Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le « débat » sur l’âge du consentement sexuel a fait son effet

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown-25"Le prof de 31 ans qui avait couché maintes fois avec une élève de 14 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, alors que le procureur avait demandé cinq ans de prison dont deux avec sursis.

Le « débat » sur l’âge du consentement sexuel a donc fait son effet. Si on fixe cet âge à 13 ans, le professeur suivant ne sera simplement pas poursuivi. Et tout enseignant pourra abuser d’un gamin ou d’une gamine dont il aura facilement pu extorquer un « consentement ».

Ainsi, dans ce monde de fous, un producteur qui couche avec une actrice rêvant d’un rôle est un immonde pervers, mais un prof qui fait miroiter à une gamine ce dont elle a envie à condition de coucher avec lui sera bientôt respectueux de la loi…"

Partager cet article

22 commentaires

  1. Je vais vous dire le fond de ma pensée :
    Si J’étais la maman de cette petite jeune fille, cette « ordure » et, il n’y a pas d’autre mot, n’aurait pas intérêt à se trouver sur mon chemin.
    Je suis écœurée.

  2. « Ainsi, dans ce monde de fous, un producteur qui couche avec une actrice rêvant d’un rôle est un immonde pervers, mais un prof qui fait miroiter à une gamine ce dont elle a envie à condition de coucher avec lui sera bientôt respectueux de la loi… »
    Quel magnifique exemple de la déchéance de ce régime misérable et nauséabond qu’est la raie publique.

  3. « Ce monde fous », de déséquilibrés ? seulement?
    Pour moi, c’est un monde de pervers.

  4. Il n’ y a pas de débats à discuter, il y a la Loi de Dieu et non celle du diable à respecter.
    Point barre.

  5. 13 ans c’est déjà bien comme seuil pour les pédophiles non?
    (Mais « malheureusement » la loi n’étant pas rétroactive, Roman Polansky resterait inculpable…)
    Trève de plaisanterie (si tant est qu’on puisse plaisanter avec cela)…
    Apparemment il semble qu’on s’oriente vers le seuil de 15 ans, ce qui est de tradition l’âge minimum admis pour le mariage dans le monde chrétien depuis des lustres!
    En France à cet âge là la loi prévoyait alors, selon la formule consacrée, »devenir majeure par le mariage ».Ce n’est pas si vieux!
    Finalement on va tout de même sanctionner définitivement les relations sexuelles avec mineures (et mineurs) de moins de quinze ans et refuser définitivement l’idée de rapports supposés consentis à moins de quinze ans.
    Pas sûr que cela suffise à calmer les ardeurs hormonales des élèves des deux sexes en notre milieu scolaire imposé mixte aujourd’hui, et c’est bien là que le bat blesse!

  6. Ouf une professeure qui abuserait d’un élève de 15 ans ne serait pas poursuivie!

  7. Laurent
    Un certain président a été victime de son professeur de lettres alors qu’il n’avait que 15 ans. Cet acte est un acte pédophile, il ne faut jamais l’oublier et le rappeler toujours.
    Le psychisme d’un enfant de 15 ans victime de cet acte est détérioré et peut amener cet homme en devenir à avoir un comportement déviant.
    Il suffit d’attendre et de voir.

  8. L’Eglise nous apprend (ou nous apprenait) :
    « Pas de relations sexuelles avant le mariage ».

  9. C’est un GROS Pédophile bien dégueu ! Un vrai Cohn Bendit !

  10. La plupart des adolescentes de 14 ans sont sages, mais il y en a aussi qui ont un comportement dévergondé et qui draguent les garçons mineurs et majeurs, et même leurs professeurs.
    Cela n’a pas l’air d’être le cas de l’adolescente en question puisque sa mère l’a défendue; mais cette fille de 14 ans a commencé à faire part de ses sentiments amoureux à son enseignant.
    Les adolescents, filles et garçons, amoureux d’un de leurs professeurs, c’est fréquent.
    Il est assez fréquent aussi que des professeurs hommes et d’autres hommes tombent amoureux de jeunes filles mineures, sages ou pas, et que des professeurs femmes et des femmes tombent amoureuses de garçons mineurs. En général, il n’y a pas de suites parce que l’adulte se contrôle, mais parfois il y en a, et cela ne se sait pas toujours.
    A mon avis, ce prof a été sanctionné comme il le fallait puisqu’il n’a plus le droit de travailler avec des mineurs.

