Le conseil municipal d'Orange vote l'objection de conscience

Lu ici :

"Le conseil municipal a voté hier soir lundi à Orange une délibération
sur "l'objection de conscience dans l'exercice d'officier d'état
civil".  Le député-maire Ligue du sud Jacques Bompard a évidemment le
mariage homosexuel dans le viseur, il veut officialiser l'idée
d'objection de conscience, pour que les élus orangeois ne soient pas
obligés de célébrer des mariages homosexuels (deux de ses adjoints sont
cependant volontaires pour "dépanner", explique le maire).

Partager
Le préfet doit maintenant décider si cette délibération est légale (ou non)."

Les explications de Jacques Bompard, au micro de France Bleu :

 

8 réflexions au sujet de « Le conseil municipal d'Orange vote l'objection de conscience »

  1. Lolo

    Le petit problème de cette histoire d’objection de conscience c’est que cela se retournera contre nous un jour ou l’autre. Si cette objection de conscience est légalisée, des élus mal intentionnés la récupéreront dans un autre contexte pour ne pas appliquer une autre loi qui aura été votée et qui sera bonne. Le deuxième petit problème c’est que cette histoire d’objection de conscience est un ferment de fragmentation de la société. Or la loi doit être la même pour tous et les élus doivent l’appliquer. Il faut donc continuer à manifester notre opposition à la loi de légalisation du mariage pour les paires homosexuelles et demander, lutter, manifester pour obtenir sa pure et simple abrogation.

  2. C.B.

    “ne pas appliquer une autre loi qui aura été votée et qui sera bonne”
    Comme si ce n’était pas déjà le cas: comme dans “animal farm”, certains sont plus égaux que d’autres (cf. par exemple le deux poids deux mesures pour la séparation des églises et de l’état, entre autres…)
    “cette histoire d’objection de conscience est un ferment de fragmentation de la société”
    Comme s’il n’y avait besoin que de ça pour que notre société soit en état de fragmentation avancée… Au contraire, on constate des réveils et des resserrements autour de “cette histoire d’objection de conscience”.

  3. ben

    Ça sert à quoi l’objection de conscience qd il y a des adjoints qui sont favorables aux mariages homos et que le maire s’en satisfait comme c’est le cas à Orange ? c’est de la propagande politicienne sur un sujet gravissime. C’est honteux.

  4. Philomène

    Lolo soulève un problème très intéressant: la conscience ne dit pas les mêmes choses à chacun. A certains, elle dit qu’il ne faut pas prendre les armes, qu’il faut être non-violent, à d’autres qu’il faut les prendre pour se défendre. Mon curé n’arrête pas de dire que sa conscience lui demande de soutenir les sans-papiers et qu’il faut aider les immigrés, la mienne n’est pas d’accord.
    Mais cela n’empêche pas que la liberté de conscience existe et soit un droit naturel. En ce qui concerne le “mariage” homosexuel, les maires devraient avoir la liberté de conscience.

  5. Delépée

    Il y a fort à parier qu’à Orange les adjoints qui ont accepté, “sans pression” naturellement, de marier des couples homosexuels, seront repris sur la liste de Jacques Bompard pour les municipales de mars 2014. C’est le bon sens !

  6. werther

    Je pense que l’objection de conscience n’est pas légalisée. Elle est reconnue pour des faits qui vont à l’encontre de la morale (on dit éthique maintenant). C’est le cas des médecins face à l’IVG qui est bien un crime.
    Marier des paires homosexuelles heurte certains maires dans leur conscience à l’instar des médecins .
    Cette objection de conscience s’applique à chaque fois à des cas particuliers relevant de la morale.
    Il en allait de même pour les ” objecteurs de conscience ” qui ne voulaient pas faire leur service militaire. Pour faire court, apprendre à tuer autrui, heurtait leur conscience. Ces objecteurs de conscience entraient dans un autre cadre vraiment particulier car ils se désolidarisaient de leurs compatriotes qui apprenaient à défendre la patrie et à répondre à une attaque avec une arme. Ils faisaient leur “temps” mais ne participaient pas aux activités proprement militaires. Il est vrai qu’ils étaient à part et je ne suis pas sûr qu’ils étaient bien accueillis par leur voisin de chambrée.
    Chaque fois que la morale est bafouée, chaque fois que la conscience de l’homme est mise à l’épreuve, il est normal me semble-t-il, que l’homme réagisse, et se pose des questions qui se traduisent naturellement par ce qu’on appelle “l’objection de conscience”.
    Mais attention , comme le dit très justement Lolo , le problème est de ne pas abuser de cette objection de conscience et de faire preuve de civisme le plus largement possible.

Laisser un commentaire