Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Le débat sur la pérennité de la monnaie unique se fait plus vif

Pour sauver l'Union européenne, 4 journalistes économiques proeuropéens proposent de revenir aux monnaies nationales, réunies au sein d'une monnaie commune.

Partager cet article

7 commentaires

  1. sûr qu’on risque pas de les entendre sur RMC ceux-là !!

  2. Ils ne lâcheront jamais leur euro. Ils considèrent cela comme un acquis, un droit au même titre que le mariage pour les homosexuels (pour tous bien sûr) ou l’interruption volontaire de grossesse (comme si interruption était le bon mot vu qu’après un infanticide on ne peut pas faire redémarrer le processus). Ah! La sémantique qui enrobe le mal par des mots vertueux pour nous tromper. Pour l’Europe qu’ils construisent, le maître mot c’est la Paix. Grâce à l’Europe on a la paix mais on n’a plus rien à manger vu qu’on a donné nos outils pour en trouver aux autres pays. Pour eux tout ce qui a été voté n’est plus négociable et doit être appliqué parce que telle est la loi. Ils avancent uniquement pour atteindre un seul but et il ne faut pas croire que ce but est pour le bien de l’humanité et encore moins des européens ceux qui de par leur culture ralentissent encore trop leur progression. Mais la route est longue et ils ne peuvent construire leur déconstruction que petit bout par petit bout afin de ne pas heurter trop violemment les restes de conscience judéo-chrétienne. Alors lorsqu’ils font un pas vers leur but ne croyez pas qu’ils reviendront en arrière, ils continueront à vouloir avancer mais pas vers la lumière, cela, ça devient de plus en plus clair malgré toutes les précautions qu’ils prennent pour nous faire croire le contraire.

  3. Le verdict des urnes, donc des peuples, va arriver. Jusqu’à quand va-t-on les bâillonner?

  4. Malheureusement, le problème de la France n’est pas monétaire, même si le cours de l’euro par rapport au dollar n’arrange rien (je partage l’avis d’Henri Guaino dans le Figaro : 1 € = 1 $).
    Le problème est dans la tête des français qui ont perdu l’habitude de travailler. Les jeunes générations sont formatées aux 35 h, et à leur corolaire, la “récupération du temps de travail”.Terme absurde s’il en est (on a déjà les congés, les vacances…).
    Je sais de quoi je parle, car j’ai deux jeunes employées de 29 et 24 ans !

  5. L’important n’est pas de sauver l’UE ni l’euro ,mais de sauver les européens en Europe !!!
    On n’a pas à sacrifier des nations pour continuer à imposer l’euro qui coute trop cher qui a anéanti nos exportations .
    et on n’a pas à sauver une structure bureaucratique UE qui enseveli sciemment les droits des peuples à disposer d’eux-meme et interdit aux nations la défense de leurs propres interets chez eux .
    C’est ce monstrueux tandem UE/euro devenu un carcan idéologique pour fourguer le mondialisme antiraciste hystérique au détriment des européens eux-meme ,qu’il faut abattre ,démolir et ne plus financer avec nos impots pour une clique de prédateurs sans frontières !
    Ensuite nous refairons une Europe des Nations POUR les peuples européens ,pas pour l’otan ,l’onu,les usa,etc, ni pour les officines immigrationistes forcenées à notre détriment .

  6. Une série de conférences très bien conçues sur le sujet de l’UE et de l’euro ;
    http://www.upr.fr/liste/videos/conferences-en-ligne
    A diffuser à ceux qui commencent à éprouver le sentiment que le “système” leur ment et qui voudraient approfondir …

  7. Un petit article de Hélène Clément-Pitiot très intéressant à lire :
    http://viableco.hypotheses.org/288

Publier une réponse