Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le débat interne à l’UMP aura-t-il réarmé la droite sur le plan des idées ?

L'ancien conseiller de Nicolas
Sarkozy, Patrick Buisson, a implicitement apporté son soutien à
Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP :

"Incontestablement,
Jean-François Copé aura fait montre d'un grand courage dans le combat
des idées tout comme la motion de la Droite forte présentée par
Guillaume Peltier qui me semble aujourd'hui porter le mieux les valeurs
de ce que furent les campagnes de Nicolas Sarkozy en 2007 et 2012".

"Le
débat interne aura permis de faire avancer l'UMP sur le chemin du
réarmement moral et idéologique de la droite
voulu par Nicolas Sarkozy".

Jean-François
Copé défend une "droite décomplexée", tandis que François Fillon défend
une droite à tonalité plus centriste.

Partager cet article

7 commentaires

  1. “Le réarmement moral et idéologique voulu par Sarkozy” et Copé dans le rôle de “la droite décomplexée”.
    Ces affirmations sont à hurler de rire. Non c’est vrai, c’est très très drôle!
    Revenons sur terre: disons qu’il va nous falloir encore beaucoup d’autres indices, et le chemin sera long, pour valider de telles affirmations. Pour l’immédiat, c’est de l’ordre de l’incantation mais il est vrai aussi que l’espoir fait vivre.
    En attendant, on se marre. Même si je reste très modérément démocrate, je continue de nettement préférer ce régime à tout autre car il faut lui reconnaître une capacité certaine de production de drôleries.
    Ca aide à être patient avec les uns et les autres.

  2. Je n’arrive pas à y croire même un quart de seconde à ce “réarmement”.
    “Voulu par Sarko” : grotesque ! au moins autant que le “grand courage” de Copé.
    Je connais pas Buisson, mais là il enfile les perles.

  3. Décomplexé peut-être… mais prêt à n’importe quoi pour marquer ses distances avec Marine Le Pen. Je comprendrais que Copé se livre à une analyse serrée de son programme pour s’en démarquer. Mais je ne suis pas près d’oublier cette assertion complètement… allumée du même Copé en mars 2011, annonçant mardi à un parterre de braves gens que Marine Le Pen veut la peine de mort pour les trafiquants de drogue :
    « Je veux que chacun sache que personne ne peut dire avec certitude que son enfant, son petit-fils, son fils, n’a jamais à un moment ou un autre consommé de la drogue ou dealé deux minutes à la sortie d’un collège. Sachez que si Mme Le Pen est présidente de la République, elle préconisera pour cet enfant la peine de mort. »
    Phrase retranscrite par mes soins dans “Présent” du 11 mars 2011, d’après l’enregistrement vidéo du meeting.
    Amitiés

  4. C’est rien de dire que Fillon a « une tonalité plus centriste »… Déclaration de celui-ci hier soir en meeting à Paris :
    « Certains pensent que l’on regagnera la France en prenant tous les virages à droite. Moi, j’ai la conviction qu’on la regagnera par la droite, par le centre, et même par la gauche. »

  5. Buisson est un mercenaire. Il a été payé par Sarkozy non pas pour que celui-ci fasse triompher ses idées dans les faits, mais uniquement pour qu’il puisse remporter les élections en agitant les “valeurs de droite”. Quand on voit le bilan de 10 années de droite en matière d’immigration, qui a poursuivi sa course folle, comment peut-il soutenir son camp, sauf à s’asseoir sur ses convictions profondes ?

  6. Ce qui est fort curieux c’est que malgré que ces simagrées durent depuis des dizaines d’années, il se trouve encore des gens pour y croire !

  7. Depuis que j’ai vu Patrick BUISSON alors conseiller en com et en stratégie de P de Villiers lui conseiller de regarder les vidéos des Heures de Vérité et des meetings de JM LE PEN afin de ”faire plus populiste”, je sais de quelle étoffe est fait ce conseiller : aider des hommes politiques de droite successifs à apprendre à singer les propos et les attitudes de la droite nationale pour en récupérer les élec teurs. En soi, cela n’a rien de monstrueux. Mais ces hommes politiques conseillés par P. BUISSON, de Gaudin à SARKOZY en passant par P. de VILLIERS, ont tous été soit ouverts vers la gauche (Gaudin ex alliés de G. DEFERRE), soit ouvrant à gauche (N. SARKOZY avec Kouchner, Mitterrand, et Martin Hirsch) soit refusant l’entente des droites avec le FN pour battre la gauche (Villiers également), on peut douter de la profondeur de cette droitisation.
    Le problème de toute inversion des mots pour cacher des comportements et des moeurs qui les contredisent, c’est que derrière le maquillage on retrouve le vrai visage politicien de la droite dite de gvt, bien improprement, puisque ce n’est qu’une droite d’élections. Et encore, puisque l’UMP les a presque toutes ratées depuis 10 ans, sauf la présidentielle de 2007, fondée sur ce maquillage à la Buisson.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services