Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le clivage droite/gauche est-il mort?

Réponse de Patrick Buisson dans un entretien accordé au Figaro :

Unknown-11"C'est moins le clivage droite-gauche qui est épuisé que ce qui en était le support – autrement dit les anciennes formes partisanes – qui se trouve aujourd'hui démonétisé. Mais, si ce clivage n'est plus la summa divisio de la topographie politique, il reste cependant indépassable tant ses racines sont anthropologiques et religieuses. C'était le débat, au Ve siècle déjà, entre l'optimisme de Pélage et le pessimisme radical de Saint Augustin sur le degré de corruption de la nature humaine à la suite du péché originel. Aujourd'hui le vieux clivage droite-gauche est en grande partie recouvert non pas par le clivage entre souverainistes et mondialistes – la souveraineté ne sera jamais qu'un outil et non une fin en soi – mais par un clivage civilisationnel: la ligne de démarcation qui sépare les identitaires et les diversitaires, les partisans d'une continuité culturelle et les adeptes du multiculturalisme. C'est ce qu'on trouve partout en Europe, à l'Est comme à l'Ouest. […]

La tendance lourde, partout en Europe, même si cela revêt des formes différentes , est à la remise en cause de l'économisme ; c'est-à-dire de cette religion séculière qui fait des facteurs économiques à la fois le principe de causalité et la solution de tous les problèmes. L'affrontement que décrit Viktor Orban, c'est en fait un retour à l'antinomie radicale entre le libéralisme et le conservatisme sous l'effet combiné de la globalisation et de la crise financière. C'est le choc désormais inéluctable entre le sacré et le marché, l'enracinement et le nomadisme, le localisme et le cosmopolitisme. En France, le phénomène Macron qui opère la réunification des libéraux des deux rives est en passe de dissiper un long malentendu historique. Depuis plus d'un siècle, l'orléanisme, autrement dit le libéralisme domine la droite française. C'est un centre qui a été classé à droite sans jamais pour autant être ontologiquement à droite. Le macronisme rend à la fois visible et irréversible la fracture entre ce qui n'est qu'une droite situationnelle et une droite originelle, une droite qui est en train de renaître en faisant retour à ses origines en renouant avec la tradition de l'anti-chrématistique chrétienne et sa condamnation de l'argent-roi. La plupart des observateurs se sont trompés sur la vraie nature de «La Manif pour tous «. Cela n'avait rien à voir avec l'expression d'un quelconque intégrisme. Au-delà de l'enjeu apparent, ce fut une révolte contre l'horreur économique d'une société de marché visant à imposer par la loi le principe de l'illimitatio, véritable moteur métaphysique du libéralisme. Au fond la «démocratie illibérale» d'Orban est très proche de ce que j'ai appelé à l'époque le populisme chrétien. […]

Toutes les conditions devraient être réunies en 2019 pour que les élections européennes amplifient et accélèrent le processus de décomposition-recomposition du champ politique. Et d'abord, ce qui fait la spécificité même de ce scrutin: faible participation et abstention massive des classes populaires, absence d'enjeux majeurs et donc de vote utile, attrait du vote-sanction et du vote d'humeur sans risque. D'où l'émergence des outsiders dans ce type d'élection: Le Pen en 1984, Villiers et Tapie en 1994, Pasqua en 1999, Cohn-Bendit en 2009. En l'absence probable de Laurent Wauquiez et de Marine Le Pen comme têtes de liste, la tentation sera grande pour une partie des électeurs républicains et frontistes de porter leurs suffrages sur une liste alternative. Ce pourrait être l'heure de la «droite hors- les- murs»

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. La Droite c’est les patriotes; la Gauche, c’est les mondialistes qui ont instauré les marchés aux esclaves modernes…

  2. Nous avons là une fenêtre de tir pour nous débarrasser définitivement de la république. Pourquoi pas un Roi?
    ”La république a une dette de sang envers les Autochtones de ce pays. Elle doit leur demander pardon. Les Autochtones de leur côté doivent cesser d’ignorer que la République n’est pas la France et que les intérêts du régime sont contraires à ceux de leur peuple. Ils doivent faire sécession.”
    http://www.autochtonisme.com/2018/06/la-republique-pour-elle-un-francais-doit-il-mourir.html

  3. “une droite qui est en train de renaître en faisant retour à ses origines en renouant avec la tradition de l’anti-chrématistique chrétienne et sa condamnation de l’argent-roi.”
    Sachant que la chrématistique est ” le nom donné autrefois à l’économie politique, considérée comme la science de la production des richesses” (dictionnaire), l’observation de P.Buisson, est l’expression même de la réalité du “terrain” de droite. Beaucoup ont attendu cela toute leur vie, en s’opposant par leurs actes, mais à leurs dépens, à l’usage du “profit maximum”. Ils ne peuvent que se réjouir de voir surgir de partout, enfin, des mouvements tels que LMPT, droite hors les murs divers, PCD, DLF, SIEL etc….

