Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le choix sans retour de Laurent Wauquiez est-il de faire encore et toujours perdre la droite ?

Voici la réponse de Laurent Wauquiez à Nicolas Dupont Aignan qui affirme travailler à l’union des droites :

« Moi, je rêve de dialoguer avec monsieur Wauquiez. Je lui ai déjà dit en privé. On se parle, comme je parle aussi à monsieur Philippot, à monsieur Nicolas Bay et à d’autres« .

Partager cet article

9 commentaires

  1. Le champ est libre pour MACRON…et pour longtemps!

  2. Monsieur Wauqiez parle (sans le dire) des valeurs F:.M:. qui sont les siennes – et celles de Sarkozy, Juppé, NKM, Baroin, Bertrand, Copé, Raffarin, Pécresse et tutti quanti -, pas celles des électeurs de droite.

  3. Que peut-on attendre d’un homme qui a répondu :
     » Ben oui, comme tout l’monde « … ?????
    À la question :
     » Est-ce que vous regardez des films pornos ?  »
    !!!!!!!!!!!
    Et ça se dit catholique !

  4. La fausse droite (la droâche) a choisi lamort de la France depuis longtemps !
    Les bulots n’ont pas encore compris. Problème : ils sont majoritaires !!!
    Le salut ne viendra pas des urnes…

  5. Macron est tranquille, La machine à perdre fonctionne à plein régime.

  6. Ces Messieurs sont-ils pour la CULTURE DE VIE?
    Car la droite c’est cela.
    Il faut rassembler derrière ce slogan:
    Droite = culture de Vie
    Gauche = culture de mort

  7. Rappelons que Wauquiez est labellisé Young Leader USA. Donc ce type ne vaut rien de toute façon.

  8. Chers LR votre choix est aussi sans retour car pour la première fois je n’ai pas voté à « droite » au deuxième tour des législatives où s’opposaient un LR et un LREM , j’ai voté blanc , je ne donnerai plus ma voix au nom du vote dit utile contre la gauche , je ne voterai plus que pour la droite nationale et sociale et si elle n’est pas présente au 2nd je ne voterai pas pour la droite compatible au système.

  9. Mais absolument rien à attendre de ces politiciens bornés à leur petit avenir politique dans la bienséance.

Publier une réponse