Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le chiffre du jour : 480 bandes en France

B Elles seraient deux fois plus nombreuses qu'en 2008. Constituées de 15 à 20 voyous, les bandes défendent un territoire et s'agressent pour un rien. Selon un bilan de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), pas moins de 480 bandes actives écument l'ensemble du territoire. Le commissaire divisionnaire Christian Hirsoil, sous-directeur de l'Information générale (ex-Renseignements généraux), indique :

«Articulées autour d'un noyau de trois ou quatre individus, ces structures mouvantes sont composées de quinze à vingt personnes. En général, le ciment du groupe est territorial, que ce soit la cité mais aussi une grande tour, voire une simple cage d'escalier…»

Les services spécialisés estiment à 10.000 le nombre d'aficionados composant les bandes en France. L'année dernière, ils en ont interpellé 1096, dont 438 mineurs. Impliquées dans des trafics de drogues et des petits recels dans 75% des cas et composées de filles uniquement pour 2,5% d'entre elles, les bandes passent à l'action sur la voie publique, au hasard des rencontres.

Partager cet article

9 commentaires

  1. C’est une question de volonté politique !
    La France ne voulait pas du terrorisme sur son sol : elle a mis les moyens et depuis 10 ans nous avons une paix relative .
    Que l’on fasse preuve de la meme détermination contre ces bandes de voyous et en 6 mois le problème sera réglé .

  2. Comment peut-on prendre au sérieux ces chiffres de la part de flics qui ne trainent même plus dans les quartiers « à risques » ?

  3. […]
    [Si vous voulez aller au Japon, personne ne vous en empêche. Ici c’est un salon. MJ]

  4. Là, je ne comprends plus trop. Il me semble qu’il y a peu, on parlait encore de 600, voire plus de 700 bandes. Tout cela aurait été revu à la baisse ?

  5. @PK
    Il y a encore des pliciers qui “trainent dans les quartiers à risques.J’en fait parti.
    Mais vous avez raison, ces chiffres sont sous-évalués. Des sources différentes donnent un chiffre 2 à 3 fois supérieur.

  6. Nemo a bien dit.
    VOLONTE et DETERMINATION.
    Comme pour réduire la crapule passée au terrorisme musulman Rhaled KELKAL en 1995, en France. […]
    Je peux vous dire que les policiers sauraient faire leur travail, avant l’armée…
    Mais, mais, mais… embarquée dans la folle agression de la Lybie, la France est de fait tenue. Et puis par tant d’autres choses.
    Souvenez-vous de 2005, 2007, 2010 : rien n’a réduit les émeutes sinon nos applatissements à répétitions, les courbettes et les simagrées à Beauvau, dans les préf.
    C’est la raison même de la pullulation de ces groupes barbares et de ce qui nous pend au nez.

  7. Oui, ce chiffre a été revu à la baisse (divisé par 3), histoire de minimiser l’impact sur l’opinion, et donc sur l’électorat… “Vous voyez, il n’y a pas tant de bandes que ça!” Bref circulez, y a rien à voir.
    Un peu en somme comme le nombre de musulmans qui a été réduit à 2,5 millions…

  8. @ Athos,
    SI mes souvenirs sont bons, c’est la gendarmerie qui a tué KELKAL, pas la police… (l’EPIGN à l’époque mais mes souvenirs sont brumeux).

  9. Réponse à PK :
    je me souviens que c’est l’armée, en effet. Il n’y avait plus qu’elle vu l’ampleur de l’affaire. depuis longtemps mon souvenir s’est estompé à cet égard et il me semblait d’ailleurs qu’un mien régiment parachutiste fut aussi dans le coup, (en bouclage).
    Pour mémoire et pour insister sur la veulerie des politiques :
    Le ministère de l’Intérieur (police) dispose aussi de moyens matériels et logistiques de nature à faire pâlir les fâcheux. Je ne peux douter qu’avec les ordres qu’on leur donnait hier, en 62 par exemple, les policiers d’aujourd’hui auraient un pouvoir terrifiant. Et pacificateur.
    Cordial salut

Publier une réponse