  4. C’est aussi un retour à une opposition remontant à l’aube de l’humanité entre le “parti” des “chasseurs-cueilleurs et le “parti” des agriculteurs sédentarisés.
    Le premier est un prédateur itinérant aventureux qui cherche des opportunités diverses sans grand souci du lendemain.
    Le second est un travailleur sédentaire appliqué qui cultive et fait fructifier son “domaine” pour assurer ses lendemains.
    Les valeurs du premier sont peu contraignantes et éphémères comme ce dont il jouit : ce sont un peu les valeurs “nomades” prônées par les mondialistes, tel Jacques Attali.
    Les valeurs du second sont stables et enracinées comme son habitat, comme sa terre, comme sa patrie ; la contrainte sur le présent, en vue d’un bien supérieur futur, y est omniprésente.
    L’entente entre ces deux modes de vie est plus que difficile. Le second craint à juste titre le pouvoir de subversion et de destruction du premier, tandis que le premier par son effervescence revendicative considère l’édifice social, culturel et religieux de l’enraciné, comme un carcan imposé à ses appétits renommés “liberté”.

  5. “Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays, c’est d’y vivre et de ne plus rien trouver de ce qui le faisait aimer ”
    Edgar Quinet
    La super classe mondiale contre les peuples:
    CAP TI VANT
    https://www.tvlibertes.com/2018/06/25/23772/politique-eco-n175
    Dorénavant ,si les Chefs des partis politiques patriotes savent “oeuvrer ensemble ” la victoire aux européennes est envisageable.
    Et si tel n’était pas leur intention ,à nous de les ramener à la réalité!!!!
    Leur petit EGO doit s’effacer face à l’objectif qui est de sauver la France ,et non la république.
    Il faut prévenir tous vos contacts qu’il n’y a QU UN SEUL TOUR à cette élection.
    “L’ignorance des masses est la première force des dirigeants ”

  6. Dans l’esprit des thèses développées par Antonin Campana, le vrai clivage , c’est , d’une part le peuple autochtone et, d’autre part l’oligarchie supranationale qui nous gouverne par la tricherie.

  7. “La Droite hors-les-murs”? Mais c’est quoi? Personnellement je considère que ce n’est rien d’autre qu’une chimère…qui pourra tout au plus ajouter de la division au sein de l’électorat RN-MPF-DLF.
    Ceux qui ne voudront pas voter pour une liste conduite par Sébastien Chenu (Ex Gay-lib et proche de Copé… ou Nadine Morano, Pro GPA…) pourront voter pour la liste de Nicolas Dupont-Aignan, d’autant que celui-ci ose de plus en plus parler des choses interdites…
    Je crois que DLF n’a aucun intérêt à se noyer dans un RN qui est le même que du temps de Philippot…
    Les alliances se feront au Parlement Européen pour peser contre l’orientation actuelle…Les députés européens de LR votent à Bruxelles pour ce qu’ils dénoncent à Paris pour se faire élire!
    2019 sera l’occasion de limiter le nombre de députés LR au Parlement pour concentrer les votes sur ceux qui imposeront une autre politique aux oligarques en place (RN/DLF/MPF/…) avec l’aide de tous les eurosceptiques européens.
    L’erreur consisterait à éparpiller les voix dans des formations qui n’auront pas de député!

  8. C’est triste à dire et je vais être très sévère:
    Dans la situation où nous sommes aujourd’hui, il n’y a plus que les cons qui votent.

  9. Mr Buisson , vous parlez vrai , quelle analyse éclairée et tellement fine de la situation dans les hautes sphères comme dans le pays réel. Si les oligarques et autres fm sont déconnectés de la réalité , vous, vous ne l êtes pas , bien au contraire . Vous avez tout compris. Vous pourriez faire un excellent Premier Ministre auprés de Louis XX . Quelques chefs se révèlent dont vous faites partie . Vous , Marion Marechal , Dupont-Aignan , madame Ménard , Mr Poisson etc… Et c est grâce à qui ? Au clown malfaisant hollande qui nous a réveillé de notre léthargie, bien involontairement, bien sûr . Merci hollande . Les malfaisants nous l ont mis sur notre route mais en fait c est Dieu qui agit pour nous réveiller et nous donner quelques belles âmes sus-nommées supra. Grâce à ces personnes , la France se relèvera, soyons de fidèles soutiens !

  10. droite remplacée par nationaliste
    gauche remplacée par immigrationniste mondialiste
    il ne reste aux électeurs que d’imiter les italien pour une renaissance politique: union des plèbes contre les bobos

  11. Ne rêvez pas !
    Tout le monde est “patriote”. Seulement il y très peu de patriotes qui soient courageux à vouloir un changement de régime. Le vote n’exprimera jamais ce changement.
    Depuis 1958 et la prise de pouvoir frauduleuse de De Gaulle, rien n’a changé en France. Nous nous sommes faits berner de Pompidou à macron en passant par Giscard (surtout et plus nuisible que Mitterand)et Chirac, l’inutile. De Sarkösy et Hollande, inutile d’en parler, tellement ce fut pitoyable.
    La solution: à votre choix…(plus de place)

  12. L’heure n’est plus aux paroles mais aux actes concrets.
    Plus nous tarderons à donner aux Français les moyens de se réapproprier leur héritage catholique multiséculaire, plus notre combat sera âpre. Notre identité et nos valeurs chrétiennes nous ont été volées et maintenant nous sommes méprisés en France, fille aînée de l’Eglise. Il est plus que temps de chasser l’usurpateur de la gouvernance de la France, qui est nôtre. Il est plus que temps de récupérer ce qui nous a appartenu pendant près de 1300 ans.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique