Le conclave des médias

Le père Mathieu Rougé étrille les médias :

"Décidément, le conclave sera à la mi-mars the place to be. Il n’est pas un journaliste ou un sociologue des religions pour épargner aux cardinaux électeurs ses conseils de vote…

VLa
première de ces consignes impérieuses touche l’origine du futur
souverain pontife, qui ne serait en quelque sorte légitime que s’il
provenait d’Afrique ou d’Amérique latine, à condition toutefois de ne
pas être trop “conservateur”, ce dont on le soupçonne spontanément. Il
faudrait en fait à l’Église un pape non occidental conforme aux préjugés
occidentaux !
Voilà qui en dit long sur un certain rapport de
l’Occident avec le reste du monde, sommé de se rallier à toutes ses
dérives. Il y a en Afrique, en Inde, en Amérique du Sud, dans certains
pays d’Asie un sens de la vie, de la joie, de la dignité dans l’épreuve
dont nous ferions bien, au contraire, de nous inspirer. Quoi qu’il en
soit du vote final des cardinaux, « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses » des
peuples du Sud seront bel et bien présents à leur discernement.
L’ultime et remarquable “fournée” cardinalice de Benoît XVI, composée
d’un Américain, d’un Indien, d’un Philippin, d’un Colombien, d’un
Libanais et d’un Nigérian, suffit à le manifester.

Les
cardinaux sont également sommés d’élire “le pape qui fera enfin sortir
l’Église du XIXe siècle” ! N’est-ce pas, en réalité, Jean-Paul II qui a
fait entrer le monde dans le XXIe siècle, avec dix ans d’avance, en
contribuant de façon décisive à la chute du communisme
grâce aux
“divisions” cachées de la liberté spirituelle ? Quant à Benoît XVI, dans
la logique d’approfondissement de son pontificat, il est allé au coeur
des questions et des drames de notre temps, avec l’acuité chirurgicale
du théologien et du maître spirituel. […]

Une
partie des faiseurs d’opinion exige de l’Église qu’elle se conforme à
l’air du temps, rêve d’une Église “à son image”, miroir qui lui dirait
constamment qu’elle est “la plus belle”.
Céder à ce narcissisme, à cette
idolâtrie de soi serait s’interdire d’apporter au monde le salut dont
il a besoin. Les injonctions mêmes des bien-pensants d’aujourd’hui ne
sont que le masque d’attentes spirituelles, plus ou moins conscientes
mais en réalité très profondes. Lors d’une ultime rencontre avec le
clergé de Rome, Benoît XVI a distingué l’événement spirituel et
théologique de Vatican II, le “concile réel”, de ses interprétations
politiques et médiatiques, le “concile virtuel”. On peut penser que le
“conclave réel” sera la recherche ardente, de la part des cardinaux, de
la correspondance la plus ajustée entre les besoins spirituels de notre
temps et le charisme d’un homme
. À côté de ce rendez-vous de l’humanité
avec la grâce de Dieu, le “conclave virtuel” des esprits forts n’est que
du vent. […]"

8 réflexions au sujet de « Le conclave des médias »

  1. PK

    Si l’on écoute les médias, le prochain pape devrait être noir, musulman, homosexuel, mais marié, jeune, sidéen pour être à la mode, avoir une maîtresse, participer à des ballets roses (et bleus), légèrement communiste à tendance anarchiste, et se gratter le nez en public en étant habillé comme un sac – pardon, à la mode.
    Bref, à l’image des médias.
    Faîtes comme moi : abstenez-vous. Le meilleur remède contre ces gens-là est de les remettre à leur place : dans le néant. Virez votre téléviseur et vous connaîtrez la liberté !

  2. Clovis

    Excellente mise au point que ce texte. J’apprécie en particulier la référence au “concile virtuel” et au “concile réel”, expressions de Benoît XVI dans son discours improvisé, ou du moins sans notes, devant le clergé de Rome. Merci au SB de nous faire connaître ce genre d’articles; cela nous permet d’exercer notre esprit critique pour nous-mêmes et pour tous ceux de nos proches que les médias officiels désinforment et formatent dans le même moule sans interruption.

  3. G

    Ça fait râler l’oligarchie mondialiste de ne pouvoir “participer” à l’élection du pape.
    Il faut s’attendre à quantités d’attaques de sa part.
    L’Église a survécu depuis des siècles et survivra à toutes les saletés et méchancetés.

  4. piques-à-sots

    Attendons sereinement le résultat du Conclave ! la déconvenue des médias (en particulier français) sera l’indication de la grande qualité du nouveau Saint-Père !
    Curieux cet intérêt des non-croyants pour les positions et évènements de notre Eglise ? cela n’est pas sans rappeler la phrase :”je suis athée ….DIEU MERCI ”

Laisser un commentaire