être un spécialiste du sujet, il me semble que Vatican II a rappelé la prééminence de la Tradition sur l’Ecriture (au contraire de fausses interprétations modernistes, d’inspiration protestante) : Jésus a préché, ce n’est que plusieures années ensuite que l’Eglise a rédigé les Evangiles.

  15. La secte Mahométane n’est qu’un mirage qui cache un désert!Voilà pourquoi il y a tant de violence en eux,c’est malheureux…

  16. D’accord avec Anna, les musulmans sont, pour la plupart, des analphabètes ou des croyants irrationnels; ces exégèses historiques n’entameront pas leur foi, ni celle des “élites” cultivées qui les gouvernent. Ce sont des fanatiques déchaînés et politisés.

  17. L’argument de cet article est stupide. En admettant même la véracité des découvertes scientifiques alléguées, quel rapport avec la religion musulmane ? Depuis quand les adeptes d’une religion, quelle qu’elle soit, se déterminent-ils en fonction de la genèse historique de leur foi ?
    C’est encore moins vrai pour l’islam, religion fondamentalement opposée à toute démarche scientifique, au contraire du christianisme qui est favorable à cette démarche.
    C’est l’inénarrable “grand spécialiste franco-mondial de l’islam” Olivier Roy qui publiait, en 1999, un livre pour tenter de nous persuader de “l’échec de l’islam politique”.
    http://www.amazon.fr/dp/2020141531
    Soit deux ans avant le 11-Septembre, qui est un grand échec de l’islam politique, comme chacun a pu le constater…
    Mais ça n’empêche pas Olivier Roy de continuer à pérorer sur les médias où il a micro ouvert, pour nous expliquer, y compris au lendemain des attentats de Paris ce mois-ci, que l’islam est gentil, tolérant, inoffensif, en voie de disparition, pas très différent du christianisme finalement, etc.
    Le nazisme aussi était en voie de disparition en 1938. Pour autant, n’était-ce pas un ennemi mortel et ne fallait-il pas le combattre ? Le nazisme n’a duré que 25 ans. L’islam dure depuis 1 400 ans. Pour une idéologie en voie de disparition, je trouve qu’elle se porte plutôt bien…
    Agoravox est un réservoir de théories fumeuses, repaire de rouges-bruns et d’antisémites.

  18. Et le pire des pires dans tout cela, n’est-il pas l’aveuglement de Rome et de tous les clercs qui – méprisant les enseignements de l’apocalypse catholique appelée aussi eschatologie … – veulent dialoguer avec cette prétendue religion qui n’est en fait qu’un système idéologique inventé de main d’hommes de fer et de sang ? …
    Et ce faisant par leur mépris souverain de l’eschatologie catholique, Rome et nos clercs n’apporteraient-ils pas une contribution éminente à la réalisation des prophéties de la Reine des Prophètes ? …

  19. Je serais ravi qu'”Olaf” ait raison, mais ça me paraît bien optimiste.
    Qui a connaissance de ces travaux ? Pas grand-monde, et ça ne changera pas car ce ne sont pas les médias qui prendre le sujet à bras-le-corps (aussi bien pour des raisons idéologiques que pour les risques évidents qu’il y aurait à le faire – qui veut vraiment être Charlie ?).
    Et même en imaginant un relais d’information fort, l’évidence sera niée comme elle l’est depuis longtemps, sur l’islam comme sur d’autres sujets. Hélas !

  20. Je ne suis pas d’accord, je pense comme Anna: que le Coran ait été rédigé par 50 personnes, que La Mecque ait existé ou non au 7eme siècle, tout cela n’a pas grand effet ni sur nous ni sur eux.
    On voit les ravages causés par cette idéologie. En quoi tous ces travaux sur le passé (excellents d’ailleurs et bienvenus) changeraient-ils des gens éduqués depuis leur plus jeune âge à voir des égorgements (du mouton !) à se croire mieux que tous les autres, à gagner le paradis en tuant le maximum de non-musulmans, à pratiquer la takiya comme une vertu ?
    Si on m’explique qu’on ne sait pas quelle est la voie d’eau empruntée à sec par Israël à la sortie d’Egypte, laquelle voie d’eau engloutit toute une armée le lendemain, est-ce que cela m’importe réellement, est-ce que je vais cesser de croire que la Bible est inspirée par Dieu ?
    L’islam nous est envoyé comme une punition. Il ne va pas disparaître si facilement, il faudra nous convertir avant et cela n’en prend pas le chemin.

