Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le CNI tente de se rapprocher de l’UMP

Lu dans Minute :

"des discussions sont en cours entre la direction du CNI et celle de l’UMP pour parvenir à un accord en vue des prochaines élections régionales. […] Le CNI, d’orientation libéral-conservatrice, a plusieurs particularités. En plus d’être le plus ancien parti de la droite française – il a été créé en 1949 –, il est la seule formation de la majorité présidentielle à ne pas avoir intégré le comité de liaison de cette dernière présidé par le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. Une conséquence du désamour réciproque entre les deux formations depuis que le CNI a quitté l’UMP en juin 2008. S’il n’est apparemment pas question pour le CNI de réintégrer la formation sarkozyste, sa taille disons… relative ne lui permet pas d’envisager de présenter des listes autonomes aux régionales. Or il se trouve que son nouveau président, Gilles Bourdouleix, élu à l’unanimité le 24 octobre dernier, est justement député-maire de Cholet, dans le Maine-et-Loire. Une occasion en or pour que Gilles Bourdouleix (qui fut membre de l’UDF jusqu’en 2002) renoue des contacts avec le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, tout en continuant à marquer sa différence, réclamant par exemple la suppression des départements et celle de l’ISF. Le président du CNI appuie aussi ses positions sur des élus de terrain comme l’ancien maire de Royan, Philippe Most, ou le premier édile du VIIIe arrondissement de Paris, François Lebel, l’homme qui a marié… Nicolas Sarkozy et Carla Bruni. […]

Dans le Nord-Pas-de-Calais, le CNI vient de démontrer sa capacité à rassembler à la droite de l’UMP. Au conseil régional, le président de sa fédération du Pas-de-Calais, François Dubout (ex-RPF, ex-FN), a réussi à créer un groupe des « Nationaux et Indépendants », qu’il préside, sur les débris du groupe qui rassembla jusqu’à la fin 2008 les élus du FN. Dubout, aidé de Philippe Bernard, a convaincu trois autres élus de le suivre dans cette aventure et de lâcher donc le groupe – de toute façon voué à disparaître en mars 2010 – présidé par l’ancien secrétaire général du FN et président du Parti de la France (PDF), Carl Lang – les élus demeurés fidèles au FN (dont Steeve Briois) siégent parmi les non-inscrits. Le but de « Nationaux et Indépendants »? Soit constituer une liste intitulée « Mouvement Ch’ti » aux prochaines régionales, face à Marine Le Pen, afin de négocier leurs suffrages au profit de l’UMP pour le second tour; soit, et c’est le plus vraisemblable, placer le tout nouveau président de groupe, François Dubout, en position de figurer en bonne place sur la liste de la majorité présidentielle. Là aussi, les pourparlers sont en cours."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. Tout à fait conforme à l’expression :
    “Un panier de crabes »
    “Un ensemble de personnes qui se haïssent et cherchent à se nuire.
    Normalement, dans une équipe soudée, il y a ce qu’on appelle “un esprit d’équipe”, tous les membres travaillant main dans la main pour construire ensemble leur projet.”
    “Et puis il y a le panier de crabes, une équipe où il n’y aucun esprit, sauf du mauvais esprit, celui de nuisance envers ses petits ‘camarades’, souvent caché sous une façade de bonne entente, comme on en trouve dans certaines entreprises ou dans certains partis politiques (je ne citerai aucun nom).”
    “Le panier de crabes est aussi le royaume de la peau de banane, de la rumeur assassine et de l’ambiance détestable.”
    “C’est par allusion à ce panier ou ce casier où les ‘pêcheurs’ de crabes les entassent et où les pinces menaçantes grouillent, donnant l’impression qu’ils cherchent à s’entredévorer, que cette expression est née au cours de la première moitié du XXe siècle.”

  2. François Dubout, un ancien radical de gauche.

  3. A la gamelle, à la gamelle.
    La droite des notables dans sa splendeur.

  4. Au moins les choses sont claires!
    Ces gens là ne sont pas dignes du combat national mené contre vents et marées par le FN contre l’immigration-invasion et le mondialisme.
    Mais quand on connait le pédigré, notamment judiciaire en cours, des “élus” ayant quitté le FN pour rejoindre le PDF puis maintenant le CNI, je doute fort que l’UMP veuille s’en encombrer.
    Quant au “mouvement ch’ti”, rien de plus ridicule pour une élection en Nord-pas de Calais, dont la moitié du territoire n’est pas “ch’ti” mais flamand.
    Un beau panier de crabes, en effet…

  5. Exact Historien.
    Pour être plus precis : radical et franc maçon.
    “Connu” egalement sous le nom de scene de NENESSE, cet instituteur est un arriviste sans foi ni loi. Il va jouer sur la vague Ch’ti pour négocier sa ré-election … pour SE servir lui-même. Minable démocrassouille

  6. Ya bon subventions! Le CNI veut de l’argent tout comme les autres clubs (que vous citiez ici) qui en reçoivent de l’UMP.

  7. La mauvaise foi et l’ignorance sont stupéfiant !
    @ Vincent : ne sont abonnes auxsubventions que les clubs membres de l’UMP, ni le MPF ni le CNI ne prétendent a des subsides. Vous devriez cous réjouir que le Mamouth majoritaire ait encore besoin l’appoint de petites formations, cela montre que notre message peut porter.
    Qu’il est bien étrange de voir toutes ces belles personnescracher sur ceux qui s’engagent, en dehors ou en dedanS du système, mais dont l’action politique ne se résume pas à quelques commentaires incendiaires et anonymes sur des blogs.
    Francois Dubout, ancien RPF et non pas radical de gauche, a permis de battre les communistes a Dieppe au second tour, alors qu’il pouvait se maintenir et etre élu au Conseil Municipal. Mais peut être en definitive avez vous plus d’attirance pour ce qui est “intrinsèquement pervers”, plutôt que d’aider ceux qui essayent d’aller dans le bon sens.
    Merci à Jehan pour son analyse sociologique, mais a moins qu’il ne cadre du CNI ou proche de Dubout je vois mal comment il peut juger de l’état d’esprit qui règne. Avec un nouveau Président, Député-Maire, et des élus et descadres de qualité qui le rejoigne (Fayard, Dubout, Most, Lebel…) je doute que l’esprit soit au panier de crabes !
    Que tout ces beaux esprits arrêtent donc le romantisme politique qui est le contraire de l’action efficace au service de ses convictions. Ni le FN, ni le MPF, ni le CNI, ni le PCD, ni l’UMP ne sont parfaits, loins de là. Mais tous réagissent, a vous de les soutenir de l’intérieur également.

  8. François Dubout a surtout été candidat pour le FN à Calais en 2008. Contre l’avis du FN, il s’est retiré au second tour pour éviter une triangulaire et ainsi faire battre l’eurodéputé communiste Jacky Henin.
    C’est probablement ca l’arrivisme et la recherche de subvention…

  9. A Auvergnat,
    Merci de ne pas déformer la réalité : François Dubout a d’abord été radical de gauche avant de se présenter aux élections à Saint-Omer (62).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services