Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le chiffre du jour : la perpétuité = combien d’années ?

La Cour d'appel de Paris vient de confirmer la mise en liberté conditionnelle de Max Frérot, ex-membre d'Action Directe. En 1992, il avait été condamné à la perpétuité pour un attentat qui avait tué un policier. Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat policier Synergie officiers, déclare :

"Nous sommes malheureusement habitués à ce que la perpétuité n'ait plus de valeur. Il y a un sentiment d'impunité vis-à-vis d'un acte terroriste qui a causé une victime policière à l'époque et qu'on ne peut pas excuser.
Cela peut inciter ceux qui sont prêts à utiliser la violence contre les forces de l'ordre à passer à l'action. Aujourd'hui, il est de bon ton de tirer sur des policiers, comme on l'a d'ailleurs vu à Villiers-le-Bel."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Oui, pourtant ceux prêts à tuer des policiers sont nettement plus nombreux qu’en 1992, et leur arsenal considérablement plus impressionnant…
    L’explication générale de ce paradoxe est simple : Culture de mort = (aussi) culture suicidaire.

  2. il faudrait mettre dans la loi française,
    “jusqu’à mort s”en suive”, ou “jusqu’au décès du prévenu”
    les peines incompressible ne sont pas assez restrictives.

  3. en fait il existe un seul cas de perpétuité “réelle”, c’est dans le cas de torture et actes de barbaries et meurtres sur un mineur de 15 ans, mais même là ce n’est pas appliqué (il y a quelques cas c’est tout). Sinon pour le reste , il y a le système des crédits de remise de peine

  4. Un seul nom : Maurice Papon
    [MP n’a pas été condamné à perpétuité. Commentaire hors-sujet. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services