Le combat contre la famille est mondial

De Guillaume de Thieulloy sur Nouvelles de France :

"Je découvre sur un site homosexualiste (Yagg) cette terrifiante annonce :
la National Organization for Marriage, l’une des principales
organisations américaines de défense du mariage traditionnel,
soutiendrait les « anti-égalité » (sic !) en France. Cela sonne comme un scoop angoissant. Hélas, trois fois hélas, ce n’est ni un scoop, ni angoissant.
Figurez-vous, amis propagandistes, que nous travaillons depuis fort
longtemps, et tout à fait publiquement, de part et d’autre de
l’Atlantique
. C’est le contraire qui serait insolite. Le combat contre
la famille est mondial. Comment la résistance, et notamment la défense
du mariage traditionnel, ne serait-elle pas, elle aussi, mondiale ?

Bien avant Yagg, d’ailleurs, le site Riposte catholique (modérément favorable à la dénaturation du mariage…) avait signalé la présence de Brian Brown, le président de la NOM, à Paris. […]

LOui, Brian Brown est venu en France. Oui, de nombreux défenseurs du
mariage traditionnel l’ont rencontré à cette occasion. Et même, tenez,
un scoop pour nos apprentis journalistes d’investigation, le signataire
de ces lignes l’a rencontré à maintes reprises entre jeudi et dimanche
derniers (et, savant raffinement dans le complot mondial, a échangé des
informations avec lui avant et après…). Et, oui encore, il est bien vrai
que la NOM a aidé (et continue à aider) au lancement du site laissez-nous-voter.org.
Je ne crois pas révéler des secrets ultra-confidentiels en affirmant
qu’il y a un « agenda » chargé, comme on dit outre-Atlantique, pour ce
site, que nous avons été quelques dizaines de blogueurs, journalistes,
parlementaires, activistes, et simples citoyens à soutenir, chacun selon
nos compétences.

Nous sommes actuellement, nous conservateurs européens, et tout
spécialement nous conservateurs français, en première ligne dans le
combat. Nous bénéficions d’un soutien logistique, politique, spirituel
et amical de la part, non seulement de nos amis Américains, mais aussi
d’amis Européens
. [Lire la suite]

5 réflexions au sujet de « Le combat contre la famille est mondial »

  1. Sam

    ûr, on ne vous croira pas, mais peu importe. Ce qui compte, c’est qu’on ne croira pas non plus votre adversaire s’il vous dénonce alors. On renverra les 2 accusations dos à dos comme également farfelues.
    C’est ainsi qu’il faut comprendre l’article de Yagg. Ses rédacteurs ne croient pas eux-mêmes au complot qu’ils dénoncent. En revanche, ils savent très bien – et pour cause – que la secte LGBT, qui veut imposer sa dictature dans tous les pays du monde, a, elle, un plan mondial (la preuve : mêmes slogans, mêmes projets de loi, même stratégie dans tous les pays).
    Yagg lance donc une attaque préventive, accusant l’adversaire de ce que la secte LGBT pratique soi-même, afin de discréditer d’avance toute dénonciation de ses propres méthodes.
    Une enquête sur le réseau LGBT international devient urgente – avant que ces gens aient réussi à imposer leur dictature.

  2. Robert Marchenoir

    C’est le bon vieux fantasme anti-américain, très vivace à l’extrême-droite aussi, d’ailleurs.
    Exemple : tel ministre, tel député est “Young Leaders”.
    Si vous avez rencontré André Dupneu, c’est bien évidemment que vous êtes à la solde d’André Dupneu, que vous êtes son esclave, qu’André Dupneu est à la tête d’un complot mondial pour prendre le pouvoir.
    Etrangement, l’hypothèse symétrique, selon laquelle ce seraient les Français qui seraient à la tête d’un complot mondial pour casser les pieds à tout le monde et imposer leurs vues aux Américains, n’est jamais évoquée.
    Pourtant, elle est tout aussi vraisemblable.
    Ainsi, l’extrême-droite dissimule soigneusement que si un certain nombre de dirigeants français sont “Young Leaders”, le même nombre de dirigeants américains sont “Jeunes dirigeants”.
    Ce programme d’amitié franco-américaine est rigoureusement symétrique.
    Mais, pour certains, à partir du moment où vous parlez avec les Américains, c’est comme si vous parliez avec les nazis.

  3. Antoine

    @Marchenoir
    L’hypothèse symétrique est très vraisemblable. Il suffit d’écouter certains leaders français influents (ex Vedrine, Attali). Certes les américains tirent les ficelles. Leurs doctrines opérationnelles sont d’origine US ou UK. Mais au-delà, d’ou viennent les idéologies qui inspirent leurs évolutions actuelles ? Pour une bonne part, d’intellectuels européens.

  4. Tonio

    La loi organique nécessaire pour déterminer les modalités d’application de l’alinéa 3 de l’article 11 de la constitution n’a pas été mise en place et votée par la droite pendant les 4 ans qu’elle avait pour le faire. Le référendum d’initiative populaire est donc tout théorique, mais ne peut être mis en œuvre.
    Je ne pense pas que demander un référendum soit une bonne idée. Le retrait définitif et complet de ce projet, oui. Mais le peuple pas plus que l’assemblée ne peuvent redéfinir le mariage. Admettre le référendum c’est admettre la légitimité du peuple à redéfinir des réalités qui lui sont antérieures. Ensuite c’est juste une question de nombre et de représentation…
    Si on peut être 4,5 millions à se mobiliser (10% du corps électoral, nombre théoriquement requis pour un référendum d’initiative populaire), que ce soit pour le retrait du projet et non pour demander un référendum, à propos duquel il faudra ensuite encore se battre et dont le résultat sera de toute façon incertain au vu des capacités médiatiques en présence. et Sarkozy nous a montré qu’on pouvait s’asseoir sur un référendum.

  5. clarina

    @tonio
    Moi aussi je crains beaucoup un éventuel référendum :
    – comment sera posée la question? Dans le sens qui convient au gouvernement et aux lobbies. Nous n’aurons absolument pas la main, vous pensez!
    – comment votent les gens? Selon leur “opinion” et leur ressenti, les jeunes en particulier ont en ce moment l’esprit particulièrement mal tourné. Esprit de vengeance et réducteur, en particulier. Très agressifs. Même au lycé.
    Je me battrais plutot pour des Etats généraux (honnêtement menés!!)au Parlement.
    C’est pourquoi je ne signerai pas cette pétition. De grâce réfléchissons aux conséquences de nos discours.

Laisser un commentaire