  11. Basically U are in a closet . U can’t imagine a few seconds that a yungster can be a consenting partner. Ur world never existed . Never. Average people are not saints neither sluts ; they are simply humans.

  12. que faut-il penser des mariages de nos rois assez frequents avec des princesses agées de 13 ou 14 ans ?

  13. Il y a également un autre aspect dans cette affaire : celui du « désordre » psychologique !
    Avec des profs (une minorité j’espère) qui se conduisent comme des ados pour plaire à leurs élèves, et des élèves encore ados qui se croient déjà adultes, il ne faut pas s’étonner que de telles choses arrivent…
    C’est très désagréable, un prof qui se la joue copain-copine avec ses élèves… C’est surtout ridicule, et cela n’aide pas les jeunes à grandir et à se responsabiliser !

  14. Cela va relancer la vente des bonbons. Car l’âge préféré des pédophiles est justement de 13 ans.
    Et faire fructifier les cabinets des psychologues et psychiatres. Tout cela a un avantage, cela participe à l’augmentation du PIB de la France. Comme l’U.E. nous a réduit à n’être que des consommateurs, puisqu’on produit de moins en moins,au lieu de se tourner les pouces au chômage, on se payera des enfants. Le nord de la France a sur ce point, pris de l’avance sur les autres régions.
    Vivement que le pays revienne comme avant.

  15. Pédophilie : OPEN BAR !!
    La dernière bataille des soixante-huitards avant implosion.

  16. @Laurent et Vivienne : ce futur président, alors élève des jésuites en classe de seconde, était âgé de 15 ans quand sa prof en avait 39. Attirance réciproque, probablement, plus que détournement de mineur. Mais là où la chose prend un tour pervers, c’est quand l’ado freluquet, baptisé à sa demande à douze ans, oublie les leçons de morale de ses maîtres jèzes pour honorer sa maîtresse sous le nez de son mari berné. Je vous ai apporté des fleurs même si c’est périssable car vous croulez sous les bonbons que vous fabriquez. C’est un remake du « Rouge et le Noir », livre de chevet avec Gide de notre héros. Cela me rappelle aussi la morale élastique d’un politicard aujourd’hui retiré qui avait fauché la femme d’un ami médecin à sa sortie du monastère. Comme dirait M’Bappé : « Tout cela n’est pas anodin ».

  17. @Laurent et Vivienne : ce futur président, alors élève des jésuites en classe de seconde, était âgé de 15 ans quand sa prof en avait 39. Attirance réciproque, probablement, plus que détournement de mineur. Mais là où la chose prend un tour pervers, c’est quand l’ado freluquet, baptisé à sa demande à douze ans, oublie les leçons de morale de ses maîtres jèzes pour honorer sa maîtresse sous le nez de son mari berné. Je vous ai apporté des fleurs même si c’est périssable car vous croulez sous les bonbons que vous fabriquez. C’est un remake du « Rouge et le Noir », livre de chevet avec Gide de notre héros. Cela me rappelle aussi la morale élastique d’un politicard aujourd’hui retiré qui avait fauché la femme d’un ami médecin à sa sortie du monastère. Comme dirait M’Bappé : « Tout cela n’est pas anodin ».

  18. La pédophilie concerne les relations avec des impubères.
    La petite jeune fille dont vous parlez, non seulement ne l’était pas, mais elle a harcelé et fini par séduire son professeur. C’est ce que le procès a démontré, et c’est pourquoi les juges ont fait preuve d’indulgence.
    Car eux s’informent avant de juger et condamner.

