Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le courrier délirant de Vincent Peillon : l’Etat veut nous rééduquer

Voici le courrier surréaliste, envoyé par Vincent Peillon aux recteurs, mentionné par Lahire (cliquer sur les images pour les agrandir):P1
P2

Partager cet article

32 commentaires

  1. Hallucinant !
    Soit il a mal pris sa (légère) remontrance pour apologie du cannabis (200 morts par an, au bas mot), soit il a oublié comment M. Savary a été destitué quelques semaines apèrs la manifestation de 1984 (puis est décédé 4 ans après dans l’indifférence générale…).
    Nous apprenons ainsi officiellement que “le gouvernement veut changer les mentalités”, mais pas la sienne manifestement ? Retour du socialisme nationaliste rampant ?
    En toute justice, est-il prêt à combattre l’hétérophobie dans les écoles publiques ?
    On assiste à une véritable anesthésie de l’intelligence et des consciences.
    On attend M. Peillon s’il veut venir débattre, le 13 janvier ou ailleurs.

  2. pardonnez-moi d’intervenir à nouveau, mais c’est tellement grave que je ne peux pas craindre d’abuser de votre hospitalité !
    Je viens de prendre connaissance de cette lettre complètement folle juste après avoir écrit en référence au livre de Philippe Isnard :
    ====
    Si le projet de loi Taubira devient la Loi de la République, demain c’est chaque membre du ” mammouth ” qui sera sous la menace de sanction de son Ministre, de la simple suspicion de propos homophobes dont il pourra être accusé par n’importe qui jusqu’à la discussion organisée du gender qu’il aura pu oser ouvrir dans un cours spécifique et légitime !…
    Pour mémoire vivante de l’exécrable et digne prédécesseur de Peillon, Luc Chatel, qui a jeté à la rue Philippe Isnard, comme une vulgaire peille, on pourra lire son livre, que tout professeur de l’enseignement secondaire public ou privé devra avoir comme feuille de route, pour l’après 13 janvier 2013, si par malheur le gouvernement persévérait dans sa folle stratégie fondée sur sa légalité républicaine …
    …/…
    ========== ADDENDUM 16 h 45 =============
    Si vous aviez encore un doute sur la pertinence de l’argumentation ci-dessus, voici une terrifiante preuve qui nous est offerte par l’irremplaçable salon beige !
    …/…

  3. Le gouvernement veut clairement s’appuyer sur la jeunesse, bientôt dès le berceau, pour changer la société à leur idéologie laïciste pour combattre la famille traditionnelle, ainsi que la religion…

  4. Le caractère totalitaire de notre régime socialo-maçonnique est de plus en plus flagrant.
    Peillon ne cache même plus son jeu !
    Il avoue d’emblée qu’il considère l’école publique comme un outil de propagande idéologique, s’attaquant prioritairement à la jeunesse (parce que plus faible et plus malléable) pour changer la société.
    Évidemment, selon les techniques bien connues d’intimidation, il a commencé par accuser les éventuels réfractaires (les catholiques) de ce que lui-même se prépare à faire : de l’endoctrinement sectaire, de la manipulation mentale de personnes plus vulnérables (des mineurs) par des personnes ayant autorité.
    Ayant ainsi jeté l’opprobre contre les écoles libres (qui pourtant, loin d’affirmer courageusement la doctrine catholique, comme elles le devraient, se contentaient d’essayer d’être neutres, et de donner AUSSI la parole aux dissidents…), Peillon s’imagine sans doute avoir suffisamment intimidé l’adversaire pour pouvoir procéder tranquillement à cette nouvelle offensive.
    Il n’est pas sûr qu’il ait raison.
    Mais il faut reconnaître que la faiblesse affichée par une Frigide Barjot, sur ce terrain de l’ « homophobie » peut lui donner quelques chances.
    La grande force des méchants, c’est toujours la faiblesse, la frilosité et la lâcheté des bons.