  21. Prenez l’habitude de mettre ce genre de site en homepage, comme
    http://www.ivg.net/
    http://www.ainsisoientils.com/
    http://legrandsecretdelislam.com/
    http://www.christianophobie.fr/
    Ainsi, ils remontent dans Google.
    (En plus du SB, bien sûr, mais est-il besoin de le rappeler?)

  22. Il est patent que cela ne changera pas grand chose pour de nombreux musulmans…
    Mais l’intérêt de cette « découverte » (qui date quand même des années 90…) est dans l’information des populations chrétiennes…
    On va peut-être sortir de ce syncrétisme pseudo-religieux qui veut nous faire croire que toutes les religions se valent… Que la foi de nos frères musulmans soit une certitude que l’on doit respecter est une chose mais dire que l’islam est sur le même pied que le catholicisme en est une autre…

  23. Les faux prophètes sont mortels, ils ont tous péri au cours des siècles. C’est pourquoi l’islam périra parce qu’il a un faux prophète génocidaire et pédophile. Seule la vraie Foi est immortelle, et c’est pourquoi l’Eglise est immortelle parce qu’elle a été fondée par Dieu, sur le roc, alors que l’islam a été bâti sur des sables mouvants. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le Christ : “Ma Parole ne passera pas”.

  24. Je pense que cet article voit juste. En tant que chrétien, je suis persuadé que le christianisme porte la vérité sur Dieu et sur l’homme. Ceux qui croient que les arguments de cet article sont stupides et arguent du fait qu’aucune découverte scientifique sur les événements relatés dans la Bible n’ait fait perdre la foi aux chrétiens n’ont visiblement pas bien compris les différences fondamentales qui existent entre l’Islam et le christianisme. Ces personnes devraient relire le commentaire de NB ci-dessus qui est très éclairant sur ce sujet.
    Justement, l’Islam est une erreur. Tôt ou tard, il disparaîtra. Ce qui permettra de le faire disparaître c’est la confrontation de ses mythes avec la froide analyse de la raison. Cela prendra du temps mais cela se fera. Les événements et les faits relatés dans cet article en sont bien les signes avant-coureurs. Tous les récits de conversion de musulmans au christianisme montrent qu’à un moment donné, le musulman confronte ses croyances à sa raison, arrive à une pierre d’achoppement, ne trouve pas de réponse dans sa religion puis l’abandonne. Il faut être un peu optimiste, les musulmans ne sont pas des bêtes, ils sont capables de réfléchir, il faut les y aider.

  25. Olaf a raison.
    Le rôle de Jean-Paul II dans la chute du communisme est universellement reconnu maintenant (ce n’était pas si évident à imaginer dans les années 80). Pourtant il n’a fait que le confronter à ses contradictions avec des mots (et la foi bien sûr).
    En l’occurrence, l’islam est un colosse aux pieds d’argile : l’islam repose sur le Coran considéré comme la parole littérale de Dieu faite livre (ce qui n’est pas le cas de la Bible). Une fois les recherches en islamologie plus universellement admises, il deviendra bien difficile de fonder sa vie sur le Coran jusqu’à en mourir. Cela aboutira nécessairement.
    Bien sûr cela prendra du temps : On n’efface pas un mouvement de 1400 ans en quelques semaines, mais je pense que cela peut aller plus vite qu’on ne le croit. Certes, les fanatiques de groupes comme ceux de l’Etat islamiques n’en tiendront pas compte, mais leur faculté à enrôler les hommes sous prétexte d’accomplir la volonté divine aura du plomb dans l’aile et progressivement ils seront vus pour ce qu’ils sont : des criminels faisant preuve d’une cruauté sans borne.
    Il faudra sans doute compléter/accompagner cette désagrégation de l’islam par un effort d’évangélisation afin d’accélérer le mouvement de manière opportune (à vrai dire ce mouvement a déjà commencé même s’il reste embryonnaire).