  19. Droits sexuels des enfants……une abomination.
    https://www.youtube.com/watch?v=aKwuZ4fe9IU (16 min seulement )
    Trop court résumé ( par moi ) de la courte vidéo de Marion SIGAUT :
    ( Accrochez-vous !)
    Nous arrivons doucement mais sûrement aux « droits sexuels des enfants… sans limitation » !
    « Toute personne à droit à réparation pour VIOLATION de ses droits sexuels »??? C’est du délire ! Vous n’y croyez pas ? https://www.planning-familial.org/sites/internet/files/declaration-droits-sexuels-ippf.pdf
    Rien dans ces 20 pages contre l’inceste ou la pédophilie.
    Bientôt le droit au à l’exhibitionnisme, à la perversité, au viol… à la pédophilie.
    Rappelons-nous de l’exposition pédophile, scatophile et zoophile de Marseille… PAYEE PAR NOS IMPÔTS !!!

  20. « Si on fixe cet âge à 13 ans, le professeur suivant ne sera simplement pas poursuivi. » Y Daoudal semble ignorer que dans le cas d’une relation entre un mineur et un professeur, un moniteur sportif ou autre « personne ayant autorité » la majorité sexuelle monte à 18 ans. L’enseignant est donc coupable d’atteinte sexuelle, passible de 5 ans de prison.
    Dans ce débat, il serait bon que chacun étudie un minimum la question avant de dire n’importe quoi. Nos milieux « fantasment » en ce moment sur cette histoire de seuil de consentement en accusant de gouvernement de tout et n’importe quoi :
    – cet âge limite ne signifie pas qu’en dessus de tel âge on serait forcément consentant : un viol reste un viol, quel que soit l’âge de la victime
    – quand bien même l’ado de moins de 15 ans est considéré comme « consentant », l’adulte n’est certes pas coupable de viol, il est mais coupable d’atteinte sexuelle, délit moins grave que le viol (crime) mais passible de 5 ans de prison. Il ne s’agit donc absolument pas de créer un « droit » de coucher avec des gamin(e)s de 13-14 ans.
    -on peut ne pas apprécier Macron ou Schiappa, cela ne devrait pas empêcher de soutenir telle mesure ponctuelle si elle va dans le bon sens, comme c’est le cas ici, à condition d’éviter les procès d’intention et de ne pas faite dire à Mme Schiappa l’inverse de ce qu’elle a voulu dire. Quand bien même le « seuil de consentement » serait fixé à 13 ans, ce qui serait certes un strict minimum, cela constituerait bien un progrès puisque actuellement ce seuil n’existe pas, les moins de 13 ans seraient automatiquement considérés comme non consentants, et leurs agresseurs considérés comme violeurs, ce qui éviterait de considérer des fillettes de 11 ans consentantes, comme dans 2 affaires récentes.
    Quelques articles pour étudier la question :
    http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/justice/consentement-sexuel-a-13-ans-une-solution-vouee-a-l-echec
    https://www.marianne.net/societe/age-minimum-de-consentement-un-rapport-sexuel-l-article-pour-tout-comprendre
    http://www.lepoint.fr/societe/age-du-consentement-sexuel-ce-qu-il-faut-savoir-14-11-2017-2172356_23.php

  21. Gabrielle Russier, héroïne de « mourir d’aimer », prof elle aussi, mais agrégée, et à Marseille, dans le public, divorcée avec deux enfants, avait trente et un ans quand elle a connu au sens biblique son élève de seconde Christian âgé de seize ans. Ce sont les parents de Christian qui ont porté plainte pour détournement de mineur. Elle est allée en prison puis s’est suicidée. Toute ressemblance avec une autre histoire récente racontée plus haut ne saurait donc être que partielle. Dans le second cas il n’y a pas eu plainte, ni prison, ni suicide, ni chanson, ni film, juste un mari bafoué. Le mineur détourné, aujourd’hui plébiscité par le peuple souverain, veut fixer à quinze ans l’âge où il y a viol, consenti ou pas. Réminiscence de sa jeunesse à la fois studieuse et sentimentale?

  22. Merci Cosaque pour les liens et en particulier celui de Marion Sigaut.
    J’aime bien cette personne ; j’ai eu l’occasion de la rencontrer. Elle est intègre et compétente.
    Nous pouvons lui faire confiance quand elle nous donne toutes les informations nécessaires à la défense de l’innocence des enfants.
    Nous pouvons aussi lui faire confiance dans son travail d’Historien quant à la restauration de notre Histoire de France, bien défigurée par l’oligarchie franc-maçonne et mondialiste.

Publier une réponse