Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Le CSA veut contrôler le web

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a publié lundi son rapport annuel 2013, dans lequel il réitère sa demande de réguler le web, en plus de la télévision et de la radio. Il propose la création d'un label "Site de Confiance". Le CSA demande au gouvernement de "donner au CSA une compétence de régulation des services audiovisuels numériques".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. Mais qui va donner un label “de confiance” au CSA ? car cet organisme peut très vite déraper sous la férule du politiquement correct et de la partialité ambiante sous la pression des lobbys bien en cours; ceux qui par exemple sont reçus à l’Elysée dés qu’ils l’exigent.

  2. Internet fait enrager tous les pouvoirs et c’est une bonne chose. Personne ne voudra du label du CSA qui signifiera “OK pour le pouvoir en place” et qui sera un répulsif plus qu’autre chose… Les pauvres ennemis de la Liberté sont tombés sur quelque chose qui les dépasse… Tant mieux !

  3. Voilà qu’ils nous pondent le “nihil obstat” laïc. A quand l’Index puis l’inquisition ? Pour l’excommunication c’est déjà en place avec l’aide des media classiques.

  4. Un pas de plus vers la dictature de la pensée unique.

  5. Pour réguler le web il y a … les tribunaux qui se basent sur … les lois !

  6. Pour le moment, il n’y a pas vraiment de raisons de se faire du souci. Mme Filippetti est en plein marasme avec netflix – la plateforme de streaming légale – et mettre en place la “loi création” serait suicidaire. (Le dada du CSA c’est moins le contrôle de la pensée que la lutte contre le piratage.)
    Grosso modo, le CSA va surtout récupérer les missions de la bien pâle HADOPI, qui avait déjà vu son utilité mise à mal par le Conseil Constitutionnel (au grand effroi des ayants droits) et va aller se friter un peu avec les sites de presse (qui utilise de plus en plus de continu audivisuel), de partage (comme You Tube ou Dailymotion)et quelques “réseaux de contrefaçons avérés” comprenez les sites de streaming illégal, tel que betorrent (pour le cinéma) ou lecture de musique.
    http://www.telerama.fr/medias/aurelie-filippetti-loi-creation,107826.php
    S’il va, effectivement, étendre sa mission de “bienséance” sur le Net, il va le faire pour les continus audiovisuels et les sites commerciaux. Le CSA n’a ni le personnel ni les moyens financiers pour traquer les blogueurs impertinents ! Et il ne peut pas non plus exercer une censure, car le Conseil Constitutionnel a déjà posé des limites solides, renforcées par le droit européen (merci la CEDH !)

  7. Pas grave.. On trouvera un autre moyen de s’exprimer !
    Le CSA vaut finalement pas mieux que le CESE du pauvre type Delevoye !

  8. Et on affabule tous les jours sur le contrôle du net en Chine…où quasiment tous les internautes rigolent et passent au travers avec la complicité passive des « surveillants »
    Et toujours et encore, le dernier cri de Camille Desmoulins :
    « Ce sont les despotes maladroits qui se servent des baïonnettes, l’art de la tyrannie est de faire la même chose avec des juges. »

  9. la toile est déjà sous surveillance: je ne pouvais plus expédier de courriel par ma boîte “orange” depuis que j’avais ajouté à ma signature divers adresses de sites de ré-information dont le vôtre!
    Il a fallu que je supprime ces liens visibles pour, à nouveau, pouvoir envoyer des courriels.
    Elle est pas belle la France… le CSA n’est un groupe de façade qui, sûrement,ne sert à rien, si ce n’est à payer grassement quelques ”rentiers”de la ripoublik.

  10. La culture de mort suivie par la police de la pensée, et ils appellent cela démocratie, c’est plutôt démocrassouille !
    Ils scient la branche sur laquelle ils sont assis ces pourris d’oligarques car nous ne sommes pas en démocratie mais bien en oligarchie !
    Les pourris se sont emparés des outils de ce régime !
    Le peuple doit reprendre sa souveraineté !

  11. toujours plus de pouvoir pour la gestapo
    bientôt ils entreront chez vous en brisant la porte et bientôt ils entreront dans votre tète elle même pour y mettre leurs idées et uniquement les leurs , puis ils cadenasseront le tout et ils passeront la clef au broyeur a métaux … et ils tamponneront un label C S A sur votre front pour attester que vous etes conforme
    EN COMPARAISON LA CHINE ET L URSS C EST DE LA RIGOLADE
    hitler en a révé l umps l a fait !

  12. La CSA est déjà pourrie par le gochisme, ses vices et outrances totalitaires ;
    La CSA ne reprime jamais la pub tendance porno aux heures du tout public …..n’interdit jamais les diffamations ,mensonges, insultes ,à la télé du moment que c’est contre le fn …..,et la CSA ne respecte jamais la neutralité d’informations qui restent de la propagande tendancieuse unilatérale .
    Donc la CSA restera otage de certains lobbys pernicieux en s’imminisant sur internet pour continuer la dictature politique plutot que tolèrer les libertés d’opinions diversifiées .
    Conclusion : la CSA devrait etre abolie car incapable de faire correctement sa mission qui devrait etre d’empecher certains abus notoires au lieu de censurer et diaboliser ceux qui ne sont pas pour la propagande umps ….
    BHL est dans le controle du CSA ! c’est dire à quel point cette officine est incapable de respecter quoique ce soit !

  13. S’ils le font il faudra au préalable faire disparaitre les mots :
    LIBERTÉ
    ÉGALITÉ
    et FRATERNITÉ
    de tous nos frontons et documents de la République !

  14. Le CSA veut contrôler le web…
    Il existe les bonnets rouges…
    et bientôt…
    face au CSA…”Les chapeaux noirs”!
    ou “black hats” ces “hackers” qui ont une nette préférence pour les actions qui seront illégales.
    Cela va de la création de virus aux chevaux de Troie en passant par les vers et les logiciels espions…
    L’on va bien rire…de Unix en passant par Linux…avec des vers….de gris…
    A nous …les circuits électriques!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services