  26. Il est plus facile de tromper les gens que de leur faire admettre qu’ils se sont trompés, d’autant que celui qui veut régner sur le monde par le mensonge, est loin de rendre les armes.
    Mais il est certain que des découvertes récentes confirment encore plus ce qui se savait depuis très longtemps.
    Par contre, je croyais que le Madhi était plus une vision chiite, et par ailleurs Jésus pour les croyants de l’islam est aussi un prophète (ils ne l’appellent d’ailleurs pas comme les chrétiens, même si la traduction est exprès la même dans les langues occidentales pour tromper l’adversaire) et évidemment pas Dieu.
    Pour nous donc, fin de l’islam ou pas, il nous reste encore bien du chemin à parcourir, parmi encore bien d’autres faux prophètes il y en a eus avant l’Hégire, il y en a eus pendant, et il y en aura après. Ne nous moquons pas des musulmans maintenus dans une ignorance, parce que nous aussi, et on le voit très bien en notre XXIème? nous refusons de nouveau la Vérité et nous retombons dans des ignorances sciemment orchestrées pour que nous devions soumis, sans libre arbitre et que nous acceptions notre esclavage (entre la consommation à outrance, la télévision, buonisme et tas de trucs en isme).

  27. Que ces recherches (passionnantes) aient ou non un effet immédiat ou à moyen terme sur les musulmans eux-mêmes est certes important, mais sans doute un peu secondaire. Avant que cela arrive au fin fond de l’Afghanistan, en effet… En revanche, l’enjeu est au moins autant pour les Occidentaux et porte sur la vérité: lorsque nous aurons compris – et ceci dans le monde universitaire, l’Eglise, puis peu à peu la grande presse, les médias, etc… – quelle est la véritable origine de l’islam, on ne parlera plus du “Prophète Mahomet” et le discours vis-à-vis de cette mensongère idéologie sous couvert religieux changera peut-être. En tout cas, la lecture des ouvrages du P. Gallez et de Ch. Luxemberg, ainsi que de toute l’excellente collection “Studia Arabica” (Ed. de Paris) est à conseiller sans modération.
    Enfin, en effet, cela peut ouvrir les yeux des musulmans qui cherchent et donner des arguments à ceux qui, ici même, font leur boulot d’évangélisation.

  28. N’est-ce pas le fils du chef du Hamas, converti au christianisme, qui ne donne pas 10 ans de survie à son ancienne religion ?

  29. Nos dirigeants occidentaux sont probablement informés de la véritable origine judéo-nazaréenne de l’islam, ou alors ils sont d’un aveuglement incroyable. Il serait étonnant que les intellectuels musulmans modérés ainsi qu’un certain nombre d’imams et de mollahs ne sachent rien à ce sujet.
    Nous sommes devant un piège diabolique, car l’islam totalitaire ne s’effondrera pas sans violents soubresauts internes ni dégâts alentour.
    Les découvertes des scientifiques occidentaux qui détruisent les fondements officiels de cette religion constituent, pour tout musulman, une “agression blasphématoire qui justifie incontestablement le djihad”.
    Les musulmans croyants sincères pourront-ils rester pacifiques devant les appels de leurs leaders religieux cramponnés à leur pouvoir?
    Ou, devant les horreurs et les souffrances prévisibles, découvriront-ils que les chétiens n’avaient pas déformé le message du Prophète Issa-Jésus?
    Une immense responsabilité attend les chrétiens qui devront savoir accueillir, en témoins cohérents de la Bonne Nouvelle et porteurs de nombreuses valeurs anthropologiques communes, tous les orphelins de l’islam. Deux conditions :
    – que les chrétiens soient effectivement cohérents pour être crédibles et attractifs,
    – que nos César de pacotille rendent à Dieu ce qui Lui appartient.
    Cela ne se produira pas sans la Grâce de Dieu, ni sans qu’on la Lui demande.

