Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le clivage droite/gauche devrait voler en éclat

Pour Eric Zemmour, le 1er tour des élections municipales est un succès pour le Front National :

"Les municipales en France, depuis l'après-guerre, sont la matrice annonciatrice de ce qui va arriver ensuite: en 1947, c'est le RPF du général de Gaulle, en 1977 c'est le PS de Mitterrand et en 1983 ce sont les jeunes pousses de la chiraquie qui montent sur le devant de la scène.

Si ce score aux municipales se confirme par une deuxième lame de fond aux européennes où le Front National ferait plus de 20%, on verra naitre une forme de tripartisme, certes déséquilibré, avec un FN avec peu d'élus, mais avec un très fort potentiel.

En effet le FN est un parti, qui non seulement s'enracine, mais qui a un fort réservoir de voix. L' abstention, qui n'est plus le fait des pécheurs à la ligne mais qui devient un geste de protestation politique, est un vote frère du FN. Ce sont les jeunes et les classes populaires qui s'abstiennent le plus: l'abstention est la preuve d'une facture entre le peuple et les élites politiques et médiatiques, entre le bas et le haut, qui correspond au discours du FN. Il y a là un réservoir de voix énorme pour Marine Le Pen.

[…] La IVème République tripartite, c'était la proportionnelle. Dans le scrutin majoritaire à deux tours, le destin du tripartisme, c'est forcèment le bipartisme. A partir du moment où le Front républicainest mort, nous allons vers un tripartisme très fragile, qui finira en bipartisme. Avec le front républicain, le FN n'a aucune chance. Sans le Front républicain -ce qui se passe aujourd'hui- il a des chances de gagner: à Béziers, Ménard va gagner. Et il y aura beaucoup de Béziers. Ça rappelle le schéma des années 1920-1930 en Angleterre où il y avait le vieil affrontement du XIXème siècle entre les Whigs et les Tories et, où, petit à petit à partir de la guerre de 1914, les travaillistes ont pris la place des Whigs, qui sont devenus résiduels dans le paysage politique. La leçon: le tripartisme est impossible dans un scrutin majoritaire. Dès lors nous avons trois hypothèses: soit le bipartisme actuel repousse les assauts du FN, soit l'UMP explose et le FN prend sa place, soir le PS se vide de ses électeurs et le FN prend sa place.

On arriverait ainsi à un nouveau clivage, qui ne serait plus le clivage droite-gauche, mais une sorte de ligne «Juppé-Valls», libérale et européenne, contre des souverainistes sociaux…

C'est ce que j'attends depuis 1992, c'est le clivage fondamental entre le oui et le non de Maastricht. Mais il faut rester prudent. La fin du clivage droite-gauche: ça fait 20 ans que j'annonce ça, et je me plante ! Cela peut continuer, mais idéologiquement, géographiquement (métropoles/ périurbains), sociologiquement (classes populaires/ élites) tout indique qu'il devrait voler en éclat."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il est temps de virer les partis, la France a grand besoin d’être gouvernée par des vrais gestionnaires et qui ont comme objectif sa prospérité et le bonheur de son peuple.
    Actuellement le programme de ces gens est de se faire élire ou ré-élire et de comploter pour contrer les candidats FN ; c’est pas avec ce genre de programme que l’on va s’en sortir!

  2. Zemmour a comme d’habitude raison ; toutefois le premier parti de France (l’abstention) ne s’étant pas exprimé on peut toujours conjecturer …
    Il pourrait aussi bien persister dans l’abstention dimanche .

  3. Ce qui tente à prouver que les électeurs, dés 1982 avaient compris qu’il y allait avoir un énorme problème dont Tous et Toutes ont fait fi pendant 30 ans !!! C’est pas rien …
    Résultat : un sacré patacaisse national d’autant plus que ce gouvernement et au dessous de tout … Ce qui à était vu et entendu jusqu’à présent est à peine croyable … Cet excès de nombrilisme est ahurissant sectaire ! Ce DOL mérite des sanctions !

  4. Son analyse est un modèle de lucidité et d’honnêteté intellectuelle. Avec de telles armes de choix il apparaît comme un prophète dans le monde médiatico-politique pourri qui prétend nous gouverner mais ne fait en somme que nous réduire en esclavage contre notre volonté. Pour une fois: écoutons ce que dit ce prophète et agissons en conséquence.

  5. Voir également la chronique d’Eric Zemmour dans Le Figaro du 27 mars à propos de l’essai de Paul-François Paoli “Malaise de l’Occident, Vers une révolution conservatrice”.

  6. “Dans le scrutin majoritaire à deux tours, le destin du tripartisme, c’est forcèment le bipartisme” : non

  7. Le futur bipartisme est encore plus simple et radical:
    d’un côté le FN et de l’autre le parti islamique.
    C’est affiché partout dans la rue, le métro, les supermarchés, sur le fronton des écoles et le cahier des écoliers: immigration africaine.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services