  5. Le 7 janvier, les profs peuvent faire leur rentrée scolaire en portant leur croix jaune sur le revers de leur veste. Cette fois, il n’y a pas de doute, on a mis un fou dangereux au sommet du pouvoir qui ne reculera devant rien – pas même à faire appel aux chars – pour écraser toute tentative d’opinions contraires à la sienne !

  6. Face à un totalitarisme aussi évident, et aussi agressif, il faudrait que les associations familiales, et tous les groupements politiques soucieux du bien commun et de la véritable liberté, réagissent énergiquement en réclament immédiatement, et à grands cris, la démission du franc-maçon sectaire Peillon.
    Le scandale est tout de même trop grand !
    Hélas, sont-ils capables de cette énergie, tout occupés qu’ils sont, le plus souvent, à se justifier de l’accusation d’homophobie ?
    En tout cas, moi, tout de suite, à mon faible niveau, je crie de toutes mes forces : Peillon, démission !

  7. C’est grave ! Cela mérite une interpellation à l’Assemblée et le dépôt d’une motion de censure !
    Peillon, c’est Vichinsky !!!
    Mais que fait l’UMP ?

  8. Il faut clairement appeler les autorités de l’enseignement catholique à refuser ces orientations scandaleuses, précisément au nom du caractère propre et de la protection des consciences des élèves.
    Combien de temps allons-nous écraser devant cette clique de francs-maçons hystériques ?
    Il va vraiment falloir se bouger et renvoyer ce gouvernement s’occuper des vrais problèmes !!!

  9. Avec en prime de belles fautes de syntaxe et de ponctuation, ce qui – pour un ministre de l’Éducation Nationale – ne gâche rien…

  10. “S’appuyer sur la jeunesse”
    Tient donc, comme tous les mouvements génocidaires du XXème siècle…
    Forcément, la jeunesse c’est tout de même bien plus facilement manipulable.
    Mais attention hein, eux ils respectent les consciences, ils ne les manipulent que dans le sens du “BIEN” !

  11. Supprimez la règle absurde qui limite l’enseignement privé à 20 % du public, et vous verrez le résultat !
    Ce numerus clausus est un des plus perfides dont souffre la France (pénurie de médecins, de taxis … et prix élevés), car il touche à l’avenir du pays à travers la jeunesse.

  12. Quelle menterie: il ne s’appuie pas sur la jeunesse pour changer les mentalité. Il exerce des pressions sur la jeunesse, par un enseignement idéologique biaisé, pour changer cette jeunesse et faire en sorte qu’elle ne pense plus comme ses parents, et encore moins comme l’Église catholique!
    Minable!

  13. Madame la rectrice,
    Je prends la plume…

  14. J’espère qu’il enverra ce courrier à toutes les familles normales , pour leur interdire d’expliquer à leurs enfants qu’en TOUT il faut un discernement solide et une détermination sans faille quant à la morale et à la protection des bases fondamentales de la société humaine normale .
    Va falloir qu’il assume ses propos jusqu’au bout !!!!! ça va en faire des timbres ….

  15. L’endoctrinement marxiste léniniste a commencé depuis longtemps . C’est de la faute de la majorité des parents qui n’ouvrent jamais un seul des livres de leurs gamins , trop occupés à regarder leurs coupes du monde de foot ou leurs émissions débiles de télé réalité .
    Je pense qu’il est bien trop tard pour redresser la barre … cela me rappelle le ” touche pas à mon pote ”d’il y a quelques années .

  16. Il aurait dû aussi envoyer la même aux établissements laïques où nos enfants sont maltraités s’ils disent qu’ils sont catholiques en précisant bien que c’est aussi un délit de discriminer des jeunes selon leur appartenance à une religion .
    Et pendant qu’il y était ; il aurait dû aussi parler des enfants obèses , des enfants roux , des enfants bègues, des enfants timides qui rougissent facilement etc etc …

  17. S’il n’y avait que cela qui a détruit la jeunesse ce ne serait rien .
    La drogue , l’alcool , le tabac ,le sexe libéré , le matérialisme itech , bref tous ces faux dieux qui entraînent les jeunes sur le chemin de mort …
    D’après vous , pourquoi ces dirigeants on laissé faire ?? en connaissant parfaitement les effets destructeurs , et en faisant semblant d’alerter d’une façon tout à fait perverse ?

