Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Le conseil général de l’Essonne valide la destruction de la filiation

Le conseil général de l’Essonne a accordé à Marinette Pichon, ex-star
française du football féminin, un “congé parental de 11 jours pour
accueillir le petit garçon que sa compagne va mettre au monde
“.

Pauvre enfant, délibérément privé de père.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Ses petits copains se feront un plaisir de lui demander le prénom de son papa… et de se moquer de lui quand ils l’apprendront, et l’on dit que l’homoparentalité, ce n’est pas traumatisant pour les enfants. De qui se moque-t-on ?
    Ce n’est pas sans raison que les psychologues, les psy et les pédo-psychiatres que la république ne veut pas entendre ont massivement signé, tout comme les profs et les AVS, la pétition http://www.touspourlemariage.fr !

  2. Qui paie les 11 jours ? Est-ce un congé sans solde ? Le patron doit-il payer ? Ou bien la SS, c’est-à-dire nous ?

  3. Ou je n’ai rien compris ou le conseil général de l’Essonne a pris une decision illegale et il devrait être assigné en justice illico presto par les “gardiens de la loi”. A moins que la loi qui accorde la “parentalité” conjointe à deux femmes ne soient passées sans que nous n’en ayons été informés, nous pauvres quidam. Ce qui en Ripoublique Fromagiére ne serait, somme toute pas étonnant.

  4. Ou je n’ai rien compris ou le conseil général de l’Essonne a pris une decision illegale et il devrait être assigné en justice illico presto par les “gardiens de la loi”. A moins que la loi qui accorde la “parentalité” conjointe à deux femmes ne soient passées sans que nous n’en ayons été informés, nous pauvres quidam. Ce qui en Ripoublique Fromagiére ne serait, somme toute pas étonnant.

  5. Les féministes devraient s’interroger sur l’état mental d’une femme qui veut être championne foot ! Il y tellement d’hommes biens à imiter !!!

  6. Ras le bol de ces homos hommes ou femmes qui ne voulant pas s’assumer en tant que tel, réclament des droits qui ne leur sont pas dévolus de par la nature de leurs choix. Ras le bol de cette éternelle confusion de l’affect et de la raison, c’est pourtant basique…cet enfant a droit à un père de part la nature même de son identité, par conséquent ces abruties qui prennent leur enfant pour un objet de désir ou plutôt un objet de consommation devrait s’informer sur le sens premier du mot liberté…

  7. Le football féminin me met mal à l ‘ aise.
    Ni hommes ni femmes ……Spectacle bizarre

Publier une réponse