Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le danger d’une inscription de la diversité dans la Constitution

Paolo Flores D’Arcais, directeur de la revue italienne MicroMéga et coauteur avec le cardinal Ratzinger de : Est-ce que Dieu existe ? Dialogue sur la vérité, la foi et l’athéisme, s’oppose à l’inscription dans la Constitution de la diversité :

P "[U]ne inscription de la diversité dans la Constitution ne peut que favoriser l’essor des communautarismes. Dès lors que l’Etat encourage la diversité des croyances, il favorise inévitablement la formation de communautés qui, fortes de leur reconnaissance constitutionnelle, seront encore plus tentées d’exiger que les lois tiennent compte de leurs spécificités. C’est ce que revendique déjà la Charte des musulmans d’Europe signée le 10 janvier dernier à Bruxelles. Allant dans ce sens, l’archevêque de Cantorbéry, le révérend Rowan Williams, vient de qualifier d’"inévitables" la reconnaissance et l’application en Grande-Bretagne de certaines dispositions de la charia […]

[L]’implication de l’Etat serait sans doute inévitable, non seulement pour le financement, mais également pour faire observer le respect de la diversité par la justice, ne serait-ce qu’en se référant au nouveau préambule de la Constitution. […] [I]l est à craindre que la diversité inscrite dans le préambule au nom du respect de toutes les croyances ne dégénère rapidement en une diversité des susceptibilités. Jusqu’à présent, jouant à la fois sur la mauvaise conscience des Européens et sur leur couardise, ceux qui refusent un islam historisé et s’adaptant à l’évolution du monde sont plus souvent parvenus à leurs fins par des pressions ou des menaces que par des décisions de justice. Ils ont ainsi progressé dans d’innombrables domaines, que ce soit en matière éducative comme l’a montré en 2004 le rapport Obin, de mixité dans les piscines, ou de réduction de facto de la liberté de la presse. […]

La menace d’un procès suffit généralement à inciter ceux qui ne partagent pas leurs vues à la prudence. La mise en avant de la diversité comme valeur et son inscription dans le préambule ne feront qu’encourager cette tendance. Une jurisprudence complaisante risque de se développer, condamnant toute déclaration, tout écrit et toute pratique susceptibles d’être présentés comme une atteinte au respect de la diversité. A la neutralité de l’Etat laïque succédera ainsi la neutralisation des citoyens."

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Contrairement à ce que dit ce Monsieur, qui critique injustement le pape face aux perturbateurs de “La Sapienza” (qui ne voulaient pas que le pape parle, ce qu’ils ont obtenu), l’Etat ne peut être neutre qu’en rapport à une morale rationnelle que seule l’Eglise enseigne, les tenants des autres croyances (y compris l’athéisme) trouvent dans la raison cette grammaire commune à l’humanité et dans l’enseignement de l’Eglise. L’Eglise peut se faire entendre des incroyants non au titre d’un enseignement évident pour la raison universelle, mais au titre d'”experte en humanité” ayant une expérience b-millénaire.
    Mais ne faisons pas la fine bouche, en considérant les théories de ce diffamateur de pape, et en lisant ce penseur incohérent il combat en l’occurrence le bon combat.
    En effet, je rejoins ce Monsieur lorsqu’il ne veut pas du communautarisme. Car les lois irrationnelles, les superstitions sont à être combattues, voire interdites lorsqu’elles sont contraires aux droits de l’homme et donc à la raison “grammaire commune” de l’humanité quelle que soit l’attachement subjectif des tenant des superstitions, la prendraient-ils pour la parole de Dieu.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services