  18. A lire une telle lettre et à faire mémoire des écrits “nationaux-socialistes” sur la jeunesse écrits avant 1932 en Allemagne – donc encore dans l’Allemagne démocratique…, il y a suffisamment-là pour demander la démission d’un tel ministre qui veut la main-mise de l’Etat sur la jeunesse pour un but révoltant pour la conscience humaine et la dignité humaine. Il veut “s’appuyer” sur la jeunesse ! ce qui est la forme, la plus épurée du totalitarisme, notez pour faire admettre contre le bon sens et la connaissance la plus élémentaire de la nature humaine la pluralité des usages sexuels, donc des plus bestiaux d’entre-eux puisqu’il ne cite aucune limite et oublie qu’en la matière le rôle de la famille est primordial et premier, celui de l’éducation national ne s’inscrivant qu’en complément du rôle de la famille (code de l’éducation national de 2005 article L111-2 je crois).
    Si nous étions en Allemagne entre 1922 et avant 1935, pareilles arguties se trouvaient dans les papiers et déclarations d’un totalitarisme en gestation dans le cadre démocratique d’alors. Alors, une phalange irréductible dans ses idées prétendit “s’appuyer sur la jeunesse” pour transformer la société en société pure”. Nous sommes aujourd’hui, en France, face à une entreprise “neo nationale socialiste” ; c’est si évident ! Elle veut de façon idéologique, contre la nature humaine, spolier l’homme, imposer de force et de façon brutale, dans ses manières verbeuses et médiatiques méprisantes, par le levier de la démocratie apparente et du gouvernement,créer un homme nouveau, une société nouvelle immorale, anti-humaine, piétinant la réalité paternelle et maternelle de l’humanité ainsi que les droits de l’enfant, de cette jeunesse qui attend qu’on ne “s’appuie” pas dessus justement pour l’instrumentaliser mais à ce qu’on respecte sa dignité notamment en lui livrant une éducation fondée en vérité et non sur l’abject et le mensonge.
    L’entame de la lettre est trop grave pour qu’on en reste là, il est totalitaire, une abomination. Pour la rentrée, il faut tous que nous écrivions une lettre simple aux directeurs d’école pour qu’ils s’engagent à nous dire si leur établissement est devenu un outil de propagande de l’Etat, vu les termes de cette lettre, s’appuyant sur notre, votre enfant, pour l’endoctriner en une matière réservée à la famille et non une prérogative de l’Etat ! Notre enfant devient-il dans votre établissement le jouet de la subversion de sa conscience comme indiquée dans la lettre du ministre de l’éducation nationale ?
    Le XX° rougissant est passé par là ; nous n’attendrons pas les camps de la mort pour les vieux, le mensonge inscrit dans nos lois, l’accentuation du crime contre les enfants à naître, le piétinement de la dignité des enfants ! Non, la jeunesse n’appartient pas à l’Etat, surtout pas !!!
    L’Etat chez nous est engagé dans une lutte à mort contre l’homme, contre la jeunesse. Cette lettre est une lettre néo-nationale-socialiste (…) Qui peut les arrêter avant la guerre-civile qu’ils sont e train de déclencher, guerre d’un genre nouveau puisqu’en ce moment c’est l’Etat, chargé de nous en protéger qui engage le feu contre les citoyens, contre la jeunesse ! Un Etat qui s’appuie sur la jeunesse, ça s’appelle pour faire changer les choses en une matière si non politique que les relations amoureuses, ça s’appelle une dictature ! La ligne rouge a été franchie. Le contrat social vole en éclat sous l’effet de cette lettre…
    Très cordialement à tous : ils ne passeront pas car le XX° siècle est passé par là !!! Ses victimes imposent notre résistances pour la défense de la dignité humaine, celle de la conscience humaine, face à des monstres certes déguisés en démocrates mais qui sont des monstres.

