Le communiqué de Sens Commun n’aura servi à rien

Suite à la tempête provoquée par le président de Sens Commun, qui ne s'interdit pas de discuter avec le FN, Sens Commun avait pris soin de rédiger et publier un communiqué pour s'interdire de passer toute alliance avec le FN, frontière infranchissable du politiquement correct édictée par la police de la pensée. Peine perdue : ses prestigieux invités qui avaient promis de se rendre au rassemblement de Sens Commun le 15 octobre annulent leur participation :

Ceux qui avaient cru un instant que ces deux candidats à la présidence des Républicains voulaient faire passer l'intérêt national avant l'intérêt partisan peuvent aller se recoucher.

Laisser un commentaire