  30. Je souscris entièrement à cette analyse.
    L’Islam est en effet entré dans l’Apocalypse mais il ne faut pas trop se réjouir car son effondrement ne se fera que par étapes sur une période relativement longue, avec toute la violence et les affres dont est capable un monstre blessé à mort qui se débat et tarde à mourir.

  31. Le judaïsme est également entré dans l’Apocalypse et son effondrement suivra directement celui de l’Islam.
    Les yeux commencent à voir et cette avancée est INEXORABLE !
    https://www.youtube.com/watch?v=rvX8MdE9Cfc

  32. A mon sens, ce genre d’info “polémique” ne vaut rien, car il est fondé sur la confiance, la foi : soit on y croit soit on n’y croit pas, point final, et je ne vois pas pourquoi ceux qui voudraient se détacher de l’islam et donc cesser d’y croire voudraient utiliser ce type d’arguments pseudo-historiques qui me semble très douteux et surtout propre à diluer les autres alternatives susceptibles de séduire les contradicteurs de cette religion débile.
    A quand une étude sérieuse sur les origines extra terrestres de l’islam ?

  33. anna
    La crise moderniste à la fin du XIX ème siècle n’a pas détruit l’Eglise, certes , elle était infiltrée par la FM (Rampolla et cie), mais elle restait forte et dans la Vérité, on a eu St Pie X mort en 1914, qui avait d’ailleurs annoncé la guerre mondiale.
    La terrible crise dans l’Eglise actuellement , a été annoncée avec beaucoup de précision dans le discours eschatologique, puis la lettre de St Jean puis dans son Apocalypse, puis Notre Dame de La Salette.( ETC )
    L’islam n’a aucune prophétie.
    Quant aux mythes mésopotamiens , ils ont autant de valeur que les inventions de Voltaire et de ses complices dans la fabrication de faux sur le Bouddhisme, ne les signant pas, faisant semblant de les avoir trouvés dans de vieux livres, cela pour discréditer le Christianisme, alors que le Bouddhisme lui est postérieur .
    Le Diable ne chôme jamais, il est infiltré partout Menteur et Homicide sans cesse.

  34. Saint Plaix,
    Gare aux modes pseudos-historiques qui croient découvrir le poteau-rose : entre la Science d’un jour et la Foi de toujours, je sais ou va ma préférence et la prudence de l’Eglise.
    Pour rappel : Pie XII – Encyclique Humani Generis (12 août 1950) :
    “Cette lettre, en effet, avertit clairement que les onze premiers chapitres de la Genèse, quoiqu’ils ne répondent pas exactement aux règles de la composition historique, telles que les ont suivies les grands historiens grecs et latins et que les suivent les savants d’aujourd’hui, appartient néanmoins au genre historique en un sens vrai, que des exégètes devront étudier encore et déterminer: cette Lettre dit encore que les mêmes chapitres, dans le style simple et figuré, bien approprié à l’état des esprits d’un peuple peu cultivé, rapportent les vérités essentielles sur lesquelles repose la poursuite de notre salut éternel, ainsi qu’une description populaire de l’origine du genre humain et du peuple élu. Si par ailleurs, les anciens hagiographes ont puisé quelque chose dans les narrations populaires (ce qu’on peut assurément concéder), on ne doit jamais oublier qu’ils l’ont fait sous l’inspiration divine qui les a préservés de toute erreur dans le choix et l’appréciation de ces documents.”
    Donc wait and see. L’évolution n’est qu’une THEORIE, de surcroît plus que fumeuse qui met dangereusement à mal les dogme du péché originel et donc du Salut par la Croix.
    L’humanité était “créationniste” jusqu’au début du XXe s ( Curé d’Ars, Bossuet… et la Tradition également ). La croyance en Adam et Eve est une VERITE DE FOI. Si pas de couple unique, pas de transmission du péché originel de génération en génération… etc
    St Paul : “par la faute d’un SEUL homme Adam, le péché est entré ds le monde et avec le péché la mort”…

  35. Il faut citer aussi le travail sur de longues années, fait par Frère Bruno Bonnet-Eymard dans son ” Exégèse du coran” dans laquelle il a découvert ce que d’autres n’avaient pas vu pendant 14OO ans, trois lettres inexpliquées .
    Regarder aussi les vidéos de musulmans convertis, même des voyous changent de vie, Dieu est toujours là.