  19. Le ministre passe mélange allègrement les deux notions :
    le respect des personnes, ce qui est acquis, y compris des opposants au mariage pour tous, et le “respect de la diversité des orientations sexuelles”.
    Ce glissement, des personnes à respecter, vers une orientation à accepter sans autre forme de discussion ni de réflexion est une manipulation, et c’est cela qu’il faut dénoncer.

  20. Quel langage fourbe !
    C’est Satan qui inspire ces hommes !

  21. Magnifique plaidoyer pour les écoles hors contrat et les écoles par correspondance !
    Merci M. Peillon !

  22. En lisant les correspondances d’Ayrault (cf SB il y a quelque temps), les propos de la marocaine Belkacem et maintenant la lettre de Peillon, et j’en oublie, le paysan du Danube ou un martien débarquant en France pourraient imaginer que les socialistes sont des obsédés sexuels…

  23. Pour que M PEILLON réagisse de la sorte c’est que le “gouvernement” a la pétoche…
    C’est plutôt bon signe.
    Plus ils bougent, et plus ils motivent de gens à venir.
    Il suffit de voir le sondage d’hier avec 69% de gens qui veulent un vote sur le sujet …
    Il faut continuer à mettre la pression.
    Quand à l'”homophobie” je fais ce que je veux avec mes enfants et je les em…
    Le jour ou je ne pourrais plus éduquer mes enfants dans le sens qui me convient je quitterais la France, et sans état d’âme, à moins que nous choisissions une solution plus radicale avec c’est gens qui vivent de notre labeur(il serait temps)…
    A ce jour j’ai réglé le problème ils sont tous dans le hors contrat ou en cours par correspondance…
    Quand au privé sous contrat, il est muselé, les parents doivent être logique avec les choix éducatifs. Mais ça c’est une autre histoire …

  24. Chasser le socialisme, le national revient au galop…
    Rien ne change dans le petit monde la Révolution : ne s’étonnent que les naïfs.

  25. Monsieur le Ministre a certainement voulu dire que tous les établissements scolaires sous contrat – de toutes confessions – ainsi que l’ensemble des acteurs de l’EdNat sont invités à organiser les débats de qualité qui permettront aux enfants de s’exercer à l’analyse honnête des faits et au discernement moral. Ainsi, M. le Ministre a, subtilement, pris ses distances avec des enseignements non fondés en raison, par exemple l’enseignement issu des théories du “gender”.
    Nous devons également nous féliciter qu’en soulignant la spécificité de l’enseignement catholique, M. le Ministre dise son plein accord avec les fondement de la “Loi Debré” : la reconnaissance de la compétence, de l’expérience et de la valeur morale des enseignements “libres” avec lesquels l’Etat passe contrat. Il n’a en particulier émis aucune réserve sur un des principes centraux de l’enseignement catholique : considérer que les parent sont, avant, avec et après la loi la première autorité pour l’éducation des enfants.
    Il serait malséant de lire dans le courrier de M. le Ministre une quelconque menace, encore moins un chantage à l’accusation d’homophobie meurtrière. D’ailleurs, dans un état de droit, aucun ministre n’aurait l’idée de telles manoeuvres ni ne se commettrait à diffamer publiquement un large groupe – ce qui serait pénalement réprimé. Evidemment, les conseillers qui l’entourent sont attentifs également à l’impartialité de l’Etat.
    D’une manière générale, ce courrier ne doit-il être compris comme l’expression mesurée de la pensée d’un homme pleinement conscient des responsabilités de sa fonction et libre de toutes pressions extérieures ? Ne lit-on pas sa sollicitude pour l’équilibre des diverses sensibilités qui composent le visage vivant de notre pays?
    Un grand homme d’état vient de se révéler: il aura eu le mérite de réveiller les responsables de l’enseignement catholique – qui avaient pris l’habitude d’avaler tant de couleuvres.

