Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Le concept tordu de “souveraineté partagée” pour éviter celui de “fédéralisme”

Lu dans Le Bulletin d'André Noël d'hier :

F"On sait que l’on dit désormais « IVG » pour avortement « demandeur d’emploi » pour chômeur, « plan social » pour plan de licenciement, « technicienne du sol » pour femme de ménage, « préposé des P et T » pour facteur… croyant ainsi n’offenser personne. Dans la liste de ces euphémismes lénifiants, il faudra désormais inclure « souveraineté partagée » pour abandon de souveraineté. Le discours du chef de l’Etat à Toulon, jeudi dernier, avait pour but de nous préparer à de nouveaux progrès dans ce domaine pour être mieux… souverains.

Ainsi a parlé Nicolas Sarkozy : « Il y a une réalité que chacun doit comprendre, que chacun doit accepter : la souveraineté ne s’exerce qu’avec les autres. L’Europe, ce n’est pas moins de souveraineté, mais davantage de souveraineté. » Ce qui veut dire que nous devons accepter de limiter notre indépendance nationale pour en transférer des attributs à l’Europe car, assure Sarkozy, « c’est par l’intergouvernemental que passera l’intégration européenne ». Il nous a donc annoncé que l’union politique sera plus grande, que les décisions seront prises non plus à l’unanimité mais à la majorité et que les budgets des Etats seront soumis à un « gouvernement économique » de l’Union, les parlements nationaux n’intervenant que pour une simple ratification."

Lire aussi ce qu'écrit ce blog eurosceptique.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Cela fait bon nombre d’années qu’un plan de licenciement ne s’appelle plus plan social mais beaucoup plus fort : plan de sauvegarde de l’emploi !

  2. Et la “bêtise partagée” rend certainement plus intelligent, comme “l’ignorance partagée” rend plus savant, ce qu’a compris depuis longtemps l’Éducation nationale.

  3. Oh! Le grand esprit: “la souveraineté ne s’exerce qu’avec les autres”. Il aurait fallu qu’il en parle à Cesar, Louis XIV ou Napoléon. Le souverain est celui qui décide en son fors intérieur sans interférence et qui agit à la suite de sa réflexion et de la décision qui s’en est suivi. Cette notion essentielle dans la pensée politique et même anthropologique européenne descend de Jupiter Jovis qui en était au panthéon romain l’épicentre.
    L’inculture sarkosienne a tous les culots, celui de l’inculture justement. Les c… çà ose tout.
    La France il s’en fout.

  4. Ces propos excèdent tres largement les prerogatives d’un president de la republique.

  5. Quand on le pendra, on appellera cela un étirement cervical définitif (ECD)…

  6. La grenouille est cuite. Comprenne qui pourra.

  7. Oh! que je suis d’accord avec vous!Le manque de finesse de cette personne est incommensurable: Vouloir supprimer le I4 juillet en France! Non mais je rêve C’est le défilé le plus attendu et le plus important pour les français…énormité bienheureuse qui nous l’a fait connaître sous son vrai jour.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services