  36. L’islam existe depuis 1500 ans environ.
    Il a traversé quantité de crises et il est encore là.
    Il n’est pas près de disparaître.
    En revanche, il faut le ramener dans son territoire originel pour qu’il ne vienne pas nous polluer.

  37. Titre alléchant et article mal écrit et décevant.

  38. Les signes se multiplient partout et notamment chez les musulmans.
    Il n’y a jamais eu autant d’apparitions que chez eux et il semble bien qu’en ce moment tout musulman qui se tourne sincèrement vers le Christ aie la chance de le voir en personne ce qui est extrêmement rare pour nous chrétiens.
    https://www.youtube.com/watch?v=OAPxDYfcekA
    https://www.youtube.com/watch?v=nAYpGGyOm-w
    https://www.youtube.com/watch?v=9eD4inqCeAw
    https://www.youtube.com/watch?v=U7bmiWM9CM8
    https://www.youtube.com/watch?v=TxSMaUK5RSI
    https://www.youtube.com/watch?v=aDdpZPcSa8w
    https://www.youtube.com/watch?v=1PMCclVxe4A

  39. La Vierge est apparue à des dizaines de milliers de Musulmans et de Coptes en 1968 à Zaïtoun, pendant des jours et des jours.
    Dieu gouverne le monde. Il se passe là quelque chose de la même importance que ce qui s’est passé en Judée lors de la déportation à Babylone puis sous Tibère et qui ont été des désastres sanglants pour les juifs. Le peuple élu par Dieu a trébuché. Il est la figure des peuples du monde et il nous faut faire attention à ne pas refaire ce qu’il a fait : rejeter le Christ comme le fait l’Occident.
    C’est au tour du monde musulman qui tout en ayant inventé un jésus-‘Issa, rejette le Christ.
    Or, 100 000 000 de personnes qui tout à coup perdent leurs repères sociaux (le Coran est la loi civile) et religieux est capable des pires choses car il est tout à coup déconstruit jusqu’aux tréfonds de lui-même.

  40. @ Jean Theis
    “Si on m’explique qu’on ne sait pas quelle est la voie d’eau empruntée à sec par Israël à la sortie d’Egypte, laquelle voie d’eau engloutit toute une armée le lendemain, est-ce que cela m’importe réellement, est-ce que je vais cesser de croire que la Bible est inspirée par Dieu ?”
    Je suppose que vous faites allusion à Moïse…
    Rien ne prouve que cela ne s’est pas passé justement…
    Figurez-vous qu’un documentaire passé y a plusieurs années (sur une chaine comme histoire ou planète, je ne sais plus trop) expliquait que les plaies d’Egypte et le passage à sec de la mer rouge aurait très bien pu se passer et leur théorie était très intéressante. Ils s’appuyaient sur les effets probables de l’éruption de Santorin. Comme quoi, il faut avoir confiance..
    La confiance est d’ailleurs à la base de la Foi : Compendium 386. Qu’est-ce que la foi ?La foi est la vertu théologale par laquelle nous croyons en Dieu et à tout ce qu’il nous a révélé, et que l’Église nous propose de croire, parce que Dieu est la vérité même. Par la foi, l’homme s’en remet librement à Dieu. C’est pourquoi le croyant cherche à connaître et à faire sa volonté, car la foi « agit par la charité » (Ga 5,6).
    442. Qu’implique la déclaration divine : « Je suis le Seigneur ton Dieu » (Ex 20, 2) ?
    Pour le fidèle, elle implique de garder et d’exercer les trois vertus théologales, et d’éviter les péchés qui s’y opposent.
    La foi croit en Dieu et repousse ce qui lui est contraire, comme par exemple le doute volontaire, l’incrédulité, l’hérésie, l’apostasie, le schisme. L’espérance attend avec confiance la vision bienheureuse de Dieu et son aide, évitant le désespoir et la présomption. )

