Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

Le cinéaste Pierre Schoendoerffer est mort

SLe réalisateur et romancier français Pierre Schoendoerffer est mort à l'âge de 83 ans. Il avait réalisé "La 317e section" (1965, prix du scénario au Festival de Cannes) et "Le Crabe-Tambour" (1977) et avait reçu l'Oscar du meilleur documentaire pour "La Section Anderson" (1968).

À 24 ans, le caporal-chef Pierre Schoendoerffer avait survécu à la guerre d'Indochine, où il servit comme cameraman au Service cinématographique des armées.

RIP

Partager cet article

12 commentaires

  1. Triste nouvelle ! cet homme a su ,avec pudeur,humanité,véracité et néanmoins brio nous faire vivre des moments pathétiques de notre histoire ; il a droit à notre reconnaissance …Grâce lui soit rendu !

  2. Adieu Cher Monsieur et reposez en paix.
    Nous prierons pour vous souvent.
    Vous rejoignez le cher Wilsdorf, tous vos camarades et le regretté commandant Pierre Guillaume.
    Vos films m’ont fait rêver et je rêve encore à la vocation militaire qu’il firent éclore en moi…
    Combien grande est votre oeuvre pour l’armée et ses soldats, témoignage de cet esprit français qui vit encore au coeur de jeunes gens prêts à tout donner, pour la patrie, pour la plus grande France.
    Sans conteste, une projection du Crabe Tambour ce soir.
    Ethos ému.

  3. La 317 ème section , le plus beau film de guerre. Poignant.

  4. La mort d’un géant. Le Crabe tambour est un des plus grands films, tant par l’image que par la profondeur du scénario : “Qu’as-tu fait de ton talent ?”.
    Reposez en paix M. Schoendoerffer

  5. Calimero vous m’avez devancé : la 317ème section est incontestablement le plus beau film de guerre jamais réalisé .
    On peut seulement regretter qu’il n’y ait à aucun moment d’évocation de la vie après la mort : tout ne se limite pas à ici-bas … grace à Dieu !

  6. Un grand, très grand bonhomme.
    Le Crabe tambour et l’Honneur d’un Capitaine ont été pour moi, après la 317èmesection des oeuvres exceptionnelles.
    Merci à lui d’avoir été , je crois, le seul metteur en scène français à traiter ainsi des moments difficiles mais héroïques de notre histoire
    RIP

  7. Un cinéma d’hommes, fait pour des hommes.

  8. je vous conseille ce titre “concerto de l’adieu” en l’honneur de tous ces braves.
    http://www.youtube.com/watch?v=Vu46hLLqFyI

  9. “J’avais un camarade”

  10. L Honneur d un cinéaste

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services