  26. @Leon : Non, le gouvernement n’a pas la pétoche. Il s’apprête à obtenir une victoire décisive.
    La manifestation du 13 janvier n’aura pas l’impact de 1984. Elle sera moindre en nombre du moins selon les chiffres que mettront en avant les media. Des incidents en terniront l’image, ce qui ne fut pas le cas alors. La population en majorité réprouvera ce mouvement, qu’elle verra comme une attaque contre les homos, ou au mieux y sera indifférente.
    Présentée comme rétrogrades voire intégristes, les manifestants achèveront de convaincre la majorité de la population que le mariage gay et les autres évolutions pronées par les media sont le sens de l’histoire.
    Le gouvernement y gagnera des galons de courage puisqu’il aura su s’opposer à une minorité rétrograde mais active.
    Au passage, il donnera des gages à ‘gauche’, ce qui sera bienvenu pour créer un contre-feu et faciliter sa politique économique sans heurts politiques.
    Surtout, comme il en fut du pacs dans quelques années le mariage gay sera devenu pour la société un droit évident et indiscutable. Alors, nos ennemis brandiront le souvenir de la manifestation du 13 janvier 2013 pour montrer combien les catholiques furent les ennemis du peuple, et justifier aisément divers controles et persécutions.
    Je décris ici les évènements probables. Comme une maladie dont les progrès futurs sont quasi-certains.
    Sauf miracle.
    Antoine

  27. Nous avons passe une soirée entière à découvrir le site http://www.ligneazur.org : parents accrochez vous. La propagande est là,bien faite….

  28. Le Président Hollande va créer un nouveau ministère à la taille des ambitions de M. Peillon : le ministère du contrôle de la pensée. Orwell l’avait imaginé. La gauche le fera.
    Le problème, c’est que beaucoup de Français déjà crétinisés par la TV et formatés par l’Education Nationale l’accepteront…

  29. Pour avoir nommé Monsieur Peillon à l’ “Education Nationale’, Monsieur Hollande est-il sûr d”être le Président de tous les Français?

  30. Au moins c’est clair, il dit enfin tout haut ce que certains mijotent tout bas.

  31. Extrait de Wikipédia : “Vincent Peillon est issu du côté maternel d’une famille alsacienne. Sa mère Françoise Blum, née en 1930, fut directrice de recherche à l’INSERM, spécialiste en physiopathologie de l’hypophyse et de la prolactine, son grand-père était le professeur Léon Blum (1878-1930), grand spécialiste de la physiopathologie rénale à Strasbourg, initiateur de l’insulinothérapie en France, fils aîné du rabbin Félix Blum (1847-1925) et de Jeannette Lederman, et sa grand-mère Thérèse Lion (1894-1985), née à Caen, fille d’un assureur de Moselle, avocate et féministe, dont le militantisme marqua particulièrement le jeune Vincent. Son oncle maternel est Étienne-Émile Baulieu (né Étienne Blum), professeur honoraire de médecine du Collège de France et membre de l’Académie des sciences(inventeur de la pilule abortive du lendemain), et sa tante maternelle est Suzanne de Brunhoff, née en 1929, une ancienne économiste du CNRS, belle-fille du créateur de Babar.
    Son père Gilles Peillon (1928-2007) était banquier et communiste, il fut directeur général de la première banque soviétique hors d’URSS, la Banque Commerciale pour l’Europe du Nord – Eurobank, puis de la banque franco-algérienne Union méditerranéenne de banque.
    Vincent Peillon est le frère du journaliste Antoine Peillon, né en 1959.
    Il est père de quatre enfants. Il s’est marié, en secondes noces, avec la journaliste Nathalie Bensahel, rédactrice en chef adjointe au service « Notre Époque » de l’hebdomadaire le Nouvel Observateur”.

  32. J’ai converti les images en PDF pour que vous puissiez diffuser ce courrier ministériel totalitaire plus largement: http://depositfiles.com/files/4l6narxpk

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services