  41. Passionnant ! Un grand merci au SB de nous informer sur ce genre d’articles

  42. Article intéressant sur les origines de l’islam, mais le titre me semble sensationnaliste et excessivement optimiste.
    D’un point de vue non-musulman, Mahomet est un illuminé qui a mélangé judaïsme, christianisme hétérodoxe et coutumes arabes (je soupçonne l’auteur de l’article, dans son hostilité à l’islam, d’exagérer certaines choses, un peu comme certains athées qui affirment que Jésus n’a pas existé). Mais ces arguments rationnels, vrais ou faux, risquent de ne convaincre que les convaincus. Il est possible que certains musulmans très tièdes et prêts à se remettre en cause y soient sensibles, mais la majorité des croyants rejettera les critiques comme oeuvre des infidèles.
    Si le christianisme est en déclin chez nous, je doute que ce soit à cause de recherches exégétiques ou archéologiques, dont le commun des mortels se désintéresse. Le christianisme de type évangélique, qui a une lecture strictement littérale de la Bible, se porte très bien.

  43. Concernant la sortie d’Egypte et le passage de la mer (mer des Joncs selon l’exode, mer Rouge selon les écrits postérieurs) je pense qu’il est vain de vouloir trouver une explication scientifique, de même pour l’étoile des Mages ou autre miracle. Le propre du miracle est d’être miraculeux, si l’on me permet cette lapalissade ; pourquoi pas une explication “scientifique” de la naissance virginale de Jésus ou de la résurrection ?

  44. Ce n’est pas une raison pour baisser les bras dans la lutte contre l’islamisme en se disant; “il suffit d’attendre le collapsus cette religion de m..de”! Nos “élites” françaises et européennes seraient bien capables de l’inscrire dans la constitution européenne avec interdiction, pour une Nation, de quitter le traité européen, et tout ce qui va avec, selon le dénommé JUNCKER (cf la Grèce)

  45. La vérité importe peu pour ceux qui veulent croire en l’islam qui est un projet totalitaire politique pour imposer un carcan social unipolaire sur les peuples ,en cela ressemblant aux dictatures communistes et fausses démocraties mondialistes le faire au nom d’un ,la seule différence étant que l’un prétend d’un dieu improuvé, l’autre le fait en évincant tout dieu ,pendant que le dernier le fait au nom du saint pognon capitaliste sans foi ni loi et sans frontières
    Mais le fond de commerce reste le meme : c’est le controle de tous les peuples à qui on confisque le droit légitime de decider eux-memes leurs libertés !

  46. Personne ne s’attendait jusqu’en 1989, à l’effondrement du bloc communiste et du mur de Berlin. A quand le tour de l’Islam ?
    A quand, surtout, le tour des réformes et de l’ ”esprit du Concile” Vatican II ?
    Cette année 2015 marque le 50e anniversaire de la clôture du Concile et surtout du lancement de sa réforme liturgique par l’introduction de la célébration ”face au peuple” à une petite table-autel. 50 ans, ça suffit !!!

  47. Et alors..
    nous sommes encore là…
    Oui..nous serons nous toujours là..
    il n’y a pas d’incohérence entre les synoptiques et saint Jean…
    il n’y a pas de redite..L’Evangile de Saint Jean,
    le plus tardif est plus ” théologique ” que les trois autres qui peuvent se mettre en vis à vis…
    L’Ancien Testament n’est pas un compte rendu journalistique…
    mais un récit inspiré, une pédagogie de Dieu par des auteurs inspirés qui font une relecture d’évènements plus ou moins récents de leur Histoire ou Dieu se révèle…
    L’islam…
    un ramassis d’idioties et de haine,
    dont Saint Louis a dit au bey de Tunis qui le retenait prisonnier et voulait le convertir
    ” dans votre alkoran, je n’ai trouvé que souillure et qu’impureté”
    ayant lu se livre…je suis de son avis!

  48. …Le Christ a déjà vaincu le monde…
    avec Lui, nous